Toit solidaire

De nombreux secteurs d’activité sont concernés par l’Économie Sociale et Solidaire (ESS). Le logement en fait partie. Plusieurs associations antoniennes complètent l’offre des entreprises immobilières ou des bailleurs sociaux.

Le public le plus modeste ne parvient pas toujours à accéder à un logement auprès des agences immobilières ou des bailleurs conventionnels. Pour répondre à leurs besoins, l’ESS regorge de coopératives, associations et structures spécialisées. À Antony, Habitat et Humanisme héberge et accompagne des personnes seules ou des familles en situation de mal logement dans 40 appartements achetés par ses soins ou que des propriétaires privés ou publics, comme la Ville, mettent à sa disposition. Habitat et Humanisme s’inscrit dans le courant de l’ESS. L’association possède par exemple une société foncière nationale qui fait appel aux investisseurs pour acquérir des biens immobiliers. Localement, des mécènes complètent les financements publics pour faire vivre l’association. 450 locataires, bénévoles, partenaires ont ainsi participé à un banquet de la fraternité en novembre 2015 pour récolter des fonds. « Nous mobilisons des ressources financières pour mener nos projets grâce nos partenaires », juge François Boneu, le responsable du groupe d’Antony.

« Relever les manches »

Habitat et Humanisme n’est pas seul à œuvrer au logement des plus démunis à Antony. D’autres structures, financées par des ressources publiques, apportent leur contribution. L’association Saint-Raphaël dispose par exemple de 24 logements à Antony pour les familles dans son centre d’hébergement de l’avenue du Bois-de-Verrière ou dans des appartements disséminés dans la ville, ainsi que 30 autres pour des familles monoparentales. Le foyer de l’Association pour adultes et jeunes handicapés (Apajh), de son côté, propose 35 places aux personnes en situation de handicap mental. Ces organismes agissent en complémentarité du secteur privé dans un contexte de crise du logement. Comme l’association Initiative et Pégase, ils travaillent en partenariat avec l’ensemble des acteurs du logement dans la ville. Elles ont toutes un point commun avec les promoteurs de l’ESS résumé par François Boneu : « Nous nous relevons les manches pour agir contre le mal-logement. »

Habitat et Humanisme

15 av. du général de Gaulle
Tél. : 06 07 78 25 78
 

Apajh

22, av. de la Providence
Tél. : 01 42 37 06 60
 

Association Saint-Raphaël

2, pl. du Carousel
Tél. : 01 46 66 35 61

La Ville signe la charte

La Ville et quatre associations travaillant sur les questions du logement solidaire ont signé une charte en 2009. Objectif : mettre en œuvre des dispositifs innovants d’hébergement et d’accompagnement temporaires – trois mois à trois ans – afin que des familles ou des personnes isolées acquièrent l'autonomie nécessaire pour accéder à un logement dans le parc social ou privé. Depuis la signature de la charte, la Ville a ainsi acheté une quinzaine de biens immobiliers sur le marché qu’elle met à disposition des organismes signataires. Elle attribue aussi des subventions exceptionnelles aux associations pour aider à la gestion des logements et à l'accompagnement. Cela implique un travail de collaboration permanent entre les associations, le CCAS et le service logement de la Ville afin d’adapter le dispositif aux situations particulières.