Agenda

Retour à l'agenda
Exposition
22.04.2020
Dernière modification le 20/04/2020

La Maison des Arts, chez vous : panier artistique du 22 avril 2020

en couverture : Michel Lagarde, Monsieur Hulot, 2011, tirage en argentique sur dibon, 70x50cm

Pendant la durée du confinement, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi.
 

Nous espérons que notre troisième « panier artistique » vous a plu et vous aura donné de nouvelles idées d’activités familiales ! 

Au menu de ce nouveau panier, comme les semaines précédentes, nous vous proposons des conseils de lecture, de films et d’émissions radiophoniques en lien avec les arts, un focus sur une œuvre de la prochaine exposition « Contes photographiques », un Mini-Quiz et un tutoriel vidéo pour un nouvel atelier pratique en famille.

Amusez-vous bien et prenez soin de vous !


Une semaine, une émission de radio sur l'art

Jacques TatiNous vous proposons cette semaine de vous (re)plonger dans l’univers d’un cinéaste qui inspire beaucoup le photographe Michel Lagarde, que nous présentons dans notre exposition « Contes photographiques », grâce à « Jacques Tati, drôles de bobines (1907-1982) », une émission du programme de France Culture Toute une vie, du 21.12.2019.
 

L’émission revient sur la vie et l’œuvre de Jacques Tati, ses influences, sa démarche et ses chef d’œuvre qui ont marqué l’histoire du cinéma comme Les vacances de Monsieur Hulot (1953). Cela vous permettra de vous imprégner de l’ambiance créative de Michel Lagarde !
 


Une semaine, un film sur l'art

La jeune fille à la perleCette semaine, nous vous invitons à vous transporter au XVIIe siècle, en Hollande, sur les traces du célèbre peintre Vermeer.

La jeune fille à la perle, de Peter Webber, 2003, 1h40

Dans ce film, adapté du roman éponyme de Tracy Chevalier, Colin Firth incarne le peintre Johannes Vermeer et, Scarlett Johansson, sa servante et modèle Griet. Le film imagine la naissance du célèbre tableau La jeune fille à la perle. On plonge ainsi en plein âge d’or de la peinture hollandaise et des scènes de genre, dans lesquelles Vermeer excelle.

Disponible en ligne sur les plateformes VOD

Une semaine, un livre sur l'art

Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez lire le livre de Tracy Chevalier, La jeune fille à la perle, qui a inspiré le film éponyme, paru en 1999.
 

La Vénus d&aposIllePour ceux qui veulent changer d’ambiance et d’univers, nous vous recommandons cette semaine une courte nouvelle fantastique et onirique du XIXe siècle :

Prosper Mérimée, La Vénus d'ille, 1837

Dans l’histoire du patrimoine français, Mérimée occupe une place toute particulière car il a été le premier inspecteur général des Monuments Historiques. Au cours de sa tournée en 1834, année de sa nomination, Mérimée visite la ville d’Ille-sur-Têt, dans laquelle des vestiges d’un temple de Vénus ont été mis au jour. C’est ce qui lui inspire cette nouvelle. On y suit le personnage principal, un antiquaire, découvrant l’histoire de la découverte d’une statue de Vénus. Cette dernière, dont la beauté est saisissante, semble provoquer des événements étranges dans les environs...


Une semaine, un mini-quiz

Pendant la durée du confinement, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi, y compris un mini-quizz.

Cliquez ici pour accéder au questionnaire de la semaine !


Une semaine, une œuvre de l'exposition "Contes photographiques"

Michel Lagarde, Monsieur Hulot, 2011, tirage en argentique sur dibon, 70x50cm

Michel Lagarde, Monsieur Hulot, 2011, tirage en argentique sur dibon, 70x50cm

Monsieur Hulot est une œuvre de Michel Lagarde faisant partie de son projet artistique Dramagraphies, dans lequel l’artiste mêle ses passions du cinéma, de la photographie et du spectacle pour imaginer de toutes pièces des histoires originales. La composition et la mise en scène de cette œuvre sont très précises et entretiennent des liens étroits avec l’art de la peinture.
 

