Actualités

Retour aux actualités
Histoire
Dernière modification le 26/09/2018

La pouponnière Paul-Manchon

L’histoire de la pouponnière Paul-Manchon épouse celle de l’aide sociale à l’enfance en France au cours du XXe siècle. Les nourrissons, d’abord perçus à travers leurs problèmes médicaux, y ont progressivement été considérés comme des personnes à part entière.  
 

Lorsqu’ils apprennent l’histoire de France, les élèves du collège François Furet n’imaginent probablement pas qu’ils se trouvent à l’emplacement d’une ancienne institution célèbre : la pouponnière Paul-Manchon. Installée sur une surface qui s’étend de l’actuel parc Raymond Sibille jusqu’à leur établissement scolaire, elle a fait la réputation d’Antony dans l’Hexagone. Retracer l’histoire de ce lieu revient à suivre l’évolution de l’aide à l’enfance au siècle dernier. En 1911, les premiers enfants y sont accueillis pour un mois au plus, leurs parents étant dans l’incapacité temporaire de les élever. La rougeole tue près d’un jeune sur deux et oblige à prendre des mesures d’hygiène drastiques : les nouveaux arrivés sont placés à l’isolement et sous surveillance médicale constante. La création d’un service des enfants malades, en 1927, renforce la dimension hospitalière de Paul-Manchon. On y reçoit « des nourrissons abandonnés particulièrement fragiles : nés de mères syphilitiques ou “débiles”, c’est-à-dire, selon le vocabulaire médical en vigueur, pré-maturés et souffrant de malnutrition », écrit 92 Express. Cette unité acquiert une solide renommée en réduisant de plus de moitié la mortalité infantile après un an de fonctionnement. Ceci notamment grâce à une technique innovante d’alimentation infantile qui permet aux nouveau-nés de passer progressivement de la nourriture issue de « donneuses de lait » au lait de vache.

Matricules et couloir vitré

Explosion de la natalité, familles brisées par la guerre, pauvreté… À la Libération, le contexte chaotique modifie la vie du site. Devant l’afflux d’enfants, le personnel est contraint d’identifier les petits – dont les noms et l’histoire sont parfois méconnus – par des matricules sur de simples médaillons. Sous prétexte d’hygiène, les visites des parents sont strictement encadrées, depuis un couloir, derrière une vitre. Il faut attendre 1971 pour que s’opère un changement radical. Une nouvelle équipe dirigeante est nommée, le personnel est formé et sensibilisé aux travaux de Françoise Dolto sur la psychanalyse de l’enfant : même s’il ne parle pas, son comportement exprime souvent une détresse liée à la séparation de ses parents. Les « maternantes » s’efforcent de la comprendre, de respecter le rythme de chacun et de l’aider à grandir. Antony est jusqu’aux années 90 perçu comme un établissement avant-gardiste. En 1999, la centaine d’enfants placés à Paul-Manchon est répartie sur deux sites, à Asnières et au Plessis-Robinson, avant la destruction du bâtiment.

1911

Premières arrivées d’enfants dans l’établissement

1945

La structure devient « L’hospice annexe Paul-Manchon », en hommage à un inspecteur de l’Assistance publique mort pendant la guerre

1971

Le Département des Hauts-de-Seine reprend la gestion de l’établissement

2000

Destruction de la pouponnière pour y construire le collège François Furet

Articles recommandés

Fête de la science : s'amuser et apprendre
Animation
14.10.2018

Fête de la science : s'amuser et apprendre

Les sciences sont loin d'être rébarbatives. C'est ce que démontreront les animateurs de la Fête de la Science, dimanche 14 octobre 2018 de 10 h à 18 h 30 au centre André Malraux. ... Lire la suite

Le numérique au service de l'environnement
Conférence
07.11.2018

Le numérique au service de l'environnement

Les pôles de compétitivité HYDREOS et Systematic organisent, en partenariat avec la Ville, une rencontre sur le thème "Le numérique au service de l'environnement", le mercredi 7 novembre 2018... Lire la suite

Place au Jazz : le jazz s'empare d'Antony
Musique
16.11.2018 au 25.11.2018

Place au Jazz : le jazz s'empare d'Antony

À la fin de l'automne, le jazz s'empare d'Antony. Le festival Pace au Jazz vous permet de découvrir le meilleur du jazz, aux portes de Paris. La prochaine édition aura lieu du 16 au 25 novembre... Lire la suite