Actualités

Retour aux actualités
Histoire
Dernière modification le 30/08/2013

Alfred Velpeau, le père du pansement

Une rue, une école, un stade, un gymnase portent son nom à Antony. Et pour cause, l’inventeur de la « bande Velpeau » y a vécu de 1860 à 1867. Portrait du docteur Velpeau.

L’histoire d’Alfred Velpeau est celle d’une vocation. Notre homme est né le 29 Floréal de l’an III, soit le 18 mai 1795, à Brèches, une bourgade de Touraine. Fils d’un maréchal-ferrant, il se destinait à la même carrière. Mais de son père qui soignait aussi les animaux, il prit cette vocation pour l’art de guérir. Autodidacte, il dévore alors les livres (dont « Le Médecin des pauvres »), et entre ainsi dans la carrière médicale. Remarqué par un médecin des environs, Pierre-Fidèle Bretonneau, médecin-chef de l’Hôpital de Tours, il est admis dans cet hôpital où on lui confie le soin de panser les malades.

La bande Velpeau est née !

Pendant quatre ans, Alfred Velpeau va vivre dans le sillage du maître Bretonneau, apprenant à examiner les malades, à autopsier, à expérimenter. En 1820, il part pour Paris et prend son essor. 1823 : il est nommé Agrégé de Médecine, huit ans seulement après avoir quitté, quasiment illettré, le repère paternel ! Peu après, rebondissant sur les idées de Bretonneau, qui pressentait que l’air était le vecteur de germes responsables d’infections, Velpeau invente, ou plutôt vulgarise et perfectionne, le bandage compressif sur les plaies. Une bande élastique roulée qui porte toujours son nom, et qui est devenue indispensable à toute bonne trousse de secours… Mais sa vie de chirurgien ne s’arrête pas à la bande Velpeau. Avec une bibliographie de plus de 340 titres, il va contribuer de manière considérable au développement de la chirurgie au XIXe siècle. En 1834, on lui confie la chaire de clinique chirurgicale à La Charité. Il y exercera pendant trente-trois ans.

Une propriété à Antony

Malgré ses prises de position contestées sur l’utilisation du microscope ou de l’anesthésie, il demeure l’une des grandes figures de la chirurgie. En 1860, il achète à Antony dans l’actuel centre-ville une propriété remontant au XVIIe siècle, et dont il ne reste aujourd’hui que le parc. 1867, une affection aiguë surprend le Docteur Velpeau, qui meurt le 24 août. Ses obsèques réunissent une foule considérable, l’hommage du pays et du monde médical à ce chirurgien reconnu. Dans un dernier souffle, il aurait murmuré : « Il ne faut être paresseux, mais travailler, travailler toujours… »

1795
Naissance d’Alfred Velpeau à Brèches, village proche de Tours.

1834
Il prend possession du service de chirurgie de l’Hôpital de la Charité qu’il gardera jusqu’à sa mort.

1860
Alfred Velpeau acquiert une propriété à Antony, à l’intérieur de l’actuel parc Raymond Sibille.

1867
Le 24 août, décès d’Alfred Velpeau. Il est inhumé au cimetière du Montparnasse, à Paris.
Une rue, une école, un stade, un gymnase portent son nom à Antony. Et pour cause, l’inventeur de la « bande Velpeau » y a vécu de 1860 à 1867. Portrait du docteur Velpeau.

L’histoire d’Alfred Velpeau est celle d’une vocation. Notre homme est né le 29 Floréal de l’an III, soit le 18 mai 1795, à Brèches, une bourgade de Touraine. Fils d’un maréchal-ferrant, il se destinait à la même carrière. Mais de son père qui soignait aussi les animaux, il prit cette vocation pour l’art de guérir. Autodidacte, il dévore alors les livres (dont « Le Médecin des pauvres »), et entre ainsi dans la carrière médicale. Remarqué par un médecin des environs, Pierre-Fidèle Bretonneau, médecin-chef de l’Hôpital de Tours, il est admis dans cet hôpital où on lui confie le soin de panser les malades.

La bande Velpeau est née !

Pendant quatre ans, Alfred Velpeau va vivre dans le sillage du maître Bretonneau, apprenant à examiner les malades, à autopsier, à expérimenter. En 1820, il part pour Paris et prend son essor. 1823 : il est nommé Agrégé de Médecine, huit ans seulement après avoir quitté, quasiment illettré, le repère paternel ! Peu après, rebondissant sur les idées de Bretonneau, qui pressentait que l’air était le vecteur de germes responsables d’infections, Velpeau invente, ou plutôt vulgarise et perfectionne, le bandage compressif sur les plaies. Une bande élastique roulée qui porte toujours son nom, et qui est devenue indispensable à toute bonne trousse de secours… Mais sa vie de chirurgien ne s’arrête pas à la bande Velpeau. Avec une bibliographie de plus de 340 titres, il va contribuer de manière considérable au développement de la chirurgie au XIXe siècle. En 1834, on lui confie la chaire de clinique chirurgicale à La Charité. Il y exercera pendant trente-trois ans.

Une propriété à Antony

Malgré ses prises de position contestées sur l’utilisation du microscope ou de l’anesthésie, il demeure l’une des grandes figures de la chirurgie. En 1860, il achète à Antony dans l’actuel centre-ville une propriété remontant au XVIIe siècle, et dont il ne reste aujourd’hui que le parc. 1867, une affection aiguë surprend le Docteur Velpeau, qui meurt le 24 août. Ses obsèques réunissent une foule considérable, l’hommage du pays et du monde médical à ce chirurgien reconnu. Dans un dernier souffle, il aurait murmuré : « Il ne faut être paresseux, mais travailler, travailler toujours… »

1795
Naissance d’Alfred Velpeau à Brèches, village proche de Tours.
1834
Il prend possession du service de chirurgie de l’Hôpital de la Charité qu’il gardera jusqu’à sa mort.
1860
Alfred Velpeau acquiert une propriété à Antony, à l’intérieur de l’actuel parc Raymond Sibille.
1867
Le 24 août, décès d’Alfred Velpeau. Il est inhumé au cimetière du Montparnasse, à Paris.

Articles recommandés

Journée du patrimoine : le sport à Antony
Histoire
22.09.2013

Journée du patrimoine : le sport à Antony

Dimanche 22 septembre, c’est la Journée du patrimoine à Antony. Avec un fil rouge cette année, le sport dans la ville. Le dépliant Promenades à Antony sera d’ailleurs consacré à... Lire la suite

Centre culturel Château Sarran
Temps libre

Centre culturel Château Sarran

Les inscriptions aux ateliers proposés par le centre culturel Château Sarran débutent le mercredi 4 septembre pour les Antoniens. Une bonne occasion de choisir vos loisirs pour l'année... Lire la suite

Bornes historiques
Histoire

Bornes historiques

La Ville met en valeur son patrimoine historique ! Des bornes informatives ont été installées dans 10 lieux d’Antony, le choix s’étant porté sur des édifices ayant un intérêt... Lire la suite