Agenda

Retour à l'agenda
Exposition
03.06.2020
Dernière modification le 01/06/2020

La Maison des Arts, chez vous : panier artistique du 3 juin 2020

en couverture : Michel Lagarde, L’entrée sur scène, 2013, Tirage argentique sur dibond, 50 x 70 cm

En attendant sa réouverture, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi.
 

Au menu de ce nouveau panier, comme les semaines précédentes, nous vous proposons des conseils de lecture, de films et d’émissions radiophoniques en lien avec les arts, un focus sur une œuvre de notre exposition « Contes photographiques », un Mini Quizz, un tutoriel vidéo pour un nouvel atelier pratique en famille, des nouvelles de nos artistes et un petit jeu de mots en lien avec les arts.

Amusez-vous bien et prenez soin de vous !


Victoire de SamothraceUne semaine, une émission de radio sur l'art

Cette semaine, nous vous proposons un sacré bond en arrière dans le temps ! Laissez-vous transporter au IIe siècle avant notre ère, au chevet de la sculpture grecque antique la plus célèbre : la Victoire de Samothrace, conservée au musée du Louvre depuis sa mise au jour au XIXe siècle, grâce à :

« La Victoire de Samothrace », une émission de l’ancien programme Les regardeurs de Jean de Loisy, diffusée sur France Culture le 17.05.2014 dans le cadre de la restauration de la célèbre sculpture grecque.


Une semaine, un film sur l'art

Dorian GrayLe roman d’Oscar Wilde a fait l’objet de nombreuses adaptations cinématographiques dès 1910. En voici deux très différentes selon vos goûts !

  • Le portrait de Dorian Gray, d’Albert Lewin, 1945, 1h51, avec Hurd Hatfield, George Sander et Donna Reed
  • Dorian Gray, d’Oliver Parker, 2009, 1h52, avec Ben Barnes, Colin Firth et Rebecca Hall

Disponibles sur les sites de streaming et les  plateformes VOD

Disponible en ligne sur les plateformes VOD

Dorian GrayUne semaine, un livre sur l'art

Après la fresque au souffle épique de la semaine dernière, nous vous invitons cette semaine à vous (re)plonger dans un roman de l’écrivain irlandais Oscar Wilde, chef d’œuvre du genre fantastique : Oscar Wilde, Le portrait de Dorian Gray, 1890

Alors qu’il rend visite à son ami peintre Basil Hallward, Lord Henry rencontre Dorian Gray et se lie d’amitié avec lui. Il est cependant loin de se douter de la raison de la jeunesse et de la beauté merveilleuses de son nouvel ami...
 

Disponible en livre audio : https://youtu.be/kCInH8H132Y
 


Une semaine, un mini-quiz

Pendant la durée du confinement, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi, y compris un mini-quizz.

Cliquez ici pour accéder au questionnaire de la semaine !


Une semaine, une œuvre de l'exposition "Contes photographiques"

Michel Lagarde, L’entrée sur scène, 2013, Tirage argentique sur dibond, 50 x 70 cm

Michel Lagarde, L’entrée sur scène, 2013, Tirage argentique sur dibond, 50 x 70 cm

L’entrée sur scène est une œuvre de Michel Lagarde faisant partie de son projet artistique Dramagraphies, dans lequel l’artiste mêle ses passions du cinéma, de la photographie et du spectacle pour imaginer de toutes pièces des histoires originales. La composition et la mise en scène de cette œuvre sont très précises et entretiennent des liens étroits avec le théâtre.
 

L’histoire racontée joue sur plusieurs tableaux en même temps : nous sommes à la fois derrière et devant la scène pendant une représentation théâtrale. Elle est organisée en trois plans successifs.

Le premier plan sert de plan repoussoir, côté coulisses. Dans une demi-pénombre, un sol en bois est jonché d’éléments de costumes et de feuillets, sans doute le texte d’un des comédiens. Ce plan donne de la profondeur à l’image et conduit notre regard vers le plan médian et l’arrière-plan, plus éloignés.

Au plan médian, toujours dans les coulisses derrière la scène, deux scènes concomitantes se déroulent à gauche et à droite de la photographie.

À gauche, le régisseur du spectacle est assis à côté d’une série de spots d’éclairage, devant le « panneau de contrôle » du son et de la lumière. Une lampe en hauteur éclaire le haut de son corps et son visage. Ce régisseur n’est pas concentré sur le jeu du comédien en scène, prêt à ajuster son et lumière ! Il regarde au contraire en souriant les personnages à droite de l’image.

À droite, parmi une multitude d’éléments de décors éparpillés, trois comédiens vêtus de costumes militaires anciens tenant une lance dans leur main attendent vraisemblablement leur tour pour entrer sur scène. Deux se tiennent debout, de face, et nous regardent. Derrière eux, à droite, un troisième comédien est assis dans une posture symétrique à celle du régisseur dans la partie gauche de l’image ; il est en train de fumer une cigarette, la mine renfrognée. La fumée qui s’échappe de sa cigarette se confond presque avec les nuages d’un décor peint placé derrière le personnage.

