L'épanouissement des êtres humains

La ville contribue à l’épanouissement de ses habitants en leur offrant les services indispensables à leur qualité de vie.

Petite enfance

Avec la mise en œuvre d’un nouveau règlement de fonctionnement en septembre 2017, la Ville d’Antony s’ajuste désormais aux besoins de chaque famille. Celle-ci peut désormais choisir le temps journalier de l’accueil de l’enfant, allant de 7 h jusqu’à 10 h 30 par jour. Par ailleurs elle peut également décider du nombre de semaines de congés qui seront déduites de la facturation. C’est donc un service à la carte qui est désormais proposé aux Antoniens.

Les établissements d’accueil de jeunes enfants (EAJE) municipaux  accueillent prioritairement les enfants porteurs de handicaps avec, préalablement à l’accueil, un rendez-vous systématique avec le médecin de crèche. Cette première rencontre permet une analyse des besoins de l’enfant et donc de l’équipe et de la structure pour permettre que cet accueil se passe au mieux tant pour l’enfant et sa famille que pour les agents de la crèche. Depuis septembre 2017, pour répondre aux difficultés exprimées par les équipes à l’occasion de ces accueils spécifiques, un groupe de travail a été proposé à destination des agents de référence de ces enfants. Animé par le médecin des EAJE c’est un espace d’échange et de partage. En 2017, 18 enfants porteurs d’un handicap ou atteints d’un trouble envahissant du développement ont été accueillis dans les EAJE municipaux.

Un travail collaboratif  avec la Protection Maternelle et Infantile ainsi qu’avec les assistants sociaux de la CAF permet également de prendre en compte les situations prioritaires d’accueil, notamment en cas de mise en place de mesures éducatives spécifiques.

L’année 2018 est marquée, comme en 2017, par une baisse temporaire de la capacité d’accueil des EAJE municipaux du fait de la rénovation totale de deux EAJE : la Comptine Arc-en-ciel et Farandole. Par ailleurs de septembre à novembre 2018 trois EAJE vont également être fermés pour travaux : Le Blé-en-Herbe, l’Eau Vive et La Fontaine. Tous ces projets s’inscrivent dans la démarche de rénovation amorcée par la Ville d’Antony depuis quelques années. Ces travaux permettent d’adapter les bâtiments aux nouvelles normes environnementales, de réaliser les réfections de toitures, de perfectionner l’isolation et  de climatiser les locaux. Par ailleurs, pour La Comptine, un aménagement plus propice au bien-être et au confort de ses usagers a été pensé.

Dans le fonctionnement de son service, la ville prend en compte les critères environnementaux. Tous les marchés publics ont ainsi intégré ces aspects. Par ailleurs la production de repas sur site, avec une livraison de denrées brutes de qualité, permet de garantir la qualité nutritionnelle des menus proposés et un ajustement aux besoins de chaque enfant.

La ville d’Antony soutient également l’initiative privée ce qui permet à la fois d’élargir l’offre de garde et de proposer une plus grande diversité de projets pédagogiques. Avec l’Espace Enfance Pajeaud qui a ouvert en novembre 2017, le nombre de places subventionnées par la ville, et donc réservées au service public de la Petite Enfance, est passé de 120 à 151 places.

Afin de promouvoir tous les modes de garde, la Ville d’Antony assure son soutien à la garde à domicile (assistants maternels et parentaux) par un service étendu des Relais assistants maternels et parentaux et par une communication régulière sur ces métiers. Un travail en collaboration avec le service culturel de la ville permet depuis déjà de nombreuses années de proposer un accès prioritaire dans les médiathèques sur certains temps aux professionnels de la garde individuelle ainsi qu’une carte professionnelle. A compter de janvier 2018, ils peuvent également accéder à la ludothèque les vendredis matins hors période scolaire sur un temps dédié pour eux.

Enfin, le Service Petite Enfance s’inscrit dans une démarche d’accompagnement des jeunes vers les métiers dédiés aux jeunes enfants en participant aux actions de promotion organisées par le 11 mais surtout en accueillant tout au long de l’année de nombreux stagiaires. En 2015, 88 stagiaires ont ainsi été accueillis, 69 en 2016 et 73 en 2017.

