Battle sheep

Dernière modification le 20/02/2018

Battle sheep est un jeu de Francesco Rotta édité chezBattle sheep Blue Orange en 2014. Il s’agit d’une réédition du jeu Splits sorti en 2010 chez Jactaléa. Cette réédition très réussie déterre et embellit un jeu malin et très tactique. Elle permet également de jouer jusqu’à quatre joueurs au lieu de deux uniquement.

Un jeu tactique pas gentil !

Battle sheep est un jeu tactique dans lequel les joueurs ont pour objectif Splitsde déployer au maximum leurs moutons dans le pré. Chaque mouton visible rapporte un point à son propriétaire, une pile de moutons n’en rapporte qu’un. Si en accomplissant cette mission, ils bloquent l’expansion des troupeaux des autres : c’est tant mieux ! Ce n’est pas un jeu gentil et le pré aura bien du mal à accueillir tout le monde : préparez-vous aux attaques des autres bergers !

Chaque joueur va introduire par le bord du pré une pile de seize moutons de sa couleur. Ensuite, à son tour de jeu, un berger doit diviser une de ses piles pour déplacer des moutons vers un endroit disponible. Le déplacement se fait en ligne droite et au maximum du possible. Il s’achèvera sur la dernière case libre disponible avant le bord du plateau ou un autre mouton. En se déplaçant ainsi, il est posAperçu déplacementsible de venir bloquer une pile de moutons qui n’aurait plus de sortie comme dans le cas 2 de l’image : après le mouvement du joueur bleu, la pile noire ne peut plus bouger.

Pour découvrir des exemples de déplacement, je vous invite à regarder la vidéo suivante réalisée dans le cadre d’un tournoi de Battle sheep inter-école à Antony en 2017.

Des parties tendues !

Comme dans Manchots Barjots , le premier regard sur la boîte peut ne pas attirer les joueurs avertis à l’inverse des enfants. Mais, les personnes de tous âges peuvent trouver de l’intérêt dans Battle sheep comme pour les échecs. À deux joueurs, la part tactique du jeu est renforcée : moins d’interaction, mais plus programmation des coups adverses.

Les règles du jeu sont simples et rapidement expliquées pour des parties d’une dizaine de minutes au maximum. Mais chaque coup est important et une erreur peut s’avérer fatale. Il ne reste plus dans ces cas-là qu’à faire une revanche, puis encore une. La rejouabilité du jeu est bonne, quand on aime, on ne s’en lasse pas !

Les joueurs évoluent sur le même plateau en prenant la place des autres : il y a donc beaucoup d’interactions et de la diplomatie peut s’avérer nécessaire (quelqu’un a parlé de manipulation ?). Cela peut être un défaut du jeu car des alliances à 2 contre 1 ou 3 contre 1 sont très difficiles à contrer. Cependant ces alliances sont dangereuses  car temporaires : l’acharnement contre un joueur ne mène pas à la victoire et, dans Battle sheep, il n’y aura qu’un seule gagnant.

Le matériel est très agréable à manipuler. Le plateau modulable apporte une diversité des parties. Je conseille de faire parfois plusieurs parties avec le même plateau afin de déceler les points les plus stratégiques. Si les premières parties (particulièrement contre un joueur aguerri) peuvent être difficiles, la progression des joueurs est rapide en évitant quelques erreurs grossières.

Présent sur la liste des nominés du Spiel 2014 et approuvé par Tric trac, ce jeu est plein de ressources ! Je vous le recommande quelles que soient vos habitudes de jeux.

Arthur – Février 2018