Vos avis - Registre en ligne

Voici l'ensemble des avis exprimés sur internet dans le cadre de la concertation sur l'aménagement d'Antonypole. Ces avis proviennent du formulaire de participation en ligne.

Je trouve que le positionnement de la future gare de la ligne 18 est trop éloigné des habitants. Au moins de la majeure partie d'entre eux. En faite cette gare va servir exclusivement aux noveaux habitants du quartier. Enfin ceux qui voudront bien venir y habiter entre le bruit d'Orly et celui de l'autoroute, pas sûr que ce quartier se développe bien. Une gare un peu plus proche du conservatoire par exemple serait préférable. Si cette situation ne peux évoluer il faudrait penser à créer une ligne de transport en commun rapide entre la gare Rer B Antony et cette nouvelle gare de la ligne 18 en passant par le red 920. Il y a un grand intérêt à ce que la population antonienne puisse relier cette gare rapidement pour ensuite relier Orly et Paris plus rapidement qu'aujourd'hui sinon l'intérêt est nulle

Pour ce quartier la municipalité d'Antony doit prendre exemple sur ce qui s'est fait à fresnes en terme de traitement acoustique de l'A6-A10. L'ilot K est en effet un gigantesque mur antibruit, construit au frais du promoteur. Un projet équivalent, idéalement un mur de bureaux continu sur toute la longueur de l'autoroute, de Wissous à Massy, au plus près de celui-ci, sur une auteur importante est la seule solution de limitation du bruit financièrement acceptable pour le contribuable et qui préserve les zones d'habitations collectives et/ou pavillonnaires existantes ou à venir derrière celui-ci. Ma remarque ne vaut que pour le front d'autoroute, et il ne faut ne surtout pas prendre exemple sur fresnes ceriseraie/massy atlantis concernant la hauteur des immeubles d'habitation. Le paysage urbain aéré pavillonaire/immeubles de faible densité est la marque distinctive d'Antony par rapport aux communes voisines.
Les projets présentés jusqu'à présent offrent des solutions ridicules en terme de traitement acoustique du bruit de l'A10, encore plus présent à antonypole qu'à la ceriseraie vu la situation en hauteur de ce dernier.
http://www.leparisien.fr/fresnes-94260/fresnes-le-colosse-d-aluminium-servira-de-mur-antibruit-13-10-2016-6203685.php
http://www.lemoniteur.fr/article/cerise-sur-le-drapeau-pour-l-ilot-k-a-fresnes-la-cerisaie-29101472

Il est curieux de constater que sur le grand plan pdf de toutes les lignes existantes et futures n'apparait pas la ligne OrlyVAL, déserte stratégique pour l'aéroport depuis le centre d'Antony & le RER B.
Sera-t-elle modifiée ? Créera-t-on des inter-stations comme à Chemin d'Antony, Wissous ou OrlyTech ?
Mais dans 8 ans cette petite ligne automatique fera doublon avec la grosse ligne 14 rallongée à Orly...
Peut-être en fera-t-on une petite déserte pour nouveaux habitants privilégiés vers des nouveaux quartiers huppés qui eux seront préservés du bruit de l'autoroute et des avions...

En attendant l'ouverture de la gare de la ligne 18, il serait bien de prévoir une ligne de bus qui relierait antonypole à la station du RER B la plus proche à savoir Fontaine Michalon. Cela permettrait de réduire le temps de trajet pour les salariés de la zone et au passage permettrait de relier également la zone d'habitation qui la jouxte à la gare. Actuellement ce trajet se fait soit à pieds ... soit en voiture ce qui sature le parking de Fontaine Michalon. Et cela permettrait d'amener de la clientèle aux commerces de Fontaine Michalon.

Dites, en attendant la super antonypole faudrait tout de même penser à optimiser l'existant. Réduire les 30 min, et parfois plus, de souffrances qui la sépare de la gare rer B. Venant de Fontenay, il faut 1:30 min. pour venir dans ce trou, en transport en commun. Un vrai chemin de croix. 20km en 1:30. Le grand Pari(s) la blague.

Il conviendrait de mettre en place une liaison directe du RER B Antony à la future gare antonypole.

Le site antonypole doit être rénové afin d'attirer de nouvelles entreprises. Actuellement le site n'est pas accueillant, de plus en plus de bureau vide et des impôts fonciers de plus en plus lourd. Si rien n'est fait dans 5 ans il n'y aura plus aucune entreprises, d'ailleurs de plus en plus partent pour le nouveau quartier de Massy.

Est-il prévu un plan de circulation qui n'aggrave pas le problème déjà important et difficile à supporter dans le bas de la rue des Rabats ? Entre rue de l'Aubépine et la rue Armand Guillebeau. Est-il prévu pour les paladins n°1 un autre trajet afin d'améliorer notre environnement qui jusque là a été traité d'une manière très cavalière. Le quartier des Rabats toujours considéré jusqu'à ce jour comme un quartier de seconde zone où l'on peut faire n'importe quoi. Voir la tranquillité donnée à la rue Frédéric Chopin au détriment des riverains de la rue des Rabats. Cet Antonypole nous apportera t-il des améliorations ou une aggravation de nos nuisances ?

Ce projet est porteur de beaucoup de bonnes choses pour les habitants des Rabats :
- il améliore le cadre de vie avec une dimension environnementale marquée
- il renforce l’attractivité du quartier
- il apporte de nouveaux commerces dont nous avons tant besoin.
S'agissant du périmètre de concertation, il faudrait peut être l'étendre à la rue des Rabats pour mieux travailler les capillarités entre cette rue et le nouveau quartier.

100 Logements a l'hectares et 90 emplois à l'hectares. Regroupements appartements , commerces boulangerie , libraires tabac , banques , agence Immobilière , restaurants ... 6000 logements , 2400 habitants , 5000 emplois.

Belle présentation mais cela reste un peu abstrait, entreprise, logement, un peu des deux, un peu plus de l'un ou de l'autre ? Notre belle ligne haute tension rouge et blanche sera enterrée et la nouvelle ligne ferroviaire ??? où passe-t-elle ? devra-t-on raser quelques maison ? Et le bruit de l'autoroute qui n'est pas si loin va-t-il être traité ?

Projet intéressant sur le papier .... mais retour à la vraie vie, avec des vrais gens qui sont confrontés tous les jours au réseau routier ou au réseau famélique de transport en commun qui dessert cette zone actuellement : Comment ne pas être inquiet au sujet de la connexion entre cette zone et le centre ville d'Antony ? Habitant rue de l'Aubépine je prends les transports en commun tous les jours et c'est déjà un vrai cauchemar - aux heures de pointe le matin le bus est déjà plein et le soir pour rentrer c'est encore pire. Quant au trajet le bus met souvent plus de 20 mn pour relier la gare d'Antony à l'arrêt Aubépine le soir. Et que dire de la fréquence de passage ? Pendant les vacances scolaires près de 30 mn d'attente pour avoir un bus ! Sans parler des horaires du samedi et de l'inexistence de connexion le Dimanche (pourtant bien utile pour aller au marché). Alors vouloir développer une zone d'activité c'est bien, une gare "grand Paris", pourquoi pas à condition que cela désengorge vraiment le RER B qui ressemble à un véritable hall de gare ! la moitié du quai est envahi par les voyageurs aec leurs bagages et aux heures de pointe c'est vraiment un cauchemar !

Je suis un adolescent habitant les rabats, ancien habitant de Sceaux, je rencontre tous les jours des problèmes liés aux transports. Quand j'ai emménagé dans la rue de l'aubépine il y a quelques semaines, j'étais enthousiaste en voyant l'arrêt du bus 197, malheureusement celui-ci ne passe qu'aux horaires scolaires.
Je trouve que les transports à Antony sont particulièrement mal gérés, et il ne faut pas oublier que cette ville ne contient pas que des personnes motorisées, mais aussi des adolescents et des personnes âgées qui ne peuvent se déplacer autrement qu'en transports en commun.
A titre d'exemple je vais prendre le seul moment de la semaine qu'un lycéen a pour s'amuser, le samedi soir. Admettons que celui-ci veuille aller chez des amis à Sceaux par exemple. Il part de chez lui à 19h50, prend le paladin 2 puis le bus 395. Il arrive chez ses amis, passe une bonne soirée, puis décide de rentrer. Le bus 395 et le paladin 2 ont terminé leur service, et celui-ci est obligé de prendre le RER B (en espérant qu'il soit, pour une fois, à l'heure) puis de marcher 30 minutes de nuit.
Plus généralement, les transports à Antony abandonnent totalement les personnes qui rentrent chez elles après 20h30 et la moindre course d'une personne non-motorisée devient un véritable défi.
Pourtant Antony est une ville dense et attractive, alors pourquoi un pareil manque de fluidité ? Et surtout pourquoi se concentrer sur un projet comme le Grand Paris alors qu'en venant des rabats, le temps pour rejoindre Paris est multiplié par deux, et que l'accès au centre ville est une galère ! Honnêtement, qu'est-ce que les habitants des rabats peuvent bien pouvoir faire d'une gare permettant de rejoindre d'autres banlieues, et qu'est-ce que les autres banlieues peuvent avoir à faire d'une gare dans un quartier pavillonnaire coupé de son centre-ville ?
Honnêtement je n'ai rien contre le Grand Paris, mais il y a des problèmes de transports qui me semblent plus important que celui-ci.
Vous voulez un véritable Antony Pôle ? Vous voulez relier quelques banlieues entre elles ? Alors faîte la première ligne de métro dans les banlieues plus éloignées permettant de rejoindre rapidement la banlieue voisine. Une ligne passant par Massy, par les Rabats, par Antony RER, par Sceaux, par Montrouge et vous aurez régler le problème de beaucoup de personnes.
Et puis vous épargnerez enfin la galère du rer B aux gens qui prennent l'orlyval !

