Actualités

Retour aux actualités
Histoire
Dernière modification le 02/01/2014

Retour sur l’histoire du cinéma d’Antony !

L’ouverture du nouveau cinéma est l’occasion de remonter la bobine du temps. Et de découvrir qu’Antony abritait des salles de projection depuis les années 20.

Le cinéma parlant est apparu dans les années 30. Et pourtant, c’est au cours des années 20 que sont construites sur Antony des salles de cinéma. Trois précisément. C’était le temps des cinémas privés... qui se sont tous éteints dans les années 70-80. Quels étaient-ils ? Il y eut d’abord Le Family, construit en 1922, situé au 2 puis au 8 rue de Fresnes (actuelle rue Jean Moulin). Des dires des Antoniens qui l’ont connu par la suite, l’ambiance y était souvent houleuse. Ce cinéma à l’ossature en bois fut fermé à la fin des années 60 et démoli en 1986.

Quand Le Sélect s’appelait L’Artistic

En 1928 fut construit L’Artistic, au 56 route d’Orléans (depuis avenue de la Division Leclerc). La salle de cinéma fut édifiée par Lecoquière, exploitant. Mais les bâtiments furent par la suite modifiés (en 1933) selon les plans de l’architecte parisien Jean Badaire, créant une salle de 496 places ! Ce cinéma est alors renommé Le Sélect. Il sera fermé en 1973. Quatre ans plus tard, en 1977, Le Sélect est ré-ouvert avec le soutien de la municipalité. Il sera du reste acquis et réaménagé par la Ville en 1981, rénové et rebaptisé Le Sélect Louis-Daquin. C’est l’époque de son classement en cinéma art et essai, avec une gestion assurée par l’association du Centre culturel municipal. Le Sélect affiche au fil des années un beau succès, devenant le premier mono-écran de France, comptant jusqu’à 100 000 spectateurs par an (2006). Dès les années 90, des projets de reconstruction voient le jour. En 2010, son personnel est municipalisé. Et cette année, Le Sélect ouvre, dans un bâtiment rebâti au même endroit que son ancêtre L’Artistic…

Et L’Éden, vous connaissez ?

Ce n’est pas tout. Il y eut un troisième cinéma privé à Antony, plus excentré du centre-ville. À la fin des années 20 est ouverte une salle de projection au 6 rue du Soleil levant. Mis en fonctionnement avant 1930, ce cinéma est baptisé le Ciné du Soleil levant (du nom du lotissement). Mais en 1948, il change de nom, pour s’appeler le Renaissance, puis L’Éden… jusqu’à sa dernière séance, sans doute en 1985. Ce cinéma familial sera démoli en 1988. Cette brève histoire du cinéma antonien au XXe siècle illustre l’importance de ces lieux de sociabilité, d’éducation et de culture, emportés toutefois par l’arrivée massive de la télévision dans les années 70-80.

1922

Le premier cinéma privé est construit à Antony. Il s’appelle Le Family.

1928

Construction de L’Artistic, ancêtre du Sélect, le long de ce qui était alors la route d’Orléans.

1930

Un nouveau cinéma fonctionne dans le quartier du Soleil levant. Il sera connu sous le nom de L’Éden.

2012

Une bulle blanche apparaît dans le quartier Pajeaud : « le cinéma éphémère », le temps de la construction du nouveau Sélect.

2014

Ouverture du nouveau cinéma, au nom conservé : Le Sélect.