L’arrière-plan est occupé par la représentation théâtrale en train de se jouer sous les projecteurs, visible entre le rideau de scène à gauche et un panneau de décor à droite formant comme une fenêtre ouvrant sur la pièce. Un seul comédien nous apparaît, en train de déclamer son texte entouré de feuillets volants. Le point de vue est original car on voit tout cela depuis les coulisses. Nous ne voyons pas le visage du comédien mais ceux des gens dans le public, constitué uniquement d’hommes. Le cadrage original choisi par Michel Lagarde donne l’impression d’une salle comble, notre imagination continuant les balcons hors champ. Comme dans toutes les œuvres de Michel Lagarde, c’est l’artiste qui joue tous les personnages de la scène, dans une grande variété de postures et d’expressions.
 

La composition de l’image est parfaitement maîtrisée. On retrouve l’habile jeu de lignes que Michel Lagarde affectionne dans ses œuvres. Une série de lignes verticales élance l’image grâce à la position des lances des deux comédiens et les montants des panneaux de décor. Y répondent des lignes horizontales équilibrant la mise en scène avec les deux personnages assis, les rebords des balcons où se trouve le public, etc. L’ensemble est rythmé par l’inclusion de quelques lignes en diagonales donnant mouvement et profondeur avec les éléments de décor posé çà et là.
 

Le travail sur la lumière est particulièrement intéressant dans cette œuvre car, en raison de la construction de l’image en plusieurs scènes, il y a une multiplicité de sources lumineuses. Semblant venir du fond, une première lumière diffuse éclaire le comédien en train de jouer, se répercutant sur l’entrée des coulisses. Le régisseur est éclairé par la forte lumière directionnelle de la lampe posée au-dessus de lui. Ces jeux d’éclairage favorisent un fort clair-obscur dont l’aspect dramatique correspond à l’histoire narrée.
 

Comme toutes les œuvres des Dramagraphies, celle-ci est réalisée grâce à la technique du photomontage. Michel Lagarde crée lui-même tous les décors à partir de maquettes qu’il fabrique à une échelle 1/10e et d’objets chinés. Chaque élément est photographié sous de nombreux angles afin de les rendre plus réels et bien nets. L’artiste procède de même pour les personnages, qu’il incarne lui-même. Le travail de cadrage, de perspective et d’éclairage se réalise ensuite sur ordinateur. Comme pour les précédentes œuvres présentées, plusieurs mois ont donc été nécessaires à la réalisation de cette photographie ! La perfection de l’image sans zone floue est caractéristique du travail de Michel Lagarde.
 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Internet de l’artiste : www.michellagarde.com


Une semaine, un atelier

Cette semaine, transformez une boîte à chaussures en un magnifique cadre entomologique avec des insectes en origamis, toujours avec le matériel à disposition chez vous !

N’hésitez pas à nous faire part de vos réalisations en nous envoyant des photos à l’adresse maisondesarts@ville-antony.fr.


Les naufragés de la MéduseDes nouvelles de nos artistes !

Chaque semaine, retrouvez ici l’actualité de deux artistes passés à la Maison des Arts.

  • En 2018, pour notre exposition « Le Radeau de Géricault, 1818-2018 », nous avions reçu le spécialiste du sujet Michel Hanniet pour une très intéressante conférence sur l’histoire du Radeau de la Méduse. L’écrivain vous invite à découvrir une toute nouvelle bande dessinée retraçant l’épopée des naufragés, de Jean-Sébastien Bordas et Jean-Christophe Deveney : Les naufragés de la Méduse, à paraître très prochainement chez l’éditeur Casterman. Bonne lecture à tous !
  • Federica Matta (exposition Scènes d’ateliers, 2008) a créé six activités ludiques qu’elle vous propose de réaliser en famille. Cette semaine, réalisez un masque conçu par l’artiste ! 

 Les masques


Les mots mêlés de la semaine 

Cliquez ici pour consulter les réponses des mots mêlés de la semaine dernière !

Retrouvez dans la grille les mots mêlés de la liste !

Mots cachés

Réponses dans le panier de la semaine prochaine !


Le puzzle de la semaine

Recomposez l’œuvre de Michel Lagarde, Vincent et Théo (2013), sur la page suivante :
https://www.jigsawplanet.com/?rc=play&pid=011761d41a69

Vincent et Théo

Articles recommandés

La culture, toujours là pour vous
Culture

La culture, toujours là pour vous

La culture, toujours là pour vous ! Prêt de livres numériques, visio-conférences, cinéma en VOD, découvertes d'œuvres photographiques ou encore jeux en ligne... Les équipements culturels... Lire la suite

Des Bulles dans votre Salon : le festival de BD s'invite chez vous
Animation
16.05.2020 au 13.06.2020

Des Bulles dans votre Salon : le festival de BD s'invite chez vous

Initialement prévu le 16 mai à l'espace Vasarely, le festival de bande dessinée Des Bulles dans la Ville s'adapte à l'épidémie et devient... Des Bulles dans votre Salon ! Du 16 mai au 13 juin... Lire la suite