Avec la loi qui vient d'être adoptée sur la métropole du Grand Paris, transférant à horizon 2016 les pouvoirs en matière de décision urbanistique à la majorité régionale socialiste, il vaudrait mieux que Mr Sénant utilise très rapidement ses pouvoir de décisionnaire en matière d'urbanisme local et délivre les permis de construire pour que l'on ne voit pas "fleurir" une nouvelle barre des baconnets, voir même un nouveau grand L à Antonypole. Pour éviter une telle catastrophe, n'importe lequel des deux projets en compétition fera l'affaire !

deux mille logements quatre mille emplois sur 45 hectares
la loi du grand paris impose aux communes de construire des logements pour créer des emploi il faut construire logement routes autoroutes voies TGV lignes de tramway

J'habite la rue de l'Aubépine et suis très enthousiaste de ce projet ; J'ai 2 adolescents et il est vrai que le quartier est plutôt vide. pas de commerce pas de structure sportive,... Mais quand débuteront les travaux? Est ce que mes ados auront la chance de voir leur quartier avec un peu de vie ou hélas ils seront déjà partis vers des contrées lointaines avant que la première pierre ne soit posée.

Le sectarisme écologiste a encore frappé ce jour, et cette fois-ci la victime est la ligne verte du grand Paris et plus particulièrement les habitants du sud-est d’Antony.
En lieu et place d'un métro automatique à 60km/h enterré voulu par le gouvernement précédent, le gouvernement actuel nous impose un tram-train qui va n'en doutons pas va se transformer rapidement en simple tramway voir trolleybus vu qu'il n'y a aucune emprise ferrée existante sur le tracé actuel, en surface, avec une vitesse d'exploitation deux à trois fois moindre, pompeusement appelé ligne 18 du métro parisien (ce gouvernement nous prends vraiment pour des imbéciles) et cerise sur la gâteau pas avant une génération, après 2030.
Ainsi Impossible de relier directement l'ouest parisien et le pôle d'activité de la défense en venant d'antonypôle autrement que par les RER B et A à bout de souffle, puisque nous avons maintenant une ligne de tram cul-de sac s'arrêtant à Versailles.
Du coup, plus besoin d'enterrer la ligne THT d'antonypôle, elle pourra servir pour alimenter le futur tramway ! C’est ça le réalisme écologique ! On va aussi faire l’économie d’une gare souterraine : de simples abribus feront bien l'affaire pour les habitants des rabats !
Exit le parkway, les serres, des rails de tramway à la place c'est tellement plus agréable, sain et pas dangereux du tout pour les enfants !
Enfin pourquoi ne pas faire passer ce tramway sur l’avenue Leon Jouhaux, la nationale 20, et l’avenue Kennedy, elles sont tellement fluides aux heures de sortie des bureaux !
A moins que ce gouvernement n’ait l’idée géniale de faire passer ce dernier sur la ligne C existante ! C’est tellement peu encombré, entre les TGV et les tortillards du RER ! Un tram-train toutes les 30 minutes suffira bien ! Et puis c'est autant de place libérée pour densifier et construire des tours de logements sociaux à la place de la zone industrielle ! Que ses futures locataires ne puisse pas prendre des transports en commun décents ne semble pas déranger nos édiles actuels. Ils préfèrent sans doute que ceux-ci se tournent vers le commerce local illicite faute de pouvoir aller travailler facilement ailleurs en RP. C’est vrai que les salles de « shoot » sont à la mode en ce moment.
Visiblement, les transports en commun modernes c'est pour les bobos-écolos de l'est parisien, de Seine Saint Denis et du Val de Marne. Mais quand on a le malheur de mal voter localement, on peut bien vivre dans la pollution, le bruit et avec des transports en commun du début du XXème siècle.
A part du clientélisme pur et simple, quelle est la cohérence de l'action d'un gouvernement qui dépense 500M€ pour faire baisser le prix de l'essence de 3 centimes pendant 1 mois, augmente les taxes sur le diesel de 15 centimes l'année suivante pour espérer récupérer 7Md€ et pinaille sur la réalisation du réseau de transport francilien du 21ème siècle en privilégiant les communes de sa couleur politique ?
Nous, antoniens du sud-est, sommes ainsi les premières victimes de son action néfaste. N'en doutons pas, avec un le sale coup que vient de nous faire le celui-ci, 2014 sera une formalité pour la municipalité actuelle, en attendant 2017....
Un antonien du sud est TRES remonté.

bonjour suite a notre conversation telephonique , je suis favorable au projets travaillant moi même actuellement dans la zone antony-pôle , chez UNIVERSAL MUSIC depuis 10 ans , je suis inquiet pour mon avenir professionelle , habitant sur les morins , j'ai etait rassurer sur le point de l'economie et de l'emploi sur la futur zone .

Arrivée de Lyon récemment, je ne peux que vous conseiller le réel intérêt de la mise en place d'un parking relais permettant de poser sa voiture et de prendre le métro aussitôt, avec comme seul moyen de paiement en sortie de parking, l'introduction du ticket de métro utilisé pour valider l'ouverture de la barrière.
Ce système est vraiment pratique et efficace pour arriver sur "zône" sans déranger les riverains (pas de parking sauvage) sans toutefois payer des sommes dissuasives, qui seraient insupportables financièrement si l'on veut imaginer faire du réseau express "grand Paris" son mode transport quotidien.
Il faudra cependant, veiller à prêter une attention toute particulière au dimensionnement dudit parking relais, car si (toujours dans l'exemple de Lyon), je peux vous donner retour très positif du bon fonctionnement de ce type de parking à la station "Gare de Vaise" (à vous de voir quel en est dimensionnement associé auprès de la TCL), il est évident que celui de "Gorge de loup" situé non loin de là, est totalement sous-dimensionné et affiche donc "complet" bien avant 8h du matin, l'objectif recherché n'étant dès lors que bien partiellement atteint.
Je ne suis pas Lyonnaise donc je vous parle le plus objectivement qui soit, et je dois bien constater que c'est la formule qui répondrait précisément au souci de "parking gratuit" exprimé par grand nombre d'internautes dont les courriels apparaissent actuellement postés sur votre site internet de concertation.

Le projet d'aménagement d'Antonypole est majeur pour la ville.
Cette zone est actuellement un peu coupée du reste de la ville. Les activités présentes sur le site, notamment les entreprises, sont peu connues des antoniens. L'accès à cette zone est perfectible.
Il est important d'avoir une vision et un objectif d'aménagement de ce site. C'est ce qu'apporte le projet d'aménagement.
J'approuve la répartition proposée entre habitat et activités.
La mise en souterrain de la ligne THT est un acte fort, il changera totalement l'attractivité du site.
Le projet retenu doit permettre de commencer l'aménagement par phase; notamment, si la gare d'Antonypole est retardée, il faut, tout en l'intégrant dans le projet, pouvoir lancer les premières phases de l'aménagement.
Ce projet, enjeu majeur d'Antony dans la prochaine décennie, doit être lancé au plus vite.

