Actualités

Retour aux actualités
Histoire
Dernière modification le 30/10/2014

1914 - 1918 : ces Antoniens morts pour la France

Il y a cent ans débutait un conflit dont personne n’aurait imaginé tant la durée que la dureté. À Antony aussi, beaucoup d’hommes, jeunes et moins jeunes, n’en sont pas revenus. Autour de 200 au total. Hommage.

En 1914, Antony était un village d’environ 5 000 habitants. Combien d’Antoniens sont morts au combat durant la Grande Guerre de 1914-1918 ? Autour de 200 hommes. Rapporté à la population d’aujourd’hui, cela représenterait 2 480 personnes ! Qui sont-ils ? Un premier élément de réponse peut être apporté par le monument aux morts. Nous en comptons deux aujourd’hui à Antony. Retour en arrière : en 1923, le monument aux morts était inauguré place Auguste Mounié, devant la mairie. Désormais, ce monument originel est situé au cimetière communal. Mais une copie a été reproduite place de l’Hôtel de Ville en l’an 2000. À l’église Saint-Saturnin, une plaque recense aussi les Antoniens morts durant la Grande Guerre.

Michel Veysseyre

Le monument aux morts d’Antony liste les noms de famille des soldats tombés pour la France pendant la guerre 1914- 1918 (mais aussi lors d’autres conflits, dont la Seconde Guerre mondiale), sans indication de prénoms (l’initial est indiquée sur la plaque de l’église). Un Antonien, Michel Veysseyre, a voulu aller plus loin en recherchant les prénoms de tous ces soldats. Car le prénom donne une identité. « Ils ont donné leur vie. Alors si on leur enlève en plus leur identité… » Un travail minutieux de recherches, rendu notamment possible grâce aux concours du service des Archives municipales d’Antony. « Les services municipaux de l’époque, qui avaient la lourde tâche d’informer les familles, avaient constitué des dossiers sur les soldats décédés. » En croisant ces infos avec d’autres recueillies sur Internet, dont celles fournies par le site Internet du ministère de la Défense, Michel Veysseyre a pu donner une identité précise à la quasi-totalité des soldats tombés au front. Depuis, il a mis en ligne sur le site www.memorial-genweb.org une fiche descriptive pour chacun d’entre eux.

Mort à 17 ans et 11 mois

Son travail ne s’est pas arrêté là. À partir des éléments collectés sur 185 victimes, il a aussi pu éclairer certains points, par exemple l’hécatombe du mois d’août 1914. « Pendant le premier mois de combat, à partir du 20 août 1914, 25 Antoniens sont tués dans différentes opérations, réparties sur 8 départements, de la Belgique à la Seine-et-Marne, alors que la moyenne mensuelle des tués est de 3,5 pendant les 52 mois de guerre. » Du reste, les années les plus meurtrières de la guerre sont 1914 et 1915 avec respectivement 10,2 et 5,2 morts en moyenne par mois. Autre statistique : l’âge moyen des soldats antoniens morts durant la guerre ressort à 28 ans. Le plus jeune d’entre eux fut tué au combat à 17 ans et 11 mois (le 20 septembre 1916), le plus âgé avait 48 ans et 4 mois (mort le 11 septembre 1918).

Souvenirs antoniens

Tout n’est pas complet. Des données manquent encore concernant certains poilus dont le nom figure pourtant sur le monument aux morts. C’est aussi par le récit que les générations montantes peuvent toucher du doigt ce que fut le quotidien de cette Grande Guerre. À l’occasion du centenaire, l’association Atelier-musée du pays d’Antony a consacré son n° 47 de L’Écho du terroir aux souvenirs antoniens sur la Grande Guerre. Outre des témoignages d’époque, on y découvre l’histoire du monument aux morts d’Antony et son inauguration en 1923 par le maire Auguste Mounié.

En savoir plus sur les soldats tombés pour la France

Pour faire des recherches sur les soldats tombés pour la France en 1914-1918, mettre des noms et prénoms sur les visages, deux sites sont remarquables.
Ministère de la Défense : www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
Site alimenté par des généalogistes amateurs : www.memorial-genweb.org.
Pour vous procurer le bulletin de l’association de l’Atelier-musée du pays d’Antony
Tél. : 01 40 91 91 73
E-mail : association@atelier-musee-antony.fr
1914
28 juin : acte fondateur du conflit, l’assassinat de l’archiduc François-Ferdinand de Habsbourg à Sarajevo par un étudiant nationaliste serbe entraîne un mois plus tard la déclaration de guerre de l’Autriche-Hongrie à la Serbie. Le jeu des alliances entre puissances va faire basculer le monde dans un conflit sans précédent.
31 juillet : assassinat de Jean Jaurès à Paris.
1er août : mobilisation générale en France. L’Allemagne déclare la guerre à la Russie.
3 août : déclaration de guerre de l’Allemagne à la Serbie et à la France.
4 août : les troupes allemandes traversent la Belgique et pénètrent en France, tandis que la Grande-Bretagne déclare la guerre à l’Allemagne.
5 - 12 septembre : bataille de la Marne. Victoire de Joseph Joffre, qui bloque l’avancée des Allemands.
1915
22 avril : les Allemands lancent la première attaque aux gaz toxiques (l’ypérite) contre des soldats français et canadiens, près de Ypres (Belgique).
1916
21 février : début de la bataille de Verdun (jusqu’au 18 décembre). 300 000 morts français et allemands.
1er juillet : début de la bataille de la Somme (jusqu’au 18 novembre). 1 200 000 morts, blessés ou disparus.
1917
6 avril : les États-Unis déclarent la guerre à l’Allemagne.
30 avril : le général Philippe Pétain est nommé à la tête de l’état-major général au ministère de la Guerre.
15 décembre : armistice de Brest-Litovsk entre la Russie et les Empires centraux.
1918
15 juillet : début de la seconde bataille de la Marne, après l’arrivée des Allemands à 65 km de Paris.
11 novembre : victoire des alliés et signature de l’armistice à Rethondes (Oise).

Articles recommandés

Listes électorales
Ma mairie

Listes électorales

Les élections départementales et régionales auront lieu en 2015. Il est indispensable de s’inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2014 pour y voter. La démarche peut être... Lire la suite

Les Hauts-de-Seine dans la Grande Guerre
Histoire
15.09.2014 au 29.05.2015

Les Hauts-de-Seine dans la Grande Guerre

Exposition de commémoration du centenaire de la Première Guerre. Les archives exposées donneront un aperçu du déroulement et de l’impact de la Première Guerre mondiale dans les différentes... Lire la suite

1914, Antony entre en guerre
Histoire
11.11.2014 au 05.12.2014

1914, Antony entre en guerre

Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, le service des Archives communales organise une exposition du 11 novembre au 5 décembre dans le Hall de l'Hôtel-de-Ville. Les documents... Lire la suite