Éducation

L’Éducation constitue aujourd’hui le principal budget de la Ville. Au-delà des missions obligatoires qui lui sont conférées, la Ville investit de manière très importante dans l’éducation des élèves antoniens. Qu’il s’agisse de l’intervention des éducateurs sportifs dans les écoles, des visites dans les médiathèques et à la Maison des Arts, des séances de cinéma, des classes de découverte ou des sorties environnementales, la ville finance et assure directement des activités qui représentent 20 % du temps scolaire, sans compter la formation de plusieurs centaines d’élèves aux gestes des premiers secours dans le cadre de l’installation de défibrillateurs dans les lieux publics.

Le plan numérique va poursuivre son déploiement avec l’équipement de nouvelles classes mobiles et l’installation de TNI (tableau numérique interactif) et ENI (écran numérique interactif).

L’accès à l’internet dans les écoles va connaître une amélioration sans précédent avec la réalisation de liaisons en fibre optique permettant un débit élevé et continu.

Ces mêmes liaisons vont permettre d’amorcer la mise en œuvre du plan de sécurisation des écoles dans le cadre de Vigipirate, avec, notamment, la généralisation de moyens de surveillance vidéo de la voie publique aux abords des équipements scolaires et le déploiement d’un dispositif d’alarme sonore  et d’alerte des forces de sécurité.

Conformément aux résultats de la consultation qu’elle a menée  auprès des familles et des enseignants d’Antony, la ville va mettre en œuvre en concertation avec l’éducation nationale et les associations de parents d’élèves, le retour à la semaine scolaire de quatre jours. Une attention particulière sera portée à la qualité des temps périscolaires. La libération de la journée du mercredi permettra d’élargir l’offre des activités proposées aux enfants dans les domaines sportif, culturel et artistique, et de retrouver une programmation plus ambitieuse dans les centres de loisirs.

Il convient aussi d’adapter les horaires aux besoins des parents qui peuvent revenir tard de leur lieu de travail. Les horaires de fermeture des garderies élémentaires ont été alignés il y a quelques années sur ceux des garderies maternelles, à 19 heures.

Le secteur de l’Education bénéficie d’un programme de travaux considérable depuis quelques années : la réfection des façades (menuiseries et ravalement) du groupe scolaire A. Chénier s’est poursuivie en 2017, travaux de locaux pour la maternelle et travaux d’accessibilité PMR dans le GS F. Buisson, divers travaux de remise en peinture et réfection de revêtements de sol,  et la poursuite du programme de sécurisation des groupes scolaires et des crèches (boutons moletés, contrôle d’accès). La construction d’un nouveau groupe scolaire Dunoyer de Segonzac avec un centre de loisirs se poursuit et se terminera au début de l’année 2019.

La Ville a fait le choix de la qualité de la restauration scolaire en conservant sa propre cuisine centrale et en décidant la rénovation selon les dernières normes environnementales, puis en introduisant dans le cahier des charges du nouveau contrat de restauration passé avec le délégataire des exigences de qualité des produits alimentaires encore plus élevées que précédemment, avec la perspective d’un apport croissant de produits bio. La cuisine centrale réhabilitée a ouvert ses portes à la rentrée 2013.

Dans le domaine du soutien scolaire, la ville, devant les résultats très encourageants en matière d’apprentissage de la lecture obtenus par les deux clubs « coup de pouce» ouverts fin 2017 dans les écoles Noyer-Doré et Anatole France, va augmenter le nombre d’ateliers.

Le club « ados réussite », qui effectue un travail d’accompagnement de grande qualité auprès des collégiens, va voir son activité s’élargir au plan géographique et ses moyens se renforcer.            

Les activités proposées aux jeunes

Actuellement, 4 167 jeunes possèdent une carte du 11 valide et le 11 a enregistré au cours de l’année 2017, 413 nouvelles inscriptions. L’objectif est de continuer à toucher toujours plus de jeunes.

Le 11 - Espace jeunes dispose depuis janvier 2016 d’une plaquette trimestrielle d’informations dite « Zéno », qui est distribuée dans les équipements municipaux. Mais le choix est fait de développer la  communication numérique  avec la newsletter du 11 envoyée aux adhérents, sur le site internet et Facebook de la Ville.

Le 11 et le CJC organise depuis 3 ans une cérémonie citoyenne pour la remise officielle par Monsieur le Maire de la carte d’électeurs aux jeunes de 18 ans. Près de 350 jeunes Antoniens sont venus à cette réunion en 2017.