En résumé, pour Antonypôle, l'AUT (Association des usagers des Transports ; aut@aut-idf.org) s'interroge sur :
- les objectifs d'aménagement : quelle utilisation des surfaces au sein du périmètre et comment cela s'insère dans l'existant
- les solutions envisagées pour faire face aux nuisances de l'autoroute
- la nature des nouvelles constructions et la demande prévisible pour celles-ci
- les moyens de desserte prévus localement pour rejoindre Antony.
Nous considérons avec beaucoup de réserves la nouvelle gare, dans la mesure où sa probabilité et sa date de création nous paraissent très incertaines. Ceci précisément parce qu'elle s'inscrit dans un investissement qui nous paraît globalement coûteux et inadapté (les grandes boucles du Grand Paris Express).
1 – Aménagement du quartier
La Ville d'Antony prévoit d'aménager le quartier Antonypôle au sud de la ville (40 ha). Elle prévoit qu'il soit desservi par une gare du Grand Paris Express (sur la ligne de Massy à Orly).
Une concertation est lancée auprès des citoyens.
La nature du projet n'est pas précisée. Elle comprend activités et logements avec le concours d'urbanistes. Une exposition des deux projets présélectionnés est en mairie depuis le 17/12/12 mais sans éléments visibles sur le site internet.
Le périmètre concerné est pour l'instant une zone d'activités entièrement bâtie de locaux d'entreprises, d'une façon relativement lâche. A quel objectif répond le projet Antonypôle, au départ ?
Rendre plus dense une telle zone est un projet souhaitable, bien préférable à l'empiètement sur des espaces agricoles comme ce qui est prévu sur le plateau de Saclay. Mais il n'est pas dit comment de nouveaux bâtiments vont s'insérer, ni si les entreprises présentes vont devoir bouger. Il n'est pas dit si une demande d'immobilier d'entreprise supplémentaire se fait actuellement sentir ou non.
Le besoin de logements est réel. On aimerait savoir quel type de logements. Deux problèmes au moins se poseront :
- l'autoroute à très grand débit qui traverse la zone (A6 branche ouest) : le bruit est particulièrement intense et, comme le soulignent les interventions antérieures dans la concertation, la question n'est pas traitée. Il est prévu d'enfouir la ligne à très haute tension, mais rien d'est dit sur l'autoroute.
- la desserte de la zone par les transports en commun : c'est à ce problème que la future gare du Grand Paris Express est censée répondre.
2 – Desserte par les transports en commun
La demande d'une gare sur la ligne GPE qui doit passer au niveau du site semble être intervenue après le lancement du projet Antonypôle. Comment la desserte du site d'Antonypôle était-elle envisagée, avant que cette solution-miracle se profile ? Aujourd'hui, la zone d'activité est desservie par le Paladin (lignes 1, 2 et 5 jusqu'à Antony centre) qui sont chargées. Elles ne suffisent déjà pas au transport des salariés, qui recourent beaucoup à la voiture. Après un nouveau développement, le besoin sera renforcé. Une solution cycliste serait possible (vélos faisant la navette jusqu'à Antony Centre) quoique gênée par la pente assez importante pour monter à Antonypôle. Elle n'a jamais été envisagée.
La mise en place de la ligne Massy-Orly est prévue théoriquement pour 2018 (date de l'ouverture de la gare d'Antonypôle selon la ville). Elle n'a d'intérêt véritable que si elle est complétée par la nouvelle ligne Orly-Paris (prolongement de Météor), prévue pour 2018 aussi. Avec ces deux lignes, Antonypôle serait à 20' de Paris Centre selon le projet, avec un changement à Orly. Cet horaire est-il vraiment crédible ? Il correspond sans doute à une arrivée à Olympiades plutôt qu'à Chatelet. Du reste l'éditorial de Vivre à Antony en janvier 2013 parle de "moins de 25'". Mais la question n'est pas là.
Le Grand Paris Express comprend des lignes qui font l'unanimité : les petites boucles en proche banlieue (dans leur principe, les trajets et les gares étant en plusieurs points contestables). Mais d'autres sont très critiquées : c'est le cas de la ligne verte à l'ouest, où après concertation, le résultat a été "pas de vision partagée". Le tronçon sud de la verte, y compris Massy-Orly est moins contesté, mais l'ensemble de la ligne présente un rapport coût / voyageur beaucoup moins convaincant que les petites boucles. Il n'en certainement pas de même pour la partie bleue Paris-Orly, c'est à dire le prolongement au sud de la ligne de métro 14, vu le nombre de franciliens qui l'attendent. Et pourtant elle non plus n 'a pas été jugée prioritaire par le rapport Auzanet. C'est d'autant plus regrettable que la 14 prolongée au sud pourrait délester en partie le RER B arrivé au bout de son potentiel de développement. Sans oublier que pour celui-ci, il y a plus qu'une priorité mais une urgence absolue : améliorer la fiabilité et la capacité offerte effective en réalisant le travaux du schéma directeur RER B Sud.
Le financement de l'ensemble Grand Paris Express est tout sauf assuré : le premier dossier d'enquête publique, la ligne rouge sud Boulogne-Arcueil-Champigny- Noisy Champs n'a pas encore trouvé son montage financier, alors qu'il s'agit d'un des segments qui intéressent le plus de monde, et qu'il est le plus consensuel au moins dans sa partie valdemarnaise (Arcueil- Champiggny). D'ores et déjà, l'hypothétique construction de Massy-Orly, et même de Paris- Orly, recule dans le temps. Le rapport Auzanet préconise un décalage qui ne les ferait plus déboucher avant 2030.
D'autres formules moins aléatoires sont proposées. La plus en vue est la formule alternative d'une ligne verte sud constituée d'un métro léger, mise en avant par la Région et illustrée par un projet Bouygyes / Siemens / RATP (au sol ou à faible profondeur) qui relierait aussi Saclay à Orly en passant par Antonypôle.
Mais même ainsi allégée, la ligne verte a peu de chance de déboucher en 2020. Il reste pour l'échéance d'Antonypole deux espoirs réalistes : le prolongement à l'Est du TCSP existant Massy-Ecole polytechnique, dont certains envisagent sa transformation en tram, et le service de bus express Massy Gare TGV - Aérogares d'Orly proposé par l'AUT à court terme : il pourrait marquer un arrêt intermédiaire à Antonypole.
A noter que le lien avec Orly présente un fort intérêt de réseau même s'il n'est pas relayé par la ligne 14 vers Paris, en raison des trois TCSP qui vont arriver sur la commune probablement d'ici 2020 (les trams T7 et porte de Choisy - Orly, plus le BHNS Senia Orly) et qui s'ajouteront à la branche pont de Rungis du RER C, elle-même renforcée à cet horizon. Vu la taille de la commune, ce n'est pas de trop.
Dans une vue plus large, les lignes autres que la rocade de proche banlieue correspondent à une logique que nous n'acceptons pas : celle d'étendre l'emprise parisienne dans des espaces ruraux (aménagement du plateau de Saclay) et de ne privilégier que les transports entre grands pôles : des aéroports aux centres d'activité (pour certains parachutés dans la campagne), des centres d'activité aux gares TGV, sans considération des besoins courants des populations. Le tout en traversant de grandes étendues de lointaine banlieue, c'est-à-dire avec des emprises coupant les espaces ruraux (la version souterraine semblant remise en question).

Afin d'associer le plus grand nombre à la réflexion, pourrait on faire tourner l'exposition en différents lieux de proximité comme la médiathèque Arthur Rimbaud ?

Bonjour Mr le maire et messieurs les promoteurs, association de quartier directement impactée par ce projet (500 personnes ), nous demandons:
1 ) que l'association soit associée a toute décision car l'équilibre de notre quartier récemment rénové est fragile
2 ) qu'une étude sérieuse de l'état actuel de notre quartier soit réalisée avant tout travaux
3 ) que l'impact des travaux sur notre vie soit limité au maximum durant la phase de travaux
4 ) que les décideurs de ce projet nous écoute sur les conséquences et les impacts négatifs de ce prôjet et tiennent compte de nos propositions avant travaux
5 ) qu'il n'y ai aucune rue traversantes au milieu de notre seul espace vert ( espace de vie et seule place centrale) destructrice de notre vie de quartier
6 ) que l'intéret commun soit prioritaire aux intérets privés
7 ) que les propriétaires des terrains ou garages annexés soient reçus, entendus et indemnisés correctement
8 ) a être associé en amont de toute décision concernant les choix de circulation de ce projet pour l'association, le Président

