Actualités

Retour aux actualités
Histoire
Dernière modification le 23/12/2014

Ils ont donné leur nom à des lieux publics

Des rues, des parcs, des équipements publics, etc., d’Antony portent le nom de personnalités. Certaines sont, il faut le reconnaître, méconnues des habitants. Ce mois-ci, zoom sur trois personnages ayant contribué à l’action municipale.

Rue Adolphe Pajeaud

Située au sud-ouest d’Antony, cette longue voie départementale porte le nom d’un élu antonien au tournant des années 1900. Adolphe Pajeaud était né à L’Orbrie (Vendée) le 10 novembre 1835. Incorporé au 3e régiment du génie (1856), il participa aux campagnes de Chine et de Cochinchine (1859-1861), entra à la Garde de Paris (aujourd’hui Garde républicaine) en 1863, et prit part à la guerre de 1870. Garde champêtre à Antony à partir de 1883, il fut conseiller municipal à partir de 1896 et unique adjoint jusqu’à 1900. Toujours réélu en 1900, 1904 et 1908 malgré les alternances politiques de la municipalité (!), puis 1er adjoint du maire Auguste Mounié de 1912 à 1923, il trouve la mort en février 1924. Adolphe Pajeaud a légué des biens à la commune d’Antony. Le chemin de la Garenne fut dénommé « rue Adolphe Pajeaud » par délibération du 28 mai 1927.

Parc Heller

Il est le poumon vert d’Antony. Un parc urbain de 9 hectares connu de tous les Antoniens. Le parc Heller porte en fait le nom d’un ancien conseiller communiste d’Antony. Georges Heller fut en effet élu au Conseil municipal aux élections des 5 et 12 mars 1935. Il en resta membre jusqu’aux mesures de déchéance des conseillers municipaux communistes prononcées par les préfets en application des lois anticommunistes de 1940. Déporté en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, il y trouva la mort. Son nom est mentionné sur quatre listes d’Antoniens déportés dressées par les services municipaux en 1945. Le nom de Georges Heller a été attribué par délibération du Conseil municipal du 26 juin 1947 à la propriété Jomain acquise par la commune en 1938. La famille Jomain n’était autre que la dernière propriétaire du château Sarran situé à l’entrée principale du parc… Georges Heller.

Centre de loisirs Paul Roze

À l’ouest d’Antony, ce centre de loisirs accueille chaque mercredi de nombreux enfants d’Antony. Mais qui était Paul Roze ? Né à Paris en 1908, il arrive à Antony en 1920. Il y occupa de très hautes fonctions dans le scoutisme, et en 1950 fonde avec Charles Ferment, René Desmaison et Pierre Kohlmann l’Équipe des scouts de France de haute montagne d’Antony. En 1965, il devient maire adjoint délégué à la jeunesse, créant de toutes pièces le service municipal de la jeunesse. Il le restera jusqu’en 1977. Avec Charles Ferment, il crée en 1976 l’association Pierre Kohlmann d’aide aux jeunes en difficulté. « N’abandonnez jamais la jeunesse ! », tel était son message. Cet homme apprécié de tous, habitant du quartier du Beau Vallon, avait aussi reçu le titre de « visiteur officiel de prison ». Paul Roze est décédé en 1986. Le Conseil municipal décida aussitôt à l’unanimité de renommer le Centre des Godets « centre de loisirs Paul Roze ».
1896
Adolphe Pajeaud devient conseiller municipal d’Antony. Jusqu’en 1912. Il devient alors maire adjoint jusqu’en 1923.
1935
Georges Heller est élu au Conseil municipal d’Antony. Il en resta membre jusqu’en 1940.
1965
Paul Roze est élu et nommé maire adjoint d’Antony, en charge de la jeunesse. Il le restera pendant 12 ans, soit jusqu’en 1977.