Armadora

Dernière modification le

Armadöra a été imaginé par Christwart Conrad et illustré par Tony Rochon. Il est paru en 2013 chez Blackrock. C’est en fait une réédition de Nuggets qui lui était paru en 2003. Dans ce jeu, les joueurs choisissent d’incarner gobelins, magiciens, orcs et elfes afin de s’approprier les richesses des nains. Le joueur le plus riche en fin de partie remporte le jeu.  

Amadöra est basé sur un choix double très simple : poser des guerriers pour s’approprier le butin ou poser des barrières pour délimiter les territoires sur lesquels abondent les richesses et essayer d’exclure les adversaires. Les joueurs posent leurs guerriers faces cachées, masquant ainsi leurs actions véritables. En effet, les trésors n’ont pas tous la même valeur et ne méritent pas le même investissement. Je recommande Armadöra pour plusieurs raisons. C’est un jeu très simple (deux actions possibles seulement) mais riches de subtilités et de possibilités. Les territoires ne pouvant pas contenir moins de 4 cases, le positionnement des barrières peut être autant un coup offensif que défensif.

Armadöra est un mélange entre stratégie et bluff à la portée de tous. Pour les roublards, il y a d’importantes possibilités d’embûches à semer sur le chemin des adversaires.


Arthur - mars 2015