Bonjour, - le 12/01/2013
Pour le compte de la copropriété des Canaris où je suis propriétaire où je fais partie du Conseil Syndical
- en tant que propriétaire de garages rue des Canaris
- au nom de mes parents demeurant en pavillon rue des Canaris et propriétaire d'un garage rue des Chardonnerets.
Tout d'abord sur la gare : son positionnement pourquoi a t'elle été positionnée si près de notre quartier ? ne peut-elle pas être implantée un peu plus loin sur la rue Léon Harmel ? (ce qui ne pose pas de problème par rapport au tracé)
- ainsi le projet avait moins d'impacts négatifs sur notre quartier.
- La zone d'urbanisation fait disparaitre la copropriété de garages rue des Canaris, avec l'arrivée d'une gare, les stationnements restant mis en zone payante, qu'est-il prévu comme solution de remplacement pour les propriétaires le désirant. De plus les personnes à la fois propriétaire (une grande majorité) d'un appartement et d'un garage, s'il n'y avait pas de solution de remplacement verraient leur appartement perdre de la valeur faute d'avoir une possibité de stationnement dans quartier où il n'y aura de possibilité de stationnement du fait de la densification du nouveau quartier et surtout de la fréqentation de la gare.
Si la copropriété des garages était réquisionnée du fait de la qualification du projet d'utilité publique, il faut absolument prévoir un "ecran" pour protéger l'ancien quartier de la gare, ce que prévoit le projet Chavanne.
Le projet Chavanne semble "plus humain" il est plus précis concernant l'urbanisme où l'on voit une hauteur raisonnable pour les appartements, ça n'apparait pas clairement ds le projet Reichen et Robert.
Mais il a "l'inconvénient majeur" de "pénétrer" notre quartier par des rues venant du nouveau quartier en détruisant au passage le premier pavillon de la rue des canaris en traversant l' unique zone d''espaces verts, lieu central permettant des "manifestations festives et familiales" des habitants du quartier, ceci accompagné de la destruction de près de 40 box rue des Chardonnerets. (quid là aussi de leur remplacement ).
Cette "vascularisation" aura immédiatement pour effet d'augmenter le flux de circulation et d'entrainer la perte de tranquilité qui existe actuellement.
Les travaux gigantesques ne vont pas manquer d'impacter notre copropriété et notre quartier. :
Les travaux faits en sous-sol ainsi que les passages répétés de camion gigantesques chargé de terre risquent fort d'impacter l'intégrité de nos immeubles, nous demandons que des expertises soient faites avant tout travaux.
Nous souhaitons que durant les travaux toutes les précautions soient prises pour aténuer les poussieres et bruits, que la circulation de ces engins se fassent par la zone industrielle débouchant sur la N20 et non par l'avenue Léon jouhaux encore moins par notre quartier.
En résumé, il faut préserver l'intégrité de notre quartier préserver sa tranquilité actuelle, par un élément faisant écran à la gare.
Si destruction des box, il faut prévoir stationnement de remplacement pour les personnes le souhaitant et si solution non équivalente à l'existant prévoir une compensation financière.
Prévoir des expertises pour les biens avant les travaux.
Pendant les travaux prévoir un maximum de précautions pour éviter les nuisances aux résidents actuels et protéger les populations fragiles (enfants personnes agées).
Que durant les travaux soient maintenus transports publiques et zone de challandise Qu'enfin que très régulièrement les résidents soient informés et consultés pour une meilleure acceptation du projet.

Projets Chavannes versus Reichen et Robert
Nous avons apprécié de pouvoir visualiser les deux projets proposés pour les futurs travaux de la gare d’Antony.
Nous regrettons cependant certains points, communs aux deux projets :
- Lisibilité des projets : une maquette des deux projets aurait facilité leur comparaison, une mise à l’échelle identique des plans (le projet Chavannes n’en a pas), ainsi que la hauteur des constructions clairement indiquée sur les plans (en particulier le projet Chavanne)
- La ligne électrique à haute-tension est absente des plans : sera-t-elle réellement enfouie ?
- La ligne du train Grand Paris Express sera-t-elle aussi enfouie et sur tout son trajet ?
- A la place de talus nous aurions préféré un mur anti-bruit plus efficace protégeant la zone d’habitation du bruit de l’autoroute.
- Quels seront les commerces indiqués sur les plans ?
- Transport intra-muros : y-aura-t-il plus de bus desservant le quartier ?
- Jardins/serres : quels seront les conditions d’accès ? Nous notons une place importante des espaces verts (heureusement), cependant le projet Chavannes déplace et rapproche le collège près de l’autoroute et le place à côté d’un bassin d’eau pluviale... une zone humide et à moustiques.
- Ecoles : déplacement du collège et agrandissement ? Quel est l’intérêt de déplacer une structure déjà existante ? Quid des écoles maternelles et primaires ? Lycée ?
- Crèche privée : sera-t-elle ouverte aux Antoniens ou sera-t-elle comme celle déjà présente dans le quartier inaccessible aux habitants de la ville?
- Que devient le Centre André Malraux sur le projet Chavannes ?
- Que deviennent les entreprises sur place ? Seront-elles délogées ou iront-elles dans les nouveaux bâtiments ? Et les salariés de ces entreprises ?...
- La répartition entreprise/construction individuelle/collective n’est pas très claire...
- Quelle est la part de financement de la ville?

Qui sera le décideur de l’aménagement autour de la gare Antonypôle? La société du Grand Paris qui juridiquement semble détenir un droit de préemption sur un large rayon autour des gares du Grand Paris ou la Ville d’Antony ? Cette dernière a-t-elle les moyens financiers, techniques d’un tel projet ? Quel planning la ville se donne-t-elle pour réaliser ce projet sachant que d’ores et déjà on annonce un retard d’au moins deux ans sur le projet de métro express ?
Existe-t-il une étude socio économique du projet ? Si oui, pourquoi ne pas joindre cette étude au dossier de consultation ? Peut-on, si elle existe, en avoir connaissance ? (impacts sur les finances de la ville, sur l’équilibre sociologique, sur l’environnement local…)
Quel est le périmètre exact de la zone concernée, les architectes/urbanistes semblent ne pas avoir le même cadre ?
Concernant l’implantation et la réalisation de la gare métro express ligne verte Antonypôle, la société du Grand Paris indique qu’elle est seule maitre de sa conception, qu’elle a même lancé un concours d’architecte pour l’ensemble des gares. Dès lors, quel crédit accorder aux projets présentés par la mairie puisqu’elle ne maitrise pas la conception et la réalisation des gares ?
Le parking réservé au stationnement des véhicules des usagers du métro sera-t-il payant ou gratuit payant ou gratuit, s’il est payant le tarif ne risque-t-il pas d’être dissuasif et par là même entrainer un stationnement sauvage dans le quartier résidentiel ? Quels sont les flux de circulation routière attendus et comment seront traités ces nouveaux flux ? Quel impact sur le quartier actuel et alentour (Cité des oiseaux, rue de l’Aubépine, rue des Rabats, résidence des Morins pour laquelle l’un des projets envisage une circulation dite douce transversale – c'est-à-dire vélomoteurs, cycles…)
La ligne verte est-elle définitivement souterraine ou existe-t-il encore une hypothèse en aérien ? Quel est son tracé définitif ?
Quelle compatibilité entre la ligne Verte en souterrain dans la zone industrielle et plus largement sur Antony et l’éventuelle « interconnexion LGV sud qui immanquablement devraient se croiser en sous sol d’Antony ? A quelle profondeur ?
Comment sera modifié le réseau de transports urbains (paladin) quelles dessertes (lignes) RAPT sont prévues pour desservir cette station Antonypôle ? Dessertes des villes voisines Wissous, Chilly-Mazarin, Longjumeau…
La zone d’activités sera-t-elle directement reliée dans les deux sens avec l’autoroute ? Comment sera géré le trafic camions (fret) à l’intérieur de la zone ? Quelles mesures pour interdire, empêcher, le trafic dans les parties habitées ?
La régénération de cette zone se fait-elle en cohérence avec les projets d’aménagement de Wissous à l’Est et Massy à l’Ouest ?
Quel devenir du Centre André Malraux ? Les deux projets prévoient le transfert sans même indiquer les activités prévues, or ce centre aujourd’hui a une activité très réduite et n’est absolument pas intégré dans le quartier. Quelles activités sont donc prévues pour régénérer l’activité du centre Malraux et justifier son transfert dans la nouvelle zone ?
Concernant les logements, la ville entend-elle à cette occasion se mettre en conformité avec la loi SRU qui impose au moins 20% de logements sociaux sur la commune ? (peut-être dans les prochaines semaines 25%). Les projets entendent-ils mixer l’habitat privé avec l’habitat social ou délimiter des zones « réservées » à chaque type d’Habitat. Concernant le logement social, Antony-habitat a-t-il été interpelé par les architectes/urbanistes, dans ce cas quelle est son opinion sur le projet, a-t-il les moyens pour s’engager dans ce projet ?
Les commerces et services nécessaires tant aux nouveaux (et anciens habitants) qu’au personnel des entreprises seront implantés dans les deux projets à proximité de la gare. Pourquoi vouloir déplacer le Simply-Market, éloignant ainsi les commerces du secteur actuellement habité au nord de la zone. Quels services publics sont prévus dans les deux projets (Bureaux de poste, centre de santé, bibliothèque, mairie annexe, équipements sportifs et de loisirs… etc… seule une crèche (privée) est prévue dans l’un des projets (pourquoi le choix délibéré d’une crèche privée et non d’une gestion publique, sur quels critères se base l’architecte/urbaniste pour affirmer un tel parti pris de gestion ?). Quel devenir pour la mosquée communale (bâtiment Boyan) ?
Concernant les équipements scolaires l’un des deux projets prévoit la destruction de la cité scolaire existant (H.G Adam) et sa reconstruction à quelques mètres de distance sur l’avenue des Frères Lumière, libérant ainsi les terrains pour y construire des immeubles résidentiels. Quels est l’intérêt de cette opération ? Quel en est le coût financier ?
Quel est l’avis du Conseil régional d’Ile de France sur le projet de l’école hôtelière dont il détient aujourd’hui la compétence ?
Concernant le projet activités, l’un des projets propose la création de serres….. Sur quelle demande repose cette proposition ? Existe-t-il aujourd’hui une demande clairement identifiée pour ce type d’activités agricoles en milieu urbain ? Pourquoi ne pas envisager ce genre d’activités sur le plateau de Saclay qui possède de riches terres agricoles que le projet d’OIN entend pour partie éradiquer ? Pourquoi ne pas axer le projet de développement de cette zone sur le projet de la vallée de la Bièvre de développement des activités de santé, bio médical, recherche…
Quel devenir pour les activités présentes sur la zone d’activités ? Devront-elles partir ? Seront-elles expropriées ? Les industriels ont-ils été concertés ? Si oui quels sont leurs avis ? Quels sont les avis des représentants des salariés ? Ont-ils été consultés ?
Concernant les énergies, l’un des projets prévoit l’implantation d’éoliennes ? Où ? Combien ? Quelle hauteur ? Quelles émissions de bruit (Db) ? Quel impact avec l’environnement déjà chargé d’antennes radio téléphone, ligne à hautes tensions, etc… Pourquoi ne pas envisager l’utilisation de la géothermie dans cette zone proche de Fresnes qui dispose de puits d’exploitation de géothermie alimentant plusieurs villes du Val de Marne ?

