Actualités

Retour aux actualités
Histoire
Dernière modification le 30/08/2018

Antony, un domaine viticole

On boit aujourd’hui du vin à Antony lors de la Foire aux fromages et aux vins. Au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime, on en produisait. Antony était une terre viticole rythmée par la saison des vendanges.
 

Des grands domaines ensoleillés, des hectares de culture, des châteaux… Voilà à quoi renvoie la viticulture. Une image qui ne colle pas vraiment à celle d’Antony. On y trouve pourtant mention de vignes pour la première fois en 1176, dans un inventaire de biens de l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés. À l’époque, la ville est une dépendance de cette institution religieuse et les habitants en sont tous serfs. Une charte de 1248 les affranchit. Celle-ci leur fixe néanmoins des obligations, notamment quant à leur production viticole. Ils doivent payer une redevance pour utiliser un pressoir lors de leurs vendanges et les religieux ont un « ban de vin » : ils ont le monopole de la vente de deux tonnes du précieux liquide.

Vacances et vendanges

Vers 1 550, 68 vignerons sont établis autour de l’actuelle avenue du Bois-de-Verrière, sur la rive droite de la Bièvre, jusqu’aux Baconnets, et à La Fontaine du Mouton. Chaque parcelle, d’un peu plus de 1 500 m2 en moyenne, est construite autour d’une cour commune. Au fil des ans, la taille de ces « domaines viticoles » se réduit. Le nombre de viticulteurs également. En 1787, on en dénombre 29. Ils sont alors les seuls paysans à posséder un toit, à la différence des laboureurs et journaliers qui louent à des bourgeois de Paris. L’activité viticole rythme la vie familiale. Tous les membres participent à la cueillette du raisin, au triage, à l’égrappage. Chaque opération dure cinq à six semaines environ. Les hommes travaillent le plus souvent dans les caves et les pressoirs, quand les femmes et les enfants s’activent sur les champs, et non dans les classes. Un procès-verbal d’un maître d’école précise d’ailleurs en 1791 : « Les vacances commenceront chaque année le 1er jour des vendanges et dureront jusqu’au dernier jour de marc (note : grains écrasés qui devaient être pressurés et qui donnaient le vin de presse.) » La profession avait aussi ses traditions racontées dans Le folklore du Hurepoix. Lors de la Saint-Vincent, on réunissait un banquet après une messe. Un bouquet était porté en procession par deux jeunes vignerons. Ceux-ci étaient ensuite saoulés et prenaient la place du bouquet, un bonnet de coton avec un « roupion » (pompom) enfoncé sur la tête. L’après-midi se poursuivait dans les rires et les chants. Malgré cette ardeur à la consommation, la production n’avait pas une réputation fameuse. Dans son histoire d’Antony, l’abbé Enjalvin écrit qu’ « on cultive la vigne à Antony, mais le vin est de médiocre qualité ». Le XIXe siècle précipite le déclin de la viticulture antonienne. L’essor du chemin de fer amène la concurrence des vignobles du Sud. L’Arpajonnais permet aussi d’écouler par le train la production maraîchère à Paris. Le phylloxéra, l’insecte qui a donné son nom à la maladie qui a ravagé les vignobles du monde entier à partir de la seconde moitié du XIXe siècle, a par ailleurs touché les cultures antoniennes. Subsistent alors quelques productions familiales, qui alimentent notamment les cafés locaux.

1248

Charte d’affranchissement de l’abbaye de Saint-Germain-des- Prés qui mentionne les obligations des habitants en matière de vins.

1787

Antony compte 29 vignerons pour 920 habitants. 1880 Le phylloxéra détruit des centaines de milliers d’hectares de vignes, y compris à Antony.

1893

La mise en service de l’Arpajonnais favorise la culture maraîchère, au détriment des vignes, moins rentables.

En couverture : même si les vignes antoniennes étaient plus rares au XXe siècle, la société Beauté Frères, à La Croix-de-Berny, s’approvisionnait en gros et revendait au détail du vin. Ici, un fût de livraison.

Articles recommandés

Marché fermier au quartier Saint-Saturnin
Vie économique
29.06.2019

Marché fermier au quartier Saint-Saturnin

La Ville organise un marché fermier sur la place de l’Église, chaque dernier samedi du mois. Une bonne manière de consommer des aliments produits près de chez vous. Lire la suite

Journées européennes du patrimoine : découvrez les lieux emblématiques d'Antony
Animation
23.09.2018

Journées européennes du patrimoine : découvrez les lieux emblématiques d'Antony

Les Journées européennes du patrimoine auront lieu le dimanche 23 septembre 2018 à Antony. La Ville vous propose de vous imprégner de l'histoire locale, grâce à des balades, conférences,... Lire la suite

32e Foire aux Fromages et aux Vins d'Antony
Animation
14.09.2018 au 16.09.2018

32e Foire aux Fromages et aux Vins d'Antony

Le grand rendez-vous des gourmets et gourmands revient pour une 32e édition ! La Foire aux fromages et aux vins d'Antony vous donne rendez-vous les 14, 15 et 16 septembre 2018, dans le quartier... Lire la suite