Actualités

Retour aux actualités
Histoire
Dernière modification le 26/08/2016

Une jeune église d'un demi-siècle

Dans le grand ensemble du Noyer-Doré, la paroisse Saint-Jean-Porte-Latine fête jusqu'en mai les 50 ans de l'église du même nom. Ce bâtiment tout en béton est représentatif d'une partie du patrimoine du XXe siècle.

L’église Saint-Jean-Porte-Latine est née en même temps que le grand ensemble du Noyer-Doré où elle est située. Édifié square de l’Atlantique entre 1964 et 1967, ce bâtiment tout en béton de 700 places a accompagné l’essor du quartier. Ces années-là, les champs de blé ont cédé leur place à de nouvelles constructions dans lesquelles s’installent des milliers d’habitants. Pour répondre à tous leurs besoins, de nombreux équipements publics voient le jour. Il est notamment décidé de bâtir deux églises, une à Antony et une autre à Massy. Car jusqu’alors les messes avaient uniquement lieu dans une chapelle érigée dans un ancien pavillon datant de l’Exposition coloniale de 1931. Pendant longtemps, les curés de la paroisse Saint-Saturnin venaient célébrer les offices dans l’édifice, aujourd’hui en cours de rénovation, rue du Saule. Un nouveau lieu de culte était donc devenu nécessaire. Tous les paroissiens l’ont appelé de leurs vœux. C'est d’ailleurs eux qui l’ont en partie financé (pour 20 %) aux côtés de l’association les Chantiers du Cardinal (80 %).

« Patrimoine du XXe siècle »

En forme de parallélépipède, ce bâtiment de trois niveaux est l’œuvre de l’architecte Pierre Pinsard qui s’est illustré dans la réalisation d’hôpitaux, de logements sociaux et surtout d’édifices religieux, dont l’église Sainte-Madeleine de Massy. Il est un adepte des structures lourdes. Vue de l’extérieur, l’église Saint-Jean-Porte-Latine présente une architecture massive. À l’intérieur, le dépouillement est de mise et le sanctuaire se veut ouvert aux fidèles.  Aujourd’hui, ce lieu fait partie des trois édifices antoniens qui ont reçu le label « Patrimoine du XXe siècle », avec les chapelles Sainte-Croix et  l’institution Sainte-Marie. Un panneau sera posé dans les prochains mois devant l’église Saint-Jean-Porte-Latine pour évoquer l’histoire du lieu.
1964
Début du chantier de l’église Saint-Jean-Porte-Latine
21 mai 1967
L’évêque de Nanterre Jacques Delarue consacre l’église
6 janvier 2002
Inauguration du « signal urbain » devant le bâtiment
2007
Une plaque portant le mot « paix » en 27 langues est posée sur la façade principale