Chronologie

Dernière modification le 10/10/2016

  • 18 juillet 2016 : la déclaration d'utilité publique du projet Massy-Valenton a été notifiée à la Ville. L’arrêté pour le projet de suppression du passage à niveau Fontaine-Michalon devrait être pris dans les prochains jours. La Ville entend utiliser tous les moyens juridiques possibles pour s’opposer au projet Massy-Valenton, comme elle l’a exprimé dans différentes motions votées en Conseil municipal, ainsi qu’au projet de suppression de passage à niveau pour lequel elle a émis un avis défavorable en juin 2016.
  • 12 avril 2016 : le Conseil du territoire Vallée Sud Grand Paris a réaffirmé l’opposition, qui avait déjà été manifestée en son temps par la Communauté d’agglomération des Hauts-de-Bièvre, au projet Massy-Valenton.
  • 18 novembre 2015 : La commission d’enquête a rendu son rapport sur le projet Massy-Valenton. Elle émet un avis favorable, estimant que cette opération présente un caractère d’intérêt public incontestable, avec toutefois quatre réserves. La Ville reste contre ce projet et continuera de faire valoir sa position. 
  • Du 1er juin au 10 juillet 2015 : enquête publique autour du projet.
  • Mars 2015 : Lors du Conseil municipal du 26 mars, la municipalité a réitéré sa demande d'abandon du projet Massy-Valenton.
  • Novembre 2014 : À la demande du gouvernement et de SNCF Réseau (ex-RFF), le préfet des Hauts-de-Seine a décidé de lancer l’enquête publique sur le projet Massy-Valenton. Cette dernière devait initialement démarrer en septembre, mais aura lieu du 1er juin au 3 juillet. Les Antoniens pourront donner leur avis sur ce projet, contre lequel s’élève la municipalité.
  • Juin 2013 : La Commission mobilité 21 a rendu son rapport au Gouvernement le 27 juin dernier. Or, ce rapport conclut au report, au-delà de 2030, du projet de ligne d'Interconnexion Sud des lignes à grande vitesse. Cela n'est pas acceptable pour la ville qui a voté un avis lors du Conseil municipal du 27 juin, dans lequel elle demande au Gouvernement l'abandon du projet Massy-Valenton, et la réalisation, avant 2025, du projet d'Interconnexion Sud, à condition qu'elle soit réalisée totalement en souterrain à partir de la gare Massy-TGV.
  • Janvier-février 2013 : SNCF Réseau (ex-RFF) lance une nouvelle phase de concertation afin de préciser les caractéristiques des protections acoustiques et la solution envisagée pour supprimer le passage à niveau de Fontaine-Michalon. Plusieurs ateliers ont eu lieu entre le 10 janvier et le 21 février 2013.
  • Juillet 2012 : Suite à la concertation menée par SNCF Réseau (ex-RFF) sur l’aménagement de la voie ferrée Massy-Valenton, des solutions techniques ont émergé. La municipalité approuve les améliorations du projet, notamment les protections acoustiques renforcées. Une enquête publique aura lieu en 2013.
  • Le compte-rendu de la garante et le bilan de la concertation sont disponibles : www.ligne-massy-valenton.com
  • Février 2012 : Le 14 février avait lieu la réunion de clôture de la concertation lancée par SNCF Réseau (ex-RFF) à propos de l’aménagement des lignes des RER B et C entre les gares des Baconnets et de Massy-Verrières. La concertation aura porté ses fruits. Principale amélioration : le recul attendu des nuisances sonores. RFF s’est en effet engagé à augmenter les protections phoniques le long des voies : il y avait 1 600 mètres de protection dans la version initiale, ce sera finalement 2 700 m au total, auxquels s’ajoutent 1 100 mètres de talus. La Ville a du reste demandé des protections complémentaires.
  • Novembre 2011 : Après avoir annoncé l’abandon du projet présenté aux Antoniens en 2003, et en attendant la réalisation de l’Interconnexion Sud des TGV, SNCF Réseau (ex-RFF) propose un nouveau plan d’aménagement des lignes des RER B et C entre les gares des Baconnets et de Massy-Verrières sans élargissement de la plate-forme. Une concertation est ouverte à son initiative pour débattre du projet.
  • Novembre 2009 : SNCF Réseau (ex-RFF) fait part de son intention à M. le Maire de "reconsidérer le projet initial d'aménagement ferroviaire "Massy-Valenton secteur Ouest". Télécharger le courrier du Maire adressé à l'ensemble des riverains de la ligne
  • Septembre 2009 : suite à la réunion d'information d'avril 2009 relative à l'interconnexion Sud, et dans le cadre d’une série d’entretiens menés par SNCF Réseau (ex-RFF) avec les élus locaux pour entendre leurs remarques, la municipalité a rappellé que si Antony devait figurer sur le tracé choisi, elle exigerait l’enfouissement total des voies sur toute la traversée de la ville en évitant les zones urbanisées et l'abandon de l'actuel projet Massy Valenton." 
  • Avril 2009 : La municipalité assiste à une réunion d'information, organisée par R.F.F., sur l'interconnexion Sud des lignes à grande vitesse en Ile-de-France. SNCF Réseau (ex-RFF) y présente les premiers résultats des études fonctionnelles préparatoires au débat public
  • 10 juillet 2008 : Le Conseil Régional d'Ile-de-France adopte le protocole relatif aux modalités de réalisation de la partie Est (Villeneuve-le-Roi - Orly) de l'aménagement de la liaison ferroviaire entre Massy et Valenton
  • 3 juillet 2008 : Voeu du Conseil Municipal concernant le projet Massy Valenton 
  • Juillet 2008 : Rapport pour la commission permanente du conseil régional d'île de France sur la liaison ferroviaire entre Massy et Valenton 
  • 12 juin 2008 : remise du rapport de la commission d’enquête sur le SDRIF
  • Mai 2008 : le Conseil municipal approuve le PLU, dans lequel la municipalité a, conformément à la réserve émise par la Commission d’enquêtes, intégré un paragraphe relatif au projet Massy-Valenton.
  • Février 2008 : report de l’audition de la société Egis Rail, chargée par le conseil régional île de France, de l’étude d’insertion. A ce jour, la ville d’Antony n’a pas été entendue par Egis Rail.
  • 17 décembre 2007 : la majorité du Conseil régional d’île de France vote les crédits pour le démarrage des travaux côté Orly et Villeneuve-le-Roi.
  • 8 décembre 2007 : fin de l’enquête sur le SDRIF, plus de 2200 antoniens se sont exprimés contre l’augmentation du trafic fret et TGV sur la ligne Massy - Valenton.
  • 6 décembre 2007 : le Conseil Municipal d’Antony adopte un voeu demandant au Conseil régional d’Ile-de-France « de surseoir au lancement de la première phase de l’opération tant qu’un consensus général n’aura pas été trouvé, et, par conséquent, de retirer les crédits inscrits au projet de budget ».
  • 16 novembre 2007 : le Conseil régional d’Ile-de-France approuve les Orientation Budgétaires 2008 incluant le phasage du projet Massy-Valenton :la première phase des travaux côté Orly à réaliser immédiatement, et la deuxième côté Antony, où les travaux ne seront entamés que lorsqu’un accord sera intervenu suite à l’étude d’Egis Rail.
  • 25 septembre 2007 : Dans le cadre du PLU, et face aux nombreuses remarques concernant ce projet, la Commission d’enquêtes émet une réserve afin d’intégrer un paragraphe relatif aux voies ferrées, notamment relatif au projet d’interconnexion Massy-Valenton, dans le rapport de présentation du PLU, afin, comme la ville le propose, « de réaffirmer l’opposition de la ville et des habitants à ce projet, du fait des risques environnementaux », avant l’approbation définitive du PLU par le Conseil Municipal.
  • 6 septembre 2007 : les deux associations  des riverains de la ligne Massy-Valenton, le CDR MaVal et le CELFI sont auditionnées par le Conseil Régional IDF sur le projet de RFF. A cette occasion, les associations rappellent leur opposition au projet et réclament l’enfouissement des voies.
  • 27 juin 2007 : dans l'avis du conseil municipal sur le projet de schéma directeur de la région Ile-de-France, « la ville d’Antony s’oppose à l’aménagement prévu entre Massy et Valenton et à l’augmentation de fret ferroviaire sur cette ligne de banlieue résiduelle ».
  • 23 avril 2007 : Signature du Contrat de Plan Etat-Région 2007 – 2013, incluant le projet Massy-Valenton
  • Janvier 2007 : Lancement de l’étude décidée en 2006 par la Région pour examiner la faisabilité de plusieurs solutions permettant l’insertion environnementale du projet d’aménagement de la liaison Massy / Valenton sur le territoire de la commune d’Antony.
  • Le cabinet d’études retenu (Egis Rail) devra étudier et chiffrer plusieurs solutions et faire ses préconisations à la Région Ile-de-France. Parmi ces solutions, devront, au minimum, figurer les trois types de scénarios suivants :
     