Une action de communication a été menée en direction des parents avec la collaboration des collèges de la ville. L’équipe du 11 a présenté la structure et ses activités à un public de 800 parents en se déplaçant directement lors des réunions de rentrée dans les 4 collèges.

Les stages collégiens, action transversale entre le service Jeunesse, le service Culturel et le service des Sports, ont proposé en 2017 43 stages, soit 764 places  (plus 21 % par rapport à 2016) durant les vacances scolaires.

Le démarrage des stages deux semaines avant la fin officielle des cours, avec le soutien de l’Education Nationale,  a été à nouveau  très apprécié avec une mobilisation des différents services pour proposer un choix important de stages. L’objectif est de reconduire ce dispositif afin de permettre aux jeunes d’avoir des activités alors que les vacances scolaires n’ont pas encore officiellement commencé. Chaque année le nombre de places de stage est augmenté au vu du succès des stages sur cette période.

Des nouveautés sont apportées chaque année  à la programmation des stages :

En 2017, les stages multimédia du 11 ont mobilisé les compétences de l’animateur multimédia mais aussi d’intervenants extérieurs (journalistes reporter radio et reporter photo). Les jeunes ont beaucoup apprécié l’approche journalistique et ont pu traiter du handisport en lien avec les clubs présents sur la Ville.  Ils ont par ailleurs réalisé un reportage sur les habitants d’Antony en s’inspirant du travail « Humans of New-York ».
le stage biodiversité a permis d’introduire des notions de photographie et de dessin et a donné lieu à une exposition des travaux au 11
un stage bande dessinée animé par Pauline Aubry, auteure de « Les Mutants » a permis aux jeunes de découvrir la bande dessinée, de visiter l’exposition « les Mutants » à la médiathèque et de faire le lien avec le festival de BD « Bulles dans la Ville » organisé par le service culturel. Un stage natation a été mis en place avec succès permettant à 17 jeunes de mieux maîtriser les différentes nages et de se perfectionner.

L’idée est donc de poursuivre dans cette dynamique qui fonctionne très bien en apportant encore des nouveautés cette année à la programmation en partenariat avec les animations des autres structures municipales comme les médiathèques, la Maison des Arts, le Château Sarran,… et toujours en lien avec les aspirations des jeunes.

La direction Jeunesse continue de développer son action auprès des jeunes de la Ville en travaillant autour de nouveaux dispositifs pour favoriser l’autonomie et l’insertion sociale, scolaire et professionnelle des jeunes.

Le  Comité Local d’Aides à Projets (CLAP) se réunit régulièrement en jury pour rencontrer les jeunes et décider de l’attribution des aides. Ce CLAP est composé d’élus municipaux et de conseillers jeunes qui votent et de membres administratifs qui donnent un avis consultatif.

Ces dispositifs sont au nombre de quatre :

  • Bourses de l’Aventure et de la Création (dispositif créé en 1985) : aides ouvertes aux 16/25 ans pour soutenir des projets à caractère humanitaire, culturel, sportif,… En 2017, 14 projets ont été soutenus par ce dispositif.
  • Cap sur le monde pour les 18/26 ans : aide financière pour aider les jeunes dans leur projet de stage ou d’études à l’étranger. En 2017, 4 dossiers financés.
  • Permis de conduire 18/25 ans : aide financière à hauteur de 50% avec retour citoyen : en 2017, 6 jeunes ont obtenu l’accord de la commission et  sont inscrits dans une auto-école. Suite au décès du gérant de l’une des auto-écoles, le budget engagé pour ces jeunes est à nouveau réparti en 2018 afin d’assurer la poursuite de leur projet. Ce dispositif nécessite un suivi attentif des jeunes qui ont des difficultés à tenir les délais (passage du code et du permis).
  • Pack’Ados (16/25 ans): kit de vacances avec des chèques vacances pour des vacances en autonomie. En 2017, 10 jeunes ont bénéficié de ce dispositif.

L’objectif en 2018 est de retravailler sur la communication de ce dispositif pour mieux le faire connaître et permettre à plus de jeunes d’en profiter notamment sur les Bourses de l’Aventure et de la Création en essayent d’avoir plus de projets culturels et sportifs.

