Politique d'investissements de la Ville

Garder le cap

37 millions d’euros : c’est la somme que la Ville va consacrer à l’investissement en 2016. Construction du complexe sportif La Fontaine, du nouveau centre aquatique Pajeaud et de sa fosse de plongée, du nouveau groupe scolaire Dunoyer de Segonzac et bien d’autres projets figurent au programme.

Les nouveaux équipements : 12 M€

Équipement à livrer en 2016

Réaménagement du square du Mont-Blanc : 0,4 M€.

Équipements en cours de construction
  • Complexe sportif La Fontaine. Interrompu en raison d’un différend entre l’entreprise et le maître d’œuvre, le chantier va reprendre prochainement. 2,1 M€ en 2016.
  • Complexe aquatique Pajeaud. La Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre a entamé les travaux en 2015 et le nouveau territoire Vallée Sud Grand Paris a pris le relais. La Ville investit pour la fosse de plongée. Ouverture du complexe prévue au dernier trimestre 2017 : 4 M€ en 2016.
     
Nouveaux équipements à l’étude
  • La nouvelle crèche, construite dans le cadre de la résidence Harmony, accueillera à la rentrée 2017 des structures associatives : 1,1 M€ en 2016.
  • La construction de la future école Dunoyer de Segonzac et de son centre municipal des loisirs va commencer prochainement. Les travaux sur le terrain acheté au Conseil départemental l’an dernier devrait durer deux ans, pour une livraison à la rentrée 2018. 3,4 M€.
  • La zone d’aménagement concerté Jean Zay a été créée en décembre 2015. Dans ce cadre, un nouveau quartier remplacera l’ancienne résidence universitaire. 0,3 M€.
  • Études pour l’aménagement du quartier Pajeaud et du centre communal de la Bièvre pour la construction d’un parking rue des Champs.
  • Déploiement et remise à niveau du réseau de vidéoprotection : 0,5 M€.
     

Développement économique et commercial : 0,9 M€

  • Lancement d’études sur l’aménagement du site Antonypole, autour de la future gare de métro de la ligne 18.
  • Ouverture d’un Pôle local d’innovation pour accueillir et accompagner de jeunes entreprises, suite à la signature d’une convention de partenariat avec le pôle de compétitivité Systematic.
  • Aménagement d’un local commercial à la Croix de Berny, dans le cadre de la politique municipale de soutien au commerce de proximité.
     

Acquisitions foncières : 0,6 M€

Subventions d’investissement 1,5 M€ versés à :

  • L'Office Antony Habitat : 0,4 M€ pour le financement de 46 logements sociaux, à la résidence Harmony, dans le quartier Pajeaud.
  • Le Conseil départemental : 0,4 M€ pour le financement du gymnase du collège du complexe sportif La Fontaine. La Ville l’utilisera en dehors des heures d’enseignement.
  • Le Centre communal d’action sociale : 0,5 M€ pour la réhabilitation de la résidence Renaître.
  • Les Sapeurs-pompiers de Paris : 0,1 M€ pour la rénovation de la caserne d’Antony.
  • Autolib’ : 0,2 M€ pour trois nouvelles stations.
     

Entretien et rénovation des bâtiments communaux 11,8 M €

Bâtiments scolaires : 3,5 M€
  • Rénovation du groupe scolaire Ferdinand Buisson : 0,9 M€.
  • Groupe scolaire La Fontaine : achèvement de l’agrandissement et du réaménagement. 0,9 M€.
  • École André Chénier : ravalement, travaux d’étanchéité et changement des menuiseries extérieures. 0,6 M€.
  • Divers travaux aux écoles des Rabats, Paul Bert, Pajeaud élémentaire, Velpeau.
     
Petite enfance : 0,6 M€
  • Crèches de la Comptine : réhabilitation et mise à niveau des bâtiments.
     
Bâtiments culturels : 0,3 M€
  • Pavillon Bourdeau : réfection du toit et des menuiseries. 0,1 M€.
  • Rénovation de la médiathèque Anne Fontaine : 0,1 M€.
     
Équipements sportifs : 2,2 M€
  • Stade Georges Suant : réfection du terrain de foot synthétique, changement des sols des courts de tennis avec six courts en terre battue synthétique, réfection de l’éclairage. 1,1 M€.
  • Stade Velpeau : études en vue de la reconstruction des vestiaires. 0,2 M€.
  • Gymnase des Rabats : remplacement du sol. 0,1 M€.
     
Bâtiments pour la jeunesse : 0,8 M€
  • Centre de loisirs du parc Heller : remise en état suite à l’incendie dans le parking mitoyen en 2014.
  • Ancien centre de loisirs des Castors : démolition.
  • Travaux dans les centres de vacances et dans les centres municipaux de loisirs Paul Roze et Pasquier.
     
Bâtiments administratifs : 1,7 M€
  • Hôtel de Ville : amélioration de l’accueil des usagers dans le hall du rez-de-chaussée et réaménagement de la salle des serveurs informatiques : 1,2 M€.
  • Travaux au centre André Malraux et au Centre technique municipal.
  • Études sur la reconstruction du poste de police municipale.
     
Bâtiments sociaux : 0,2 M€
  • Maison des Ans toniques : poursuite de la rénovation.
     
Autres bâtiments : 1,8 M€
  • Aménagement d’un dépôt de voirie à proximité du cimetière.
  • Parking du parc Heller : remise en état couverte par les assurances. 0,4 M€.
  • Église Saint-Saturnin : poursuite de la rénovation. 0,4 M€.
  • Travaux de rénovation au cimetière (dont le carré militaire).
     

Équipements et matériels techniques : 0,7 M€
 

Rénovation de la voirie : 6,2 M€

Entretien : 1,1 M€
  • Bail de voirie : 0,6 M€.
  • Réfection des revêtements : avenues Fontaine Mouton, François Molé, François Arago, d’Alembert, rues des Baconnets, Pivoines, Hortensias, Ampère, square Atlantique. 0,5 M€.
Reconstruction de rues : 2,2 M€

Poursuite du programme rue de la Caspienne, Cité Moderne, Glycines, Violettes, Fernand Fenzy, avenue des Cottages (partagée avec la Ville de Bourg-la-Reine), parking La Fontaine.

Mise en souterrain des réseaux : 0,1 M€
 
Rénovation de l’éclairage public : 1 M€

Parc Heller, ruelle à Riou, rues du Moulin, Fondouze, de l’Abbaye (partielle), des Iris, Paul Cézanne.

Circulations douces et accessibilité aux personnes à mobilité réduite : 0,4 M€
 
Autres dépenses de voirie : 0,8 M€
  • Travaux d’aménagement de parcs à vélos. 0,3 M€.
  • Matériel et mobilier urbain. 0,1 M€.
     
Matériels et outillages de voirie : 0,5 M€
 

Entretien des espaces verts : 0,8 M€
 

Équipement des services : 2,8 M€

14,4 M€ d'autofinancement

C'est la différence entre les recettes de la Ville et ses dépenses. Autrement dit, c'est l'excédent du budget de fonctionnement dite encore épargne brute. L'excédent du budget de fonctionnement est affecté par la Ville au financement des investissements. C'est l'autofinancement.