Agenda

Retour à l'agenda
Exposition
08.04.2020 au 15.04.2020
Dernière modification le 07/04/2020

La Maison des Arts, chez vous : panier artistique du 8 avril 2020

en couverture : Michel Lagarde, L’escamoteur, d’après Jérôme Bosch, 2012, Tirage argentique sur bâche, 200 x 300 cm

Pendant la durée du confinement, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi.
 

Nous espérons que notre premier « panier artistique » vous a plu et vous aura donné plein d’idées d’activités familiales ! Au menu de ce nouveau panier, comme la semaine dernière, nous vous proposons des conseils de lecture, de films et d’émissions radiophoniques, un focus sur une œuvre de la prochaine exposition « Contes photographiques », le Mini Quizz et un tutoriel vidéo pour un nouvel atelier pratique en famille. Amusez-vous bien et prenez soin de vous !


Une semaine, une émission de radio sur l'art

GoscinnyRené Goscinny (1926-1977), auteur majeur pour art mineur

Thème du programme Toute une vie de Christine Bernard sur France Culture du 01/02/2020

Durée : 58 minutes
 

Alors qu’Albert Uderzo vient de décéder et que le monde de la bande dessinée est en deuil, nous vous proposons cette semaine de découvrir ou de redécouvrir la vie et l’œuvre de son complice de toujours, René Goscinny (1926-1977), notamment à travers la création de la revue Pilote et, bien sûr, du célèbre personnage d’Astérix le Gaulois.

Disponible sur : franceculture.fr


Une semaine, un film sur l'art

FridaFrida, de Julie Taymor, 2002, 2h03, avec Salma Hayek et Alfred Molina
 

Comme l’univers de Frida Kahlo est devenu aujourd’hui un motif décoratif des plus à la mode, nous vous proposons ce biopic pour revenir sur la vie et l’œuvre de la plus célèbre peintre mexicaine (1907-1954), inspiré d’un livre de Hayden Herrera. Vous verrez ainsi comment les événements de la vie de Frida influencent son œuvre. La réalisatrice s’est par ailleurs inspirée de ses peintures surréalistes dans la mise en scène de nombreux plans du film.

Disponible en ligne sur les plateformes VOD

Une semaine, un livre sur l'art

Histoire de la beautéUmberto Eco, Histoire de la beauté, Paris, Flammarion, 2004

Umberto Eco (1932-2016) est un grand écrivain italien. À côté de célèbres romans comme Le nom de la Rose, l’érudit a également écrit de nombreux essais sur la linguistique, la philosophie et l’esthétique. Histoire de la beauté et son corollaire Histoire de la laideur font partie de cette dernière catégorie. En histoire de l’esthétique, ce livre est un incontournable !
 

En s’appuyant sur un corpus d’œuvres célèbres de l’art occidental allant de la Vénus de Milo à la Marilyn Monroe d’Andy Warhol, Umberto Eco cherche à définir la notion de beauté, entre critères objectifs et ressenti subjectif. Il donne ainsi à lire l’évolution de la conception du Beau de l’Antiquité à nos jours et l’évolution du regard de l’Homme sur ce qui l’entoure. Il ressort de son analyse qu’il n’existe pas une, mais des beautés.
 

Pour en savoir plus, vous pouvez lire une interview d’Umberto Eco au moment de la parution d’Histoire de la beauté : https://www.lexpress.fr/culture/livre/histoire-de-la-beaute_809478.html


Une semaine, un mini-quiz

Pendant la durée du confinement, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi, y compris un mini-quizz.

Cliquez ici pour accéder au questionnaire de la semaine !


Une semaine, une œuvre de l'exposition "Contes photographiques"

Michel Lagarde, L’escamoteur, d’après Jérôme Bosch, 2012, Tirage argentique sur bâche, 200 x 300 cm

Michel Lagarde, L’escamoteur, d’après Jérôme Bosch, 2012, Tirage argentique sur bâche, 200 x 300 cm

Comme Nicolas Henry, le photographe Michel Lagarde vient du spectacle vivant et de la scène. À côté de sa passion pour la photographie, il est en effet scénographe et éclairagiste pour le théâtre, l’opéra, les concerts, etc. C’est pour concilier toutes ses passions que  Michel Lagarde développe depuis le début des années 2000 un projet intitulé Dramagraphies, où il met en scène des « mini films » en noir et blanc dans lesquels ils incarnent tous les personnages.
 

Michel LagardeLes œuvres de Michel Lagarde appartiennent à ce que l’on appelle le « photomontage ». Tout y est affaire de construction, artisanale ou assistée par ordinateur. En effet, une fois l’idée de la photographie souhaitée bien en tête et dessinée, l’artiste fabrique les maquettes qui serviront au décor de chaque photographie. Il prend en photographie le décor sous tous les angles pour placer les différentes lignes de la composition et de perspective. Il réfléchit ensuite au(x) personnage(s), en variant les costumes et les attitudes puis se prend en photographie à l’aide d’un déclencheur à fil. Sur l’ordinateur, il retravaille ensuite la lumière et les ombres. C’est grâce à cette technique que les images de Michel Lagarde sont parfaitement nettes où que l’on regarde. Chaque œuvre requiert ainsi plusieurs mois de travail.

Pour en savoir plus sur la technique de Michel Lagarde, rendez-vous sur son site Internet www.michellagarde.com.
 

L’Escamoteur, d’après Jérôme Bosch est une des œuvres phares et représentatives des Dramagraphies de Michel Lagarde.
 

L’œuvre a une grande puissance narrative. L’artiste aime en effet conter des histoires. Ici, la scène se situe sous un chapiteau au sol jonché de paille, vraisemblablement lors d’une fête foraine. Le premier plan, qui donne de la profondeur à l’image, est occupé par une valise et divers objets comme des cartes à jouer éparpillées. Le plan médian, le principal, correspond à la scène proprement dite. On y distingue clairement deux groupes. À droite de l’image, un prestidigitateur est en train de réaliser un tour de passe-passe devant un attroupement de personnages aux réactions variées, tantôt ébahis, tantôt suspicieux. Le personnage central, en chemise blanche,  est tellement concentré qu’il ne voit pas que le personnage derrière lui est en train de lui dérober sa montre à gousset ! À gauche du voleur, on peut voir un second groupe composé de personnages payant pour assister au prochain tour de magie. De