Deux très beaux projets.
Ils devraient tous les deux pouvoir donner vie à ce quartier, même si compter sur les bus ne suffira sans doute pas à créer un véritable lien avec le coeur d'Antony.
Par ailleurs nos deux RER actuels sont tellement en dessous du besoin qu'ils ne pourront pas raisonnablement servir ce nouveau quartier. On ne pourra donc compter que sur la nouvelle ligne de transport.
Il faudrait par ailleurs prendre beaucoup de temps pour percevoir toutes les ambitions et différences des deux projets mais je dois dire que ma préférence va au projet de l'agence Reichen, Robert et associés car il m'est apparu plus "moderne" et "plus dynamique".
En effet, le projet de l'agence Patrick Chavannes ne semble fait que de cubes tradionnels posés les uns à côté des autres ! Et puis les jardins individuels comme lieu de vie partagée, c'est beau sur les maquettes mais pas forcément autant dans la réalité des habitants qui n'ont pas le temps de s'en occuper.
Bon travail de sélection.

Pour un projet logement , entreprises, équipement publics , commerces,espaces verts ,transports

Tout d’abord :
- Une étude socio-économique a-t-elle été réalisée ? Si oui, pourquoi n’est-elle pas jointe à la concertation préalable ?
- Quelle assurance a-t-on sur la réalisation de la future gare du Grand Paris ? Les débats actuellement en cours sur le sujet aurait tendance à démontrer que celle-ci ne serait réalisée au mieux qu’à l’horizon 2030.
Si la future gare du Grand Paris était amenée à ne pas voir le jour, un tel projet présente-t-il encore la moindre pertinence ? Il y a de quoi en douter fortement.
Par ailleurs, si les travaux de construction de la future gare du Grand Paris ne devaient débuter qu’à l’horizon 2030, qu’en est-il de la pertinence des deux projets retenus actuellement ? Seront-ils encore d’actualité d’ici 20 ans ? On peut en douter fortement.
Sur le projet en lui-même :
A – Points généraux :
1 – Avec la création d’une gare du Grand Paris et l’aménagement envisagé de ce quartier, désormais il y aura deux grands pôles sur Antony : ce nouveau quartier et le centre ville. Aucun des deux projets retenus ne traite de la question de la liaison entre le centre ville et ce nouveau quartier, notamment les liaisons en transport en commun entre la gare RER du centre ville et la future gare du Grand Paris.
2 – Aucun des deux projets ne traite de la question des flux de population généré par l’implantation d’une nouvelle gare.
3 – Aucun des deux projets ne prévoit que soient implantés dans ce nouveau quartier des services publics, pourtant essentiel pour la population.
Un des projets prévoit une crèche privée. Pourquoi avoir retenu le principe d’un crèche privée et non d’une crèche publique ?
4 - A la lecture des deux projets, il semble que ne soit prévu que des logements privés. Quand est-il du logement social ? Pourquoi n’est-il pas prévu que soient réalisés dans ce nouveau quartier des logements sociaux ?
5 – Comment sera traitée la question des entreprises actuellement présentes sur la zone d’activité ? Est-il prévu qu’elles soient expropriées ? Une concertation a-t-elle été engagée avec ces entreprises ?
B – Points particuliers :
1 – L’un des deux projets prévoient la démolition du groupe scolaire H.G. ADAM pour le reconstruire à quelques mètres avenue des Frères Lumière de manière a dégagé une surface foncière destinée à la réalisation de logements privés. Quelle est la réelle utilité d’une telle opération ? Quelle est le coût financier pour la ville ?
2 – Quel est le devenir du centre André Malraux ? Aucun des deux projets ne l’explicite vraiment. Pourtant, le centre André Malraux rend de nombreux services aux Antoniens : mise à disposition de locaux pour les associations, mise à disposition de salles pour les Antoniens, etc… La future implantation de la gare du Grand Paris n’entraine-t-elle pas la démolition du centre André Malraux, ce qui n’est jamais mentionné ?
3 – La démolition prévue de l’actuel SIMPLY MARKET pour une nouvelle implantation près de la future gare du Grand Paris ne fait que supprimer un commerce proche des habitants de la zone nord de ce quartier.
4 – Le futur parking de gare du Grand Paris prévue sera-t-il gratuit ou payant ? Si il est payant, il est fort à craindre que les riverains se trouvent confrontés à des difficultés de stationnement dans le quartier. Le rendre gratuit ne serait-il pas l’occasion d’inciter à l’utilisation des transports en commun ?

L'étude reichen&robert semble respecter le cadre de vie des zones pavillonnaires. Il laisse une part importante aux espaces verts et la création de serres me semble être une idée innovante. Les architectes et la mairie doivent favoriser la création de zones pavillonnaires ou de petits immeubles en R+2. Nous habitons Antony ( quartier des Rabats) depuis 1 an et nous ne souhaitons pas voir le paysage se remplir d'immeubles trop haut à forte population.

Projet intéressant.
Habitant la rue des canaris, je suis aussi intéressé pour avoir une réunion d'information/échanges sur les futurs aménagements qui vont longer tout le long des habitations au nord de la rue des canaris.
En effet, dans les 2 projets, rien n'est indiqué sur l'usage de ces lotissements.
Par contre, sur ce lieu (nord de la rue des canaris), préférence pour le projet qui amène une architecture variée. En effet, sur un des 2 projets, la proposition ne ressemble ni plus ni moins qu'à une tour d'habitation couchée par terre.

