Actualités

Retour aux actualités
Santé

Monoxyde de carbone

Cet hiver, soyez particulièrement attentif à l’entretien et à l’utilisation de vos appareils domestiques de chauffage et de production d’eau chaude. Rappel de quelques mesures de prudence.

Les appareils domestiques de chauffage ou de production d’eau chaude peuvent émettre du monoxyde de carbone lors d’un dysfonctionnement. Ce gaz très toxique se mêle à l’atmosphère ambiante et s’accumule surtout lorsque les locaux sont mal ventilés. Il prend la place de l’oxygène dans le sang et provoque des intoxications plus ou moins graves, pouvant aller jusqu’à la mort. Quelques signes doivent vous alerter en cas de début d’intoxication : maux de tête, vertiges, nausées, troubles de la vision et de l’audition ou encore vomissements et perte de connaissance dans les cas les plus graves. Si vous ressentez de tels symptômes, arrêtez le ou les appareils supposés dangereux, ouvrez toutes les fenêtres et les portes de votre habitation, faites sortir les personnes présentes et appelez immédiatement les services d’urgence : les pompiers (18) ou le SAMU (15).

Des gestes simples

Pour éviter les intoxications oxycarbonées, quelques gestes simples mais décisifs concernant tous vos appareils de chauffage, de cuisson et de production d’eau chaude peuvent vous permettre de passer l’hiver sans souci :
1 - Leur installation et leur entretien ne peuvent être confiés qu’à des professionnels qualifiés ;
2 - Les ouvertures d’aération ne doivent jamais être obturées (au moyen de journaux, plastiques, etc.). Elles doivent être disposées et aménagées de manière qu’il n’en résulte pas de courants d’air gênants pour les occupants ;
3 - Les conduits d’évacuation des fumées ne doivent pas être obstrués : nécessité de ramonages périodiques ;
4 - Les appareils à charbon ne doivent pas être utilisés quand la température est clémente, notamment en début ou fin d’hiver et pendant les périodes de redoux ;
5 - Tous les appareils doivent être utilisés conformément aux « notices usager » fournies obligatoirement par le fabricant ;
6 - Les chauffe-eau non raccordés (à l’extérieur par un conduit) ne doivent pas être utilisés plus de huit minutes à chaque fois ;
7 - Les arrêts d’un appareil pourvu de dispositifs de sécurité (notamment chauffe-eau à gaz butane ou propane) nécessitent l’intervention d’un professionnel qualifié ;
8 - Les appareils mobiles de chauffage fonctionnant au butane doivent être utilisés comme appoint et munis de dispositifs de sécurité « contrôleurs d’atmosphère » ;
9 - Tout appareil de chauffage non réglementaire doit être proscrit et notamment :
Les panneaux radiants ou radiateurs de camping à butane destinés uniquement à un usage à l’extérieur,
Le four allumé porte ouverte, pour chauffer la cuisine,
Le pot de fleurs retourné sur un brûleur de cuisinière,
Les braseros…
10 - Le fonctionnement d’un moteur de voiture ou d’un groupe électrogène dans un local fermé est à proscrire.
Attention : tous les chauffe-eau à gaz non raccordés et qui ne sont pas munis d’une triple sécurité (appareils antérieurs à 1978) sont interdits à l’usage depuis le 25 août 1996, en raison de leur dangerosité. En cas de doute, consultez votre installateur.

Service communal d’Hygiène et de Santé

1, rue Maurice Utrillo
Tél. : 01 40 96 68 52.
Site internet : www.prevention-maison.fr