Agenda

Retour à l'agenda
Culture
Dernière modification le 04/12/2019

Des bulles dans la ville - Concours de BD : à vos crayons !

Affiche concours de BD 2020Comme chaque année, un grand concours de BD est organisé pour le festival Des Bulles dans la Ville. Cette année, le thème est "Sciences et BD". À vos crayons !
 

Pour participer et tenter de gagner jusqu'à 200 euros de bons d'achat pour des livres, il n'est même pas nécessaire de savoir dessiner ! En effet, deux modes de participation sont proposés aux candidats. Dans les deux cas, le thème du concours est "Sciences et BD.
Vos planches seront à rendre à la médiathèque Anne Fontaine (20, rue Maurice Labrousse) avant le samedi 6 juin 2020 à 12h. Elles peuvent être déposées aux horaires du retrait des livres du clic & collecte, du mardi au vendredi de 16h à 19h et le samedi de 10h à 13h.

En parallèle, l'artiste en résidence Chloé Wary vous invite à compléter les cases vides de strips sur le confinement. Cliquez ici pour en savoir plus !


Dessins imposés

Dans la formule « Dessins imposés », vous arrangez dans l’ordre désiré des cases pré-dessinées et inventez l’histoire et les dialogues sur 3 pages maximum. Vous pouvez notamment retoucher, recadrer, réduire certaines cases comme bon vous semble. Les 12 vignettes peuvent être utilisées. En bonus pour les internautes, 6 cases supplémentaires sont disponibles ci-dessous. Les vignettes ont été réalisées par la dessinatrice Chloé Wary.

Première planche
Planche 1, vignette 1 Planche 1, vignette 2
Planche 1, vignette 3 Planche 1, vignette 4
Planche 1, vignette 5 Planche 1, vignette 6

Deuxième planche
Planche 2, vignette 1 Planche 2, vignette 2
Planche 2, vignette 3 Planche 2, vignette 4
Planche 2, vignette 5 Planche 2, vignette 6

Troisième planche
Planche 3, vignette 1 Planche 3, vignette 2
Planche 3, vignette 3 Planche 3, vignette 4
Planche 3, vignette 5 Planche 3, vignette 6

Dessins libres

Les dessinateurs plus aguerris ou simplement très inspirés se tourneront plutôt vers la formule « Dessins libres ». Réalisez librement votre propre bande dessinée, sur le thème « Sciences et BD » (3 pages maximum).


Règlement

Le concours est ouvert aux franciliens, sans limite d’âge, sauf aux professionnels ayant déjà publié et aux grands prix des éditions précédentes. Une seule réalisation par candidat sera acceptée. Les planches doivent être accompagnées d’un feuillet séparé comportant le nom du candidat, son adresse, son âge, son numéro de téléphone, une adresse e-mail et la catégorie choisie. Vos planches seront à rendre à la médiathèque Anne Fontaine (20, rue Maurice Labrousse) avant le samedi 6 juin 2020 à 12h. Elles peuvent être déposées aux horaires du retrait des livres du clic & collecte, du mardi au vendredi de 16h à 19h et le samedi de 10h à 13h.
Cliquez ici pour consulter le règlement complet ! (format PDF)


 

Interview de Chloé Wary

Comment êtes-vous venue à la BD ?

J’ai vraiment découvert la BD en classe de 4e, en m’inscrivant à la Maison des jeunes et de la culture de Chilly-Mazarin. J’avais jusqu’alors l’habitude de dessiner toute seule dans ma chambre. Raconter des histoires en détournant des situations quotidiennes m’a immédiatement plu. Par la suite, j’ai suivi des études généralistes avant d’obtenir un Diplôme des métiers d’art au lycée Auguste Renoir de Paris. C’est une école spécialisée post- bac.

Chloé WaryC’est votre travail de fin d’étude qui vous a permis de publier votre premier album…

En deuxième et dernière année, je devais réaliser un projet sous forme d’édition pour décrocher mon diplôme. Les membres du jury m’ont incitée à le présenter à un éditeur. Je l’ai envoyé à Steinkis qui l’a repris sans le retoucher. C’est assez rare d’être publiée à la sortie de l’école. Souvent, les élèves se brident et sont un peu timides.

Ce premier album, Conduite interdite, aborde la question des femmes en Arabie Saoudite. Pourquoi ce sujet ?