Les séjours de vacances destinés aux enfants âgés de 4 à 17 ans, continuent de fonctionner à plein régime,ils permettent de passer des vacances agréables en favorisant la mixité sociale, mais ausside faire découvrir aux jeunes le patrimoine naturel et les cultures des régions et des pays où ils séjournent. 949 jeunes sont partis en séjour cette année et 1260 élèves sont partis en classes de découverte (2016-2017).

Il s’agit de permettre aux enfants et aux jeunes d'être autonomes, de les impliquer dans la réalisation des séjours, afin qu'ils s'investissent dans toutes les tâches de gestion de vie quotidienne et matérielle.  

Le Conseil des Jeunes Citoyens continue ses actions de prévention et de sensibilisation auprès des jeunes et souhaite avoir de nouvelles recrues en 2018. Depuis plusieurs mois, rejoints par des collégiens d’Anne Frank ils ont mené un vaste projet pour présenter et guider une exposition au 11 pendant 1 mois  sur l’environnement historique et la vie d’Anne Frank jusqu’à sa mort en camp de concentration.

À noter que depuis le 1er janvier 2018, le service Jeunesse effectue l’intégralité des « courriers familles » via Concerto Diffusion-  En 2018, cela  représentera plus de 10 000 courriers  papiers en moins et  tout autant en affranchissement.

Culture

Doté d’équipements culturels nombreux, reconnus et performants, la ville d’Antony présente une offre culturelle riche et variée.

Le réseau de lecture publique de la ville, constitué par deux Médiathèques, a une politique d’animation et de médiation extrêmement dynamique : heures du conte, spectacles, conférences, ateliers numériques ou de jeux vidéo, cafés littéraires, concerts… sont régulièrement proposés. La mise en place récente des automates de prêt permet aux médiathécaires de se libérer du temps en abandonnant des tâches purement mécaniques et de se concentrer sur leur rôle de conseil auprès des lecteurs. Progressivement, une partie du mobilier est remplacée ou complétée, afin de rendre les espaces de plus en plus accueillants.

Le cinéma Le Sélect qui a ouvert ses portes en janvier 2014, en plein centre-ville, sur l’emplacement de l’ancien cinéma, est l’un des cinémas Art et Essai les plus fréquentés de France. Autour des films programmés, de très nombreux débats, rencontres ou animations diverses notamment en direction du jeune public sont organisés, faisant du Sélect un lieu vivant et particulièrement apprécié du public antonien. 

L’espace cirque d’Antony, seul pôle National des Arts du Cirque d’Île-de-France, est une des facettes du Théâtre Firmin-Gémier/ La Piscine qui développe une politique très riche en terme d’offre de spectacles, de création et d’actions culturelles. Le début des travaux de reconstruction du nouveau Théâtre Firmin-Gémier par le territoire est imminent.

Le conservatoire à rayonnement intercommunal Darius Milhaud accueille chaque année plus de 1 200 élèves encadrés par une équipe pédagogique de plus de 70 professeurs.

En matière d’enseignement musical, les ateliers du château Sarran complètent l’offre du conservatoire. Des cours d’instruments y sont dispensés, mais aussi des cours de théâtre ou d’arts plastiques. Pour plus de facilité à la fois pour les agents et les usagers, la facturation du château Sarran a été reprise par  la régie centrale.

La Maison des Arts a considérablement renforcé ses actions de médiation. Désormais, visites guidées, ateliers famille, conférences et même spectacles viennent enrichir l’expérience du visiteur.

La ludothèque draine un public de plus en plus nombreux que ce soit dans sa section adolescents et adultes, ou plus encore dans sa section enfants. En 2018, un temps réservé aux assistant(e)s maternel(les)s et parentaux sera consacré sur réservation le vendredi matin.

Enfin, l’espace Vasarely, depuis son ouverture en novembre 2014, ne désemplit pas. La grande salle est utilisée presque chaque jour et doit être réservée jusqu’à un an à l’avance pour certaines dates. Les salles de réunions associatives font également le plein et les studios rencontrent un vif succès. De nombreux groupes viennent y répéter et des concerts sont organisés dans la salle club.

