Ville d'Antony

Facebook

ville.antony

Mairie d'Antony
Place de l'Hôtel de Ville
BP 60086 92161 Antony Cedex
Tél : 01.40.96.71.00
E-mail : webmaster@ville-antony.fr

Ouvert du lundi au vendredi
de 8 h 30 à 12 h 00
et de 13 h 30 à 17 h 30

Fissures Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte

Info pratique

Des fissures sont apparues dans votre logement suite à la dernière sécheresse ? Ne tardez pas à prévenir les services de la mairie. Comme en 2009, la Ville a effectué une demande de reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en préfecture. Une procédure qui peut prendre du temps.

La sécheresse n’a pas que des conséquences dramatiques sur les récoltes. Elle peut causer des dommages sur les bâtiments. Hans Peter Schomaker en a fait l’amère expérience. « J’ai eu peur que ma maison s’écroule » reconnait-il. De retour de congé, cet Antonien repère des fissures dans son logement. Celles-ci sont dues à un phénomène naturel de retrait-gonflement : le sous-sol se rétracte en période de fortes chaleurs puis se dilate trop vite lorsque l’humidité revient. Ces mouvements de terrain, plus répandus sur des sols argileux, affectent alors les fondations des habitations, lézardent les murs, les clôtures, les terrasses. Or, 43 % du territoire communal repose sur un sous-sol de cette nature, contre 2 % seulement au plan national. Les sinistrés doivent tout de suite se signaler en mairie. Il faut ensuite que la commune soit reconnue en zone de catastrophe naturelle par les pouvoirs publics. Si c’est le cas, l’assuré doit déclarer son sinistre par courrier recommandé à son assurance dans les dix jours suivant la publication de l’arrêté au Journal officiel. Antony a déjà été classé sept fois dans cette catégorie. Mais depuis quelques années, l’État, à cours d’argent, traîne des pieds. Et pour cause, il est supposé allouer un fonds aux compagnies d’assurance pour qu’elles indemnisent leurs clients. Les sommes en jeu atteignent des sommets. 413 foyers antoniens ont été touchés par la sécheresse de 2009 et sont, aujourd’hui encore, dans une impasse.

La Ville soutient les sinistrés

Grâce à une subvention de la municipalité, les personnes concernées ont créé l'Association pour la Défense des Sinistrés de la Sécheresse d’Antony (ADSSA). La Ville a déposé un recours en cassation pour que l’arrêté de non-classement soit enfin annulé. Le Maire, Jean-Yves Sénant, a aussi sollicité l’association des maires des Hauts-de-Seine pour que les services de la préfecture prennent leurs responsabilités. Pour l’instant, rien n’y fait. « Les critères qui définissent un état de catastrophe naturelle ont changé, souligne Hans Peter Schomaker, président de l'ADSSA. La situation doit désormais être hors norme pour qu’une commune soit classée. On comprend facilement pourquoi. Les sécheresses n’ont plus rien d’exceptionnel de nos jours. Pour les sinistrés, c’est une catastrophe car leur bien est invendable. J’ai un voisin qui a fait démolir sa maison pour en reconstruire une autre à ses frais. » Les mêmes causes produisant souvent les mêmes effets, la canicule de 2015 a provoqué de nouveaux dégâts à Antony. 200 habitants se sont fait enregistrer en mairie, après avoir constaté des fissures chez eux. La Ville a transmis leur dossier en préfecture qui elle-même doit l’envoyer à la commission interministérielle. Les résultats ne sont toujours pas connus et risquent de prendre du temps. Mieux vaut s'armer de patience.

Écrivez à la mairie d’Antony

Service Assurance / Sécheresse
BP 60086 – 92161 Antony cedex.

Association de Défense des Sinistrés de la Sécheresse d’Antony

23, rue Roger-Salengro
Tél. : 01 46 66 86 48
Site internet : www.adssa.fr