Si il faut reconnaître certaines très bonnes idée du cabinet Reichen & Robert (le parkway, le coeur quartier, la vallée...), les deux compétiteurs sont passés complètement à côté de LA nuisance majeure de ce futur quartier qui se veut visiblement “éco-responsable” : la présence d’une infrastructure autoroutière de catégorie 1 à sa frontière sud est. Sur la présentation Reichen & Robert l’image représentant le “Signal”, visiblement l’école hôtelière, à environ 100 mètres de la bande de roulement de l’A10 est à ce titre révélatrice : comment penser pouvoir avoir une quelconque activité sociale extérieure (alors que cette zone est encore pour très longtemps la zone de transit de l’ensemble des poids lourds entre la péninsule ibérique et l’Europe du nord 24h/24h) en ne prévoyant visiblement rien en terme de protection acoustique à cet endroit alors que le Lden y sera sans doute de 70 dB(A).
C’est à se demander si les cabinets retenus se sont un peu promenés sur le site avant de passer derrière leurs ordinateurs.....
Ceci est d’autant plus dommage qu’il existe une cartographie très détaillée des zones d’antonypole affectées par le bruit routier (http://www.agglo-hautsdebievre.fr/docs/Agirdurablement/cartobruit/Typea/RouteDEN.pdf)
On constate sur celle-ci que la totalité du site est affectés par des niveau Lden supérieur à 55dBA (les habitants des quartiers bellevue, morins et rabats n’ont d’ailleurs pas eu besoin de cartographie pour s’en rendre compte) et qu’à certains emplacements pourtant éloignés de 400-500 mètres de l’A10 le bruit monte encore de 10dB(A). Un tel niveau de bruit rend très désagréable toute activité extérieure, et peut nécessiter un traitement spécifique d’isolation des façades des logements d'habitation (l’isolation acoustique classique par double vitrage 4/16/4 étant totalement perméable aux basses fréquences générées par les poids lourd ou motocyclettes)
La mairie peut avoir deux approches pour traiter ce problème : la première purement réglementaire et dans ce cas c’est l’arrêté de 1996 ici qui s’applique : http://www.ineris.fr/aida/consultation_document/5757
Pour résumer tant que l’aménageur ne prévoie pas de logements ou d’installations hospitalières à moins de 300 mètres de la bande de roulement, aucune contrainte particulière d’isolation de façade ne s’applique aux promoteurs-constructeurs.
Si il est toujours possible aux futurs acquéreurs de ces logements/commerces/bureaux de traiter à posteriori et à grands frais ces nuisances intérieures en augmentant l'épaisseur des vitrages, la nuisance extérieure reste entière. Ainsi le bien êtres des futurs habitants de la très originale “vallée” de l’étude Reichen & Robert sera dès lors uniquement “intérieur” : pas question de s’endormir sur les berges du lac d’infiltration ou même fenêtres ouvertes la nuit avec de doux bruit des 45 tonnes Porto<->Rotterdam pas très loin.
Vue qu’une cartographie acoustique précise existe et montre les limites de l’arrêté de 1996 (périmètre d’isolation acoustique des 300 mètres qui ne tient pas compte de la météo, du trafic poids lourds, de la topographie des lieux), la seconde approche consiste pour la mairie à anticiper au delà des textes actuels qui auront 30 ans une fois la zone construite pour rendre la vie des futurs usager de ce quartier (employés, commerçants, habitants) beaucoup plus agréable acoustiquement parlant et ce de manière très simple et peu coûteuse à ce stade : plus le bruit est traité près de sa source (quelques mètres) et moins il se propage à longue distance (quelques centaines de mètres). Sans parler de solutions radicales mais irréalistes financièrement à court terme (couverture de l’A10), la mairie a l’opportunité de faire porter une partie du coût de ces protections aux promoteurs privés qui viendront construire au sud-est de la zone. Il ne faut !
pas qu’elle s’en prive. Conjointement à l’obtention d’une réduction de la vitesse maximale autorisée sur ce tronçon, elle doit imposer des constructions au plus près de la bande de roulement et au plus haut (20, 30 mètres), de manière continue sans trouées sur la totalité de l’A10. Ce n’est certainement pas le parking aérien visiblement ouvert et pas bien haut posé sur le talus de l’étude Reichen & Robert qui apportera une quelconque protection acoustique à l’ensemble de la zone d’antonypole.
Quelque soit le projet retenu, il faut mettre l’accent sur cet aspect auprès de l’aménageur retenu. Sans cela, la future place de la gare aura plus l’aspect d’une aire de service d’une des autoroute les plus empruntées d’europe plutôt que du nouveau coeur de ville eco-responsonsable que riverains, entreprises, commerçants actuels et futurs souhaitent tous.
J’ajouterais que construire haut, dense et sans trouées le long de l’A10 participerait à l’atténuation de la seconde nuisance acoustique la plus importante du secteur : les longs courriers activant leurs inverseurs de poussée à l'atterrissage sur la piste 4 d’Orly.

Tout d'abord je tiens exprimer mon vif mécontentement puisque je n'ai de vôtre part aucune réponses à mes précédents avis.
De plus après passé à l'exposition des deux projets retenus, je me suis d'autant plus que rien n'a été prit en compte pour préserver la quiétude des riverains de la rue des canaris comme Monsieur le Maire en personne l'avais promit lors de l'inauguration de la nouvelle voirie.!!!!
Comment en effet prétendre que tout à été fait pour les préserver quand sur l'un projet on leur colle une rue en limite Nord de leur propriéte et que dans le second projet ils auront droit en vis a vis direct des batiments dont on ne sait absolument rien de leur utilisation.
Dans les deux projets on colle des espaces "verts"-" arborés" en plein coeur de zone d'activité voir à proximité de l'autoroute, alors que si il y avait eut de la part de la mairie une réelle volonté de préserver les habitants des canaris ces espaces auraient du être implantés en limite Nord de propriété , à la place donc d'une rue ou de batiments..
Franchement je suis en colère quand à ce "foutage de gueule"
Si Monsieur le maire à le courage de défendre ces choix je serait ravi qu'il le fasse en ma présence lors d'un rendez vous ou avec les habitant des canaris, il pourra alors prétendre à une réelle concertation, la mème qui il y avait eut lors de la réfection de voirie . Je suis donc tout disponible à le rencontrer ou un reponsable du projet. Dans cette attente veuillez agréer mes sincères salutations

Il serait bien que la révision du PLU de cette zone permette de constituer un véritable "mur anti-bruit" pour les zones résidentielles et commerciales en imposant une hauteur de construction au maximum des limites autorisées par la zone aéroportuaire d'orly toute proche sur une bande de 100 mètres de part et d'autre de l'A10 et en minimisant voir supprimant les trouées entre immeubles le long de cet axe.
Même si elle n'est pas la solution optimale pour contenir les nuisances sonores très importantes actuellement (ce que permettrait un coffrage intégral de l'A10 à cet endroit), elle me semble avoir l'avantage d'être la plus réaliste à horizon raisonnable tout en maximisant le nombre de m² de bureaux proposés, et en préservant une excellente visibilité pour les entreprises choisissant de s'implanter dans ces immeubles.

La gare d'Antonypole sera également située à forte proximité de l'autoroute A10.
On pourrait donc imaginer une bretelle d'accès exclusivement de et vers un parking "relais" sur plusieurs niveaux.
Cela permettrait de positionner Antonypole en point de rencontre entre plusieurs moyens de transports avec par exemple un espace en location à la journée pour organiser réunions, séminaires ou conférences.
Globalement, cette gare ne présente un réel intérêt économique que si elle constate des flux de personnes très conséquents. Cela suppose une activité tertiaire très intense ... et probablement un catalyseur avec un rayonnement indiscutable (pourquoi pas par exemple un salon permanent mettant en avant les entreprises françaises innovantes ou/et celles possédant un savoir-faire remarquable).

Commentaires sur le projet Antonypole
1) Circulation
la création de nouvelels voies de circulation va entrainer 2 problemes pour les entreprises touchées par la modification de l'alignement: un probleme de circulation et de maneouvre pour les véhicules venant livrer ou enlever du matériel dans les entreprises, un probleme de stationnement
Que prévoit le projet afin de rendre la circulation plus fluide, plus sure et permettre l'acces aux entreprises de la zone et particulièrement celles touchées par la création de nouvelles routes
2) Stationnement
aujourd'hui les parking sont saturés et le stationnement se fait souvent dans la rue Beaucoup de salariés ne pourront bénéficier des sevices publiques car habitant dans des zones mal desservies.
Que prévoit le projet en matiere de stationnement et particulièrement pour les entreprises touchées par la perte d'espace de stationnement.
3) Bruit
Les sevices de la Cram Ile de France ont soulignés le caractere bruyant de l'autoroute. Malgré les efforst d'isolation réalisés, il n'est pas possible de reduire les nuisances sonores provenant de l'autoroute.
Que prévoit le projet sur cet aspect.
4) Site soumis a déclaration ICPE
que prévoit le projet pour ces sites, il y aura t il un impact sur les activités actuelles
5) Développement
Il y aura t il un droit d'extension préférentiel pour les entreprises déjà installées souhaitant se développer

Le secteur d'Antonypole a besoin de rénovation sans aucun doute.
L'arrivée d'une gare du Grand paris est une opportunité pour donner un élan nouveau à ce quartier.Toutefois, compte tenu des aléas possibles sur la date d'arrivée de la gare, aléas dus essentiellement au changement de gouvernement, il faut anticiper et avancer sur le projet.
Les objectifs sont très prometteurs. C'est l'occasion pour les personnes des quartiers avoisinants de voir leur cadre de vie évoluer de manière significative et dans le bon sens.
L'enfouissement de la ligne Très Haute Tension sera une avancée considérable pour l'environnement et surement un exemple à suivre pour d'autres villes.
Ce projet est formidable et j'y suis tout à fait favorable.

Comme je l'ai lu, personnellement je suis beaucoup moins gêné par les lignes Hautes tensions que par le bruit permanent des autoroutes. Je verrais donc à donner la priorité à la mise en place d'un mur anti bruit qui profitera à tous le monde de façon sure et certaine sans besoin de concertation... !

Projet intéressant pour Antony. Comme les autres témoignages, nous aimerions que soit intégré un grand parking gratuit pour les antoniens afin de faciliter l'accès à la gare. Habitante du quartier Rabats/bois de l'Aurore qui est un quartier excentré du centre ville, il serait effectivement important de rendre ce quartier plus dynamique économiquement, en créant des commerces de proximité ainsi que des espaces verts.
La question du desservement se pose également car notre quartier est fort mal desservi et il est important d'améliorer les dessertes en bus ainsi que de permettre un parking vélo important.