Je me posais beaucoup de questions sur l’islam et sa médiatisation. Pourquoi ce sujet est-il si polémique, diabolisé, et suscite-t-il des paroles racistes ? Un article de Courrier International sur l’interdiction faite aux femmes de conduire en Arabie Saoudite m’a beaucoup intéressée. J’ai ensuite lu un livre de Clarence Rodriguez, journaliste spécialiste de ce pays, qui rassemble des témoignages de femmes qui luttent pour leurs droits. Chacune raconte son quotidien et sa façon de changer les mœurs. Cet ouvrage m’a inspirée une fiction autour des femmes saoudiennes et de l’interdiction de conduire.

Votre deuxième album nous plonge dans un club de foot féminin…

Lors d’une formation au Bafa, j’ai rencontré il y a trois ans la fondatrice de la section féminine de football de Wissous. Son ancien club avait fermé faute de joueuses. Elle m’a raconté ses difficultés à monter une équipe. Depuis longtemps, j’aimais le foot mais je n’avais jamais osé me lancer. Je me suis inscrite au club en septembre 2017. Au début, je restais en retrait et prenais seulement des photos. Puis j’ai vraiment intégré l’équipe. J’y joue encore aujourd’hui. Cette expérience m’a servie pour réaliser Saison des roses : l’histoire d’une footballeuse, Barbara, dans une commune imaginaire, Rosigny-sous-Bois.

Vos deux BD abordent la place des femmes dans la société. Ce thème vous touche ?

Je m’interroge sur ces questions, notamment celle de ma légitimité en tant que femme dans le sport et la BD. Ma vie et mes expériences transparaissent dans mes albums. Autour de moi, je me rends compte que ce thème intéresse également.

Chloé WaryComment résumer votre travail ?

J’aime m’inspirer du monde contemporain et le mettre à distance pour construire des fictions qui invitent à réfléchir. J’ai toujours dessiné vite, en utilisant beaucoup de couleurs. On pourrait dire que mon dessin est pressé. Sur Conduite interdite, j’ai appris à me brider pour ne pas surcharger mes planches. À l’inverse, sur Saison des roses, j’ai pris plaisir à renouer avec un dessin dynamique, vivant, coloré. Je veux conserver cela tout en veillant à bien le doser. Sinon, mes planches risquent de devenir illisibles.

Comment allez-vous animer les deux séances à la médiathèque Anne Fontaine ?

Je vais m’adapter aux niveaux des personnes en face de moi. Si le groupe est déjà inspiré, peut-être que j’accompagnerai chacun de manière individuelle. À l’inverse, je peux aussi mettre en place un jeu plus collectif, à la manière d’un cadavre exquis. Peut-être qu’il faudra aussi revoir les basiques du vocabulaire de la BD : la planche, les cases, les bulles…

Que vous inspire le thème de cette année, « Science et BD » ?

Le terme « science » me fait penser à quelque chose de froid et chirurgical. Il ne me met pas à l’aise. Mais on peut le rapprocher des sciences humaines, qui renvoient à la psychologie, à quelque chose que je trouve plus chaleureux. Sur ce thème, je conseillerais aux candidats de lire Héloïse Chochois, qui a publié La fabrique des corps chez Delcourt. Elle aborde le sujet de la médecine avec des dessins simples et clairs. Dans un autre style, Judith Vanistendael a réalisé Les Deux vies de Pénélope, chez Le Lombard. Elle raconte la vie d’une chirurgienne humanitaire : elle sauve des vies dans des pays en guerre et connaît des difficultés à retrouver du sens à son quotidien avec sa famille.

Renseignements auprès du service culturel

Tél. : 01 40 96 72 82
E-mail : culture@ville-antony.fr

Articles recommandés

La culture, toujours là pour vous
Culture

La culture, toujours là pour vous

La culture, toujours là pour vous ! Prêt de livres numériques, visio-conférences, cinéma en VOD, découvertes d'œuvres photographiques ou encore jeux en ligne... Les équipements culturels... Lire la suite

Artistes dans la ville : des expositions dans les commerces antoniens
Culture

Artistes dans la ville : des expositions dans les commerces antoniens

Vous êtes un artiste à la recherche d’un lieu original pour exposer vos œuvres et gagner en visibilité ? Vous possédez un commerce, un cabinet médical ou une entreprise recevant du public... Lire la suite