Gestion des espaces verts

En matière d’espaces verts, le développement durable n’est pas qu’une formule. Les exemples sont multiples à Antony : objectif « Zéro phyto », gestion des déchets verts, arrosage limité… Une politique qui permet aussi de limiter les dépenses publiques.

La politique de développement durable de la Ville pour ses espaces verts comprend plusieurs volets. Prenons le désherbage : la Ville vise le « Zéro phyto » sur son territoire. Le plan de désherbage réalisé début 2013, a déjà permis d’aboutir à un plan de gestion différenciée pour dix sites pilotes (dont les jardins de l’hôtel de ville, le cimetière, le parc Heller, etc.). Les services communaux vont ensuite définir au mieux la stratégie de désherbage pour l’avenir. La gestion des déchets verts est un autre élément clé. En 2012, l’entretien des espaces verts a généré près de 309 tonnes de déchets triés sur site. Les deux tiers ont été revalorisés en compost. La Ville en a récupéré 5 tonnes, utilisées dans les espaces verts ou distribuées aux habitants lors du Village Nature et Environnement.

Biodiversité au bois de l’Aurore

Pour limiter l’arrosage et faire des économies d’eau, l’ensemble des massifs de la Ville a été paillé (72 000 litres de paillettes de chanvre, 68 500 litres de coques de cacao, 11 160 litres de fibres de peuplier, 5 600 litres d’écorces de pin, etc.). Autre facette du développement durable : l’aménagement du bois de l’Aurore (quartier des Rabats). Il est entretenu en gestion écologique depuis sa création pour préserver les équilibres biologiques entre faune et flore. Mais plus de développement durable revient, par ricochet, à participer à la maîtrise des dépenses communales. Le budget 2013 de fonctionnement (699 100 €) consacré aux espaces verts a ainsi été réduit de 17 % par rapport à 2012. Une baisse progressive sur la fourniture de plantes pour le fleurissement saisonnier amorcée l’an dernier se poursuit cette année (- 12 %), grâce aux plantes vivaces utilisées pour le remplacement de massifs traditionnellement plantés en fleurissement saisonnier. Le fleurissement automnal en chrysanthèmes a aussi été considérablement réduit (- 85 %), seuls le cimetière, les monuments aux Morts et les abords de l’hôtel de ville seront plantés en chrysanthèmes à l’automne


Découvrez les espaces verts d'Antony en vidéo !