    • Amélioration des protections acoustiques latérales par construction de murs antibruit avec casquette dans la traversée d’Antony
    • Abaissement de la voie et construction de murs antibruit
    • Enfouissement total avec ou sans couverture
       
  • 10 Mai 2006 : réunion publique organisée par RFF pour présenter le projet de suppression du passage à niveau. Les riverains marquent collectivement un refus catégoriqueaux propositions de RFF, qui ne prennent pas en compte le principe du décaissement ou de l’enfouissement des voies.
  • Juin 2005 : le Conseil Municipal d’Antony adopte, à l’unanimité, un vœu contre le projet RFF, et demande le passage en décaissement des voies sur toute la traversée d'Antony 
  • 9 juin – 13 juillet 2005 : Organisation par RFF, à la demande de la Région IDF d'une concertation sur le projet de RFF au cours de laquelle 3350 avis sont exprimés, refusant massivement le projet en l’état.
  • Fin 2004 : Jean-Paul Huchon, Président de la Région Ile-de-France, diffère la signature de la convention de financement du projet par la région Ile-de-France, et demande à RFF d'organiser une concertation la plus large possible avec les riverains dans le but d'aboutir à un accord avec RFF, les municipalités et les riverains.
  • Février 2004 : le Conseil Municipal d’Antony vote, à l’unanimité, un vœu contre le projet de RFF
  • 7 novembre 2003 : approbation du projet par le Conseil d’administration du STIF
  • 18 mai 2000 : signature du contrat de plan État – Région