Les manifestations culturelles s’enrichissent et se développent. Le festival « Des Bulles dans la Ville » bénéficie d’un nouvel élan avec une nouvelle localisation à l’espace Vasarely, des propositions plus variées en direction du jeune public et des familles, et un concours qui remporte un vif succès.  Le festival « Place au Jazz » qui réunit têtes d’affiche, artistes dans l’actualité et/ou jazzmen amateurs et professionnels du territoire, fait aussi la place belle au jeune public avec un concert qui lui est dédié. Les « Rencontres Internationales de la Guitare » ont fêté leurs 25 ans en 2017 avec une édition particulièrement remarquée. La Fête de la Musique a évolué : les groupes amateurs antoniens sont programmés le 21 juin à l’espace Vasarely tandis que le grand concert du Parc Heller gagne en convivialité avec des animations (flashmob, espace selfie, première partie animée par un groupe antonien). En matière de musique classique, les actions de médiations culturelles se renforcent : outre le dispositif DEMOS, un PEAC (Parcours éducatif, artistique et culturel) en direction de classes élémentaires a été initié en lien avec l’éducation Nationale.

Sport

L’objectif principal de la politique sportive à Antony consiste à offrir à l’ensemble des habitants les meilleures conditions de pratique de leur sport, qu’il s’agisse d’initiation pour les enfants, de sport de compétition, y compris jusqu’au haut niveau, ou de sport loisir. Pour atteindre cet objectif, il est indispensable d’offrir aux sportifs des équipements adaptés.

Pour les jeunes, tout d’abord : l’enseignement sportif dans les écoles, les études sportives du soir avec l’Ecole Municipale des Sports, les écoles de sports qui initient à la compétition dans la plupart des clubs sportifs. Et pour les jeunes qui souhaitent aller au-delà, la ville soutient les efforts des clubs pour faire pratiquer la compétition aux jeunes et les conduire, le cas échéant, au haut niveau. Pour les adultes, le sport loisir est assuré par de nombreux clubs et, en particulier, par Sports Loisirs Antony, qui compte plus de 2 000 adhérents.

Afin de maintenir ce dynamisme, la ville doit sans cesse construire et moderniser ses équipements. Ainsi, après le complexe sportif Eric Tabarly, consacré aux arts martiaux, à la danse, à l’escrime et au tennis de table, inauguré en décembre 2011, la reconstruction du gymnase Pajeaud s’est achevée à l’été 2015 et profite, depuis la rentrée 2015, au groupe scolaire Pajeaud et au club de volley-ball. La reconstruction du complexe sportif  de grande ampleur La Fontaine, qui comprend deux grands gymnases dont un d’une hauteur de 11 mètres, doté d’un mur d’escalade de 17 m susceptible d’accueillir des compétitions de niveau national, d’un dojo et d’une salle de boxe et d’une autre salle d’activité, s’achèvera fin en 2018.

Par ailleurs, le Territoire poursuit la construction, dans le quartier Pajeaud, d’un centre aquatique comportant deux bassins, qui remplacera la vieille piscine des Iris. Dans le cadre de ce projet, la ville a décidé de construire une fosse de plongée de 20 mètres : un équipement rare en France et très attendu par les clubs antoniens et par les nombreux plongeurs d’Ile-de-France. L’ouverture au public aura lieu le 6 mars prochain.

La ville est aussi partenaire depuis l’origine de l’Open de Tennis en fauteuil de la Grenouillère qui se déroule tous les ans fin juin, début juillet.

La réfection du terrain de football au Breuil, dont les travaux débuteront en mars prochain, sera la bienvenue pour les clubs de football et les jeunes du quartier.

Enfin, de nombreuses animations sportives sont proposées à Antony tout au long de la saison : le semi-marathon,  le Raid Aventures, les mini-champions, le Gala des Arts Martiaux,…

Animations

Des manifestations proposées par la ville rythment l'année. Ces rendez-vous culturels, festifs ou ludiques, s'adressent à un très large public : Journée de la photo, Forum des associations, Carrousel de l'Art, Journée du Street-Art, festivités du 13 juillet …

Certains événements revêtent un caractère interactif, dans un but pédagogique : La Fête de la Science propose à un large public familial de "s'amuser en apprenant les sciences". Le Village Nature sensibilise les visiteurs à la protection de la nature et aux enjeux environnementaux du développement durable.

Le programme des animations s’est enrichi avec la création d'un salon des créateurs biannuel (mai et décembre), mettant à l'honneur le savoir-faire et l'esprit inventif (priorité est donnée aux exposants antoniens).

La patinoire a connu, cette année encore, un vif succès malgré le mauvais temps (11 500 entrées en trois semaines, dont 1 100 scolaires et centres de loisirs). Elle sera reconduite en 2018.