La scène est organisée selon quatre plans successifs. Une parcelle de rue pavée au premier plan (en bas de l’image) permet de donner de la profondeur et dirige notre regard vers le deuxième plan à gauche où se trouve Monsieur Hulot, assoupi sur une chaise, en tenue de vacancier. Derrière lui, au troisième plan, se trouve un bâtiment délabré étroit et haut appelé « La Grand’Route », peut-être l’hôtel où Monsieur Hulot est descendu pour ses vacances ? Dans ces deux plans, des objets évoquent les activités du personnage : une raquette et des balles de tennis, une radio, des épuisettes pour la pêche. Le dernier plan (en haut et à droite de l’image) confère une atmosphère étrange à la scène car le lieu de villégiature choisi par le personnage est loin d’être idyllique : on voit de nombreuses flaques d’eau sur un chemin en mauvais état, des pneus jetés çà et là et des lignes à haute tension, le tout sous un ciel chargé de nuages ! Tous ces éléments donnent à la scène une patine humoristique évidente, Michel Lagarde aimant à se moquer gentiment de ses personnages.
 

Comme toutes ses créations, cette œuvre de Michel Lagarde est parfaitement construite selon des jeux de lignes : la verticalité de l’image est renforcée par l’élancement de l’hôtel auquel répondent les poteaux de fils électriques. L’ensemble est stabilisé par la fuite des lignes à haute tension de l’arrière-plan. Bien que l’essentiel de la trame narrative se situe dans la partie gauche de la photographie, l’œuvre est équilibrée par la présence d’un grand poteau à droite bien assis, seul, dans le paysage. Cela est renforcé par le travail réalisé sur la lumière, puisque la source lumineuse semble provenir de cette zone.
 

Michel Lagarde s’inspire de l’univers du cinéma de manière plus ou moins directe, que ce soit dans les cadrages, les lumières ou encore les histoires. Ici, les plus grands d’entre vous auront forcément reconnu l’allusion directe au personnage de Monsieur Hulot créé par le cinéaste Jacques Tati. Pour être en phase avec cette œuvre  vous pouvez notamment (re)voir les aventures de ce Monsieur tout le monde dans Les vacances de Monsieur Hulot (1953) !
 

Comme toutes les œuvres des Dramagraphies, celle-ci est réalisée grâce à la technique du photomontage. Michel Lagarde crée lui-même tous les décors à partir de maquettes qu’il fabrique à une échelle 1/10e et d’objets chinés. Chaque élément est photographié sous de nombreux angles afin de les rendre plus réels et bien nets. L’artiste procède de même pour les personnages, qu’il incarne lui-même. Le travail de cadrage, de perspective et d’éclairage se réalise ensuite sur ordinateur. Plusieurs mois ont donc été nécessaires à la réalisation de cette œuvre ! La perfection de l’image sans zone floue est caractéristique du travail de Michel Lagarde.


Une semaine, un atelier

Cette semaine, nous vous proposons de réaliser un awélé, toujours avec le matériel à disposition chez vous !

N’hésitez pas à nous envoyer vos réalisations en photo en précisant seulement votre prénom, nous créerons ainsi une petite exposition virtuelle sur notre chaîne YouTube !

Articles recommandés

Le Sélect ouvre un service de VOD dédié aux cinéphiles
Cinéma

Le Sélect ouvre un service de VOD dédié aux cinéphiles

Avis aux cinéphiles ! Le Sélect ouvre une 5e salle... dans votre salon ! En partenariat avec la plateforme de VàD La Toile, l'équipe du cinéma vous invite à découvrir chaque mois une... Lire la suite

La Maison des Arts, chez vous : panier artistique du 15 avril 2020
Exposition
15.04.2020

La Maison des Arts, chez vous : panier artistique du 15 avril 2020

Pendant la durée du confinement, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi. Lire la suite

La culture, toujours là pour vous
Culture

La culture, toujours là pour vous

La culture, toujours là pour vous ! Prêt de livres numériques, visio-conférences, cinéma en VOD, découvertes d'œuvres photographiques ou encore jeux en ligne... Les équipements culturels... Lire la suite