Ville d'Antony

Sauvages de ma rue Agrandir la taille du texte Réduire la taille du texte

Participez à la recherche sur la biodiversité.

Sauvages de ma rue, le nouveau projet de science participative du Muséum national d'Histoire naturelle et de Tela botanica, vise à permettre aux citadins de reconnaître les plantes sauvages qui poussent dans les rues de leur quartier.


Les villes concentrent sur leurs territoires une nature urbaine tout à fait particulière. La végétation tempère les ilots de chaleur, aide à la dépollution de l’air et de l’eau, à la détoxification des sols… Ainsi, son bon état assure la qualité de vie des citadins, leur bien-être et même leur santé. Le projet des sauvages de ma rue a pour but de permettre aux citadins de reconnaître les espèces végétales qu’ils croisent quotidiennement dans leur rue, autour des pieds d’arbres, sur les trottoirs, dans les pelouses, dont les mauvaises herbes (adventices)… Même s’ils n’ont aucune connaissance en botanique, grâce à l’utilisation du guide des 100 plantes les plus communes dans Paris et les villes d’Île-de-France, ils peuvent faire la liste des espèces qui poussent dans leur rue et envoyer les données grâce au site internet du Muséum national d’Histoire naturelle.

Améliorer la connaissance de la biodiversité


Les données arriveront dans les bases de données du Muséum national d’Histoire naturelle et de Tela Botanica qui pourront les analyser. Elles permettront d’avancer sur la connaissance de la répartition des espèces en ville et l’impact de ces « micro-habitats interstitiels » sur la qualité de la biodiversité. En 2011, le projet concerne uniquement les espèces qui peuplent les villes et villages de la région parisienne et alentour. N’hésitez pas à apporter votre contribution !
Premiers résultats de l'étude

Du lancement du projet jusqu'au 1er juillet 2011, 150 trottoirs ont été inventoriés grâce à l'aide de plus 700 personnes. Les données concernent Paris ainsi que 15 villes de banlieue dont Antony. Les espèces les plus observées sont les conyzas, le pâturin annuel et le pissenlit. 94 espèces ont été vues. La rue La Fontaine à Antony abrite 14 espèces différentes et figure ainsi parmi les rues les plus riches d'Ile-de-France.