Qui dit gare dit parkings, où seront t'ils situés ?
Le stationnement actuellement gratuit de la rue des canaris sera très vraisemblablement perturbé. La mairie garantie t'elle de laissé en l'état le centre André Malraux et ses espaces verts associés ?
Quand au bruit, cette zone est deja soumise aux avions, aux autoroutes, elle sera de plus perturbée en journée par un afflux de piéton et de circulation. Avant de demande l'avis sur la réorganisation de cette zone, décision de la réaménagée à déja été prise sans que l'on nous ait demandé quoi que soit !... Commençons donc a protéger des nuisances sonores les habitants de ce quartier en prévoyant un mur anti-bruit le long des autoroutes.

Construire une gare est tout à fait louable et rendra bien des services aux franciliens. Encore faut-il qu'elle soit accessible, et pas seulement aux personnes habitant à côté.
Aussi, il faut qu'un PARKING RELAIS GRATUIT soit installé à coté de la gare. Il ne faut pas comme à Massy, que des parkings Vinci ou Effi, facturent 2 euros de l'heure le stationnement. Prenons exemple sur Orléans, Toulouse ou Nantes où, lorsque vous prenez votre ticket de tram ou de métro, le parking relais est gratuit.
Pour que cette future gare ne devienne pas génératrice d'inégalité (entre ceux qui pourront habiter à coté et les autres), pour qu'elle soit synonyme de développement pour tous, pour qu'elle soit un vrai outil de mobilité, insistons pour le parking soit un PARKING RELAIS GRATUIT.

Par l'aménagement de ce périmètre, la ville modifie tout un quartier.
Les objectifs affichés sont les bons.
Ce quartier doit être inséré dans le tissu urbain existant, la mixité logements / activité économique est une solution qui satisfait aussi bien les habitants que les entreprises.
L'aménagement se poursuivra de longues années, il faut donc en avoir une vision futuriste et la rendre possible.
La logique de développement durable doit être envisagée dans ce sens.
Dès maintenant il est judicieux d'afficher la volonté d'en faire un quartier économe en énergie. Les principes des smarts grids (réseaux intelligents) sont à insérer dans les objectifs recherchés. La complémentarité des consommations et production d'énergie entre habitat et activité économique est une opportunité à exploiter.

Pour que cette nouvelle station profite le plus possible aux Antoniens sans générer un surcroit massif de circulation, il est indispensable de prévoir une voie de circulation douce (piétons / vélos) reliant le rond-point Léon Hamel / Maurice Ravel et l'extrémité de la rue de l'aubépine (sous l'actuelle ligne à haute tension à enfouir) afin de désenclaver la zone artisanale et le quartier Guillebaud / Portes de Wissous.
De plus la configuration actuelle de ce rond-point à 90 degré est tout à fait surréaliste.

Je souhaiterais savoir si les entreprises située dans la zone vont être toucher par l'ensemble de ces travaux , antony habitat y réside depuis peu , mais la zone antony-pôle compte plusieurs entreprises aussi importantes les unes que les autres . Ce projet est favorable , mais ne laisse pas insensible les salariés qui travail dans la zone.

Actuel résident de l'avenue léon jouhaux, jouxtant le périmètre du projet de ZAC et à proximité immédiate du projet de gare, j'ai plusieurs remarques sur un projet qui sur le fond paraît intéressant:
- Dans quelles mesures allez vous consulter les habitants des quartiers concernés par les aménagements?
- Le périmètre de la ZAC est-il arrêté et quid des impacts sur les habitations (collectives et individuelles) limitrophes? Existe-il des risques d'expro?
- Au vu de l'attrait qu'entrainera la gare du métro automatique d'Antonypôle, avez-vous intégré des réflexions sur les flux routiers, la requalification des voiries, le développement des liaisons douces ou encore la restructuration des lignes de bus? L'arrivée du métro doit s'intégrer dans un projet de développement global au risque de créer de nombreux points de blocages pour le fonctionnement et la qualité de vie du quartier!!!
- Comment pensez-vous intervenir dans la programmation de la phase travaux du métro? Comment s'organiser celle du projet de ZAC? Les aménagements prévus sont colossaux et il ne s'agit pas de rendre la vie du quartier invivables pour les nombreux riverains!!! A ce sujet, il serait très judicieux de revoir la circulation des 38tonnes et autres véhicules lourds aux fortes nuisances sonores. Leur passage par l'avenue Léon Jouhaux devient problématique et ils pourraient être redirigés sur des voiries plus appropriées!
- Attention à la réalisation d'un grand parking comme demandé par certaines personnes. sa réalisation doit une fois de plus s'intégrer dans une vision multimodale au sens large et dans la définition d'une politique de stationnement plus large à l'échelle de l'aire d'attraction de la gare, afin de ne pas faire un aspirateur à voitures comme si souvent vu près des TC. Une gestion de l'accès au stationnement créé via un titre de transport en commun serait pertinent, comme fait pour les parcs relais en province par exemple. Dans l'attente d'être informé de la suite des débats!

Sur les modalités de la concertation :
Il me semble nécessaire d’organiser plusieurs réunions d’information avec les habitants du quartier ( Les Morins, Champagne, Villemilan, collectifs et pavillons) Ces réunions devraient permettre de présenter le projet et associer les riverains à sa définition.
Sur le fond :
Qui sera le décideur de l’aménagement ? La société du Grand Paris, la Ville d’Antony ? Cette dernière a-t-elle les moyens d’un tel projet ?
Existe-t-il une étude socio économique du projet ? si oui, peut-on en avoir connaissance ? (impacts sur les finances de la villes, sur l’équilibre sociologique, sur l’environnement local…)
Concernant l’implantation de la gare métro express ligne verte, est-il prévu l’implantation d’un parking pour le stationnement des véhicules des usagers. Quels sont les flux de circulation routière attendus et comment seront traités ces nouveaux flux ? Quel impact sur le quartier actuel ?
La ligne verte est-elle définitivement souterraine ou existe-t-il encore une hypothèse en aérien ? quel est son tracé définitif ?
Quelle compatibilité entre la ligne Verte en souterrain dans la zone industrielle et plus largement sur Antony et l’éventuelle « interconnexion LGV sud qui immanquablement devraient se croiser en sous sol d’Antony ?
Comment sera modifié le réseau de transport urbain ( paladin) desserte RAPT de la station ligne verte ?
Quel devenir du Centre André Malraux ?
Où seront localisés les logements ? La ville entend-elle à cette occasion se mettre en conformité avec la loi SRU qui impose au moins 20% de logements sociaux sur la commune ?
Où seront implantés les commerces et services nécessaires tant aux nouveaux ( et anciens habitants) qu’au personnel des entreprises.
Quelle compatibilité entre de nouvelles entreprises et logements avec le maintien d’une entreprise classée Seveso II rue des Fréres Lumière ? (Galion).
Quels équipements publics prévus ( écoles, collège, crèches) pour ce quartier excentré du centre ville ?
Merci de prendre en compte ces premières suggestions et reflexions.

Le projet semble intéressant toutefois j'aurais 2 remarques:
- est il prévu un parcours résidentiel pour le soutien à l'entrepreneuriat (pépinière et hôtel d'entreprise) ?
- pourquoi ne pas avoir inclus dans le périmètre la zone artisanale ?

C'est un projet seduisant, mais....A qui est il REELLEMENT dedie?
La ville d'Antony est devenue inaccessible au niveau du logement des habitants aux classes moyennes.
Ce projet ne profitera qu'aux seules entreprises,et qui va financer?
Les personnels eventuellemnt concernès par ces entreprises desservies ne pourront pas loger à Antony.La ville retirera des benefices sur les entreprises.Si ce benefice est destine à de nouveaux projets fonciers tels qu'ils sont realises depuis plus de dix ans,une infime minorite d'Antoniens sera concernee.Antonypole est TRES excentre et tres mal desservi.Je ne vois pas tres bien le lien au niveau transport avec le plateau de Saclay.
L'echelle humaine de la ville a deja en partie disparue.
En 30 ans,Antony a perdu une grande partie de son charme.Trop de realisations pour CSP++++.Plus de constructions de logements pour de jeunes couples.Il ne reste que de tres beaux pavillons ou de tres vieux envies et guettes par les deux promoteurs immobiliers de cette commune.Joli sur le paier mais je n'y crois guère pour le bien être des Antoniens.
Aucune liaison avec le RERB.Il est deja sursature.
Orlyval a ete tres discute en son temps.A QUI profite cette liaison tres couteuse?Pas à la ville.Aux touristes en transit,oui,mais c'est bien pour eux seuls.Les habitants,eux,ont vu leur, gare principale devenir un hall de transit.Et les rames deja bondees ne le sont que plus.
Quel est le bilan economique d'Orlyval pour la commune?J'aimerais avoir des informations precises.
Qui prend regulièrement le RER au conseil municipal?La liaison Orlyval est tellement mal signalee que,je passe à chaque fois que je suis sur un quai de cette gare principale,mon temps à guider de pauvres touristes,charges,avec enfants complètement perdus sur les quais.Qui a regarde cette signalisation ridicule?De fins panneaux aux couleurs fades au dessus des enormes panneaux Bleus "ANTONY" et c'est tout.Il ne couterait pourtant pas si cher d'installer des panneaux LUMINEUX à lampes basse consommation ,et ecrits en plusieurs langues et alphabets.Hier encore,j'etais catastrophee de voir des touristes japonais sur le quai face à moi errer d'un bout à l'autre du quai.J'ai honte à chaque fois,personne ne s'interesse à cette signalisation.Et pourtant,que d'histoires avec ce projet ORLYVAL!!!Combien de temps,d'argent ont ete engloutis dans cette liaison?Et AUCUN panneau digne de ce nom,pour guider les voyageurs.
Uniquement en français et en alphabet latin.QUID des touristes japonais,arabes,maghrebins,chinois ou russes?
Avant de construire une nouvelle gare, amenager convenablement celles qui existent deja sur Antony serait une priorite.Des ascenseurs ont ete installes.Qui de la municipalitè a essaye de s'en servir?Les grilles sont cadenassees devant, la majorite du temps.Puis il faut faire mettre l'ascenceur en fonction.Avis aux pauvres voyageurs qui aimeraient les utiliser,aux meres de famille avec courses et enfants, aux personnes agees,et même,pourquoi pas,aux travailleurs handicapes!!!!,prevoir 1 heure à chaque fois devant l'ascenseur pour eventuellement y avoir accès.
Encore une gare ,mais une fois de plus POUR QUI?
Ces populations salariees dont vous faites mention auront bien du mal à se loger,à faire leurs courses,il n'y a plus que des commerces de luxe dans la ville ou du tres bas de gamme.
J'ai vu ma ville changer,perdre toute sa mixite sociale.Chaque quartier,bien à part.Pas de melange,surtout.
Vos objectifs,pourquoi ne pas les mettre en oeuvre en premier là où vivent les Antoniens ACTUELS?
J'avais 20 ans et j'etais etudiante,mon compagnon de même.Nous louions sans difficultes un beau deux pieces pres du RER,station FontaineMichalon.
Maintenant?Je suis triste de cette evolution .Quand je vois ces bureaux VIDES à la Croix de Berny,et d'un autre cote,le quartier Pajeaud à l'abandon,son centre commercial digne d'un departement voisin,qui fait l'actualitè des "banlieues",je suis triste.
Je reconnais les gros efforts faits au Noyer Dorè,à la residence Universitaire.Cela ne suffit pas.Il faut pouvoir accueillir des familles et de jeunes couples.Impossible à ce jour,vu les logements construits.
Antony va bientot concurrencer St Germain des Pres version 2012,et pas celui de mes 20 ans.
Et pourtant,j'aime tant "ma" ville,c'est pour cela que je suis triste.

La desserte en transports en commun est une nécessité forte et la localisation de la nouvelle gare proposée est pertinente et apportera une valorisation au quartier.
Le développement de commerces est également souhaitable ainsi que la réalisation de capacités de stationnement automobile cohérent avec le développement envisagé. Pas de dérive écolo intégriste s'il vous plaît.
L'immobilier doit marier des approches pavillonnaires et espaces vertes sans construire des ghettos de bureaux comme Levallois-Perret ou Nanterre, quartiers mixtes d'affaires assez horribles à habiter
L'afflux de circulation lié à la coexistence de la zone industrielle et des travaux d'aménagements devra être géré.
L'offre de sécurité devra suivre avec des effectifs destinés à protéger biens et services et pas détournés sur du racket des automobilistes (stationnement et autres jumelles)

Nous sommes d'accord pour ce projet , qui valorisera antony , et les alentours !! allez vous prévoir un grand parking ?

Ce projet semble intéressant mais deux réserves : Il est absolument nécessaire de prévoir un très grand parking gratuit pour favoriser les transport en commun, il n'en existe aucun sur la ligne du RER B. Et il faut veiller à ne pas rendre la ville invivable avec une augmentation des loyers qui surviendra si rien n'est prévu pour le logement notamment des jeunes.

Ce programme semble avoir ètè pensè,ce qui est conforme avec le developpement actuel d'Antony.
J'ai deux reserves à formuler.
Antonypole est TRES excentrè et n'est desservi QUE par un bus de type Paladin.Souhaitez vous Vraiment pousser encore et encore l'utilisation de la voiture individuelle?
TOUS les logements construits à Antony dans les deux dernières decennies atteignent des prix soit de vente soit de location ABSOLUMENT incompatibles avec un salaire commun .Cette politique a fait deserter bon nombre de français qui aimaient beaucoup cette ville.Il n'est pas coherentde creer ,d'essayer d'attirer des entreprises vers Antony(tres bonne chose) et d'y rendre la vie IMPOSSIBLE du fait du cout du logement..Dans mon quartier,un petit restaurant qui marchait doucement a fermè,il y a deux ans bientôt,creant un REEL vide pour bon nombre de personnes ravies de retrouver des voisins ou amis sans avoir à cuisiner et sans depenser 100E par personne pour un repas convivial.Une TPE a demenage devant l'exigence du proprietaire du local professionnel,c'est à dire doubler le loyer.Le local est desormais vide depuis leur depart.Cette TPE a depuis emmenage ailleurs et a cree deux emplois.Je pourrais multiplier les exemples à l'infini.Quel but est recherchè ? Transformer Antony en Sceaux?Alors Antonypole n'a pas sa place. Pourquoi y a t'il eu depuis 20 ans sans discontinuer une politique urbaine qui a fait fuir les classes moyennes vers des banlieues assez proches,type Fresnes etc....Quel est le But recherchè ?
Je peux citer l'exemple de deux jeunes medecins generalistes par CHOIX qui vont DEVOIR vu les nouvelles lois changer de local professionnel.Ils emploient une personne.Ils pourraient avoir un associè de plus ,tellemnt le deficit en medecins generalistes sera crucial dans conq ans,vu les departs à la retraite.Ils ont prospectè sur Antony,la moitiè de leur clientèle y demeurant.Ils ont entre 33 et 36 ans.Ils travaillent avec plaisir et "vocation",generaliste,en tant que pivot d'un système de santè,ainsi beaucoup moins couteux.Que vont ils devoir faire?Quitter toute cette clientèle dèja acquise plus celle qui vient toujours les voir quand les 4 ou 5 medecins qui vont prendre leur retraite sont absents et JAMAIS remplaces.?Ce n'est pas un calcul rationnel,en terme de santè publique.Et encore moins en terme de confiance,et par là même de diminution de prescription medicamenteuse.Il y a une situation paradoxale avec des personnes agees tres isolees riches d'un patrimoine immobilier hors d'atteinte desormais à de jeunes couples avec enfants et metiers serieux,etudes approfondies,et un abandon complet des responsabilitès de la ville devant cette aberration en terme de dynamique des generations,des commerces,etc......Ces mêmes personnes agees ayant souvent de très faibles revenus et dependant donc en partie à la charge de la commune. QUI pour faire vivre une ville ? Des etages de bureaux VIDES,et tant de familles honnetes, toutes travaillant, avec une TOTALE impossibilitè de se loger. Il y a là un dysfonctionnement qui est en train d'atteindre un paroxysme innaceptable.
Une ville vivante doit pouvoir accueillir des familles avec des enfants. Ceci est devenu IMPOSSIBLE à Antony, hormis à quelques CSP+++++++. Qui fera vivre la ville?

Ce projet me semble excellent, mais il est impératif d'intégrer à la gare du Grand Paris Express un vaste parking gratuit pour les Antoniens prenant le Grand Paris Express, comme cela se pratique avec réussite dans des villes ayant réussi leur mutation en terme d'offre de transports collectifs comme Nantes ou Strasbourg. En effet, la desserte de la gare par des bus est certes nécessaire mais ne peut en aucun cas être suffisante car la durée du trajet en bus est disqualifiante pour les habitants de la moitié Nord d'Antony (trajet à pied jusqu'à l'arrêt le plus proche + attente du bus + trajet + correspondances éventuelles). Accessoirement, ce problème existe déjà pour la gare RER Antony centre en l'absence de ce genre de parking.

Tout à fait d'accord pour l'intégration dans votre projet d'une gare du Grand Paris Express.
Pour insérer Antonypole dans le tissu urbain existant.
Pour un quartier d'activités innovantes, non polluantes, en liaison avec Saclay et Orsay Des résidences en location ou en copropriété, à prix raisonnables pour les salariés du secteur.
Imaginez ce que sera Antonypole dans plusieurs décennies. Innovez !

De manière identique à ce qu'a obtenu Antony pour l'A86, il faut que le projet comporte une couverture de l'A10. En effet le bruit est bien supérieur à cause de la limitation de vitesse de 110kmh au lieu des 90kmh de l'A86. Les quartiers bellevue et morins en souffrent depuis longtemps, les nouvelles constructions en souffriront encore plus si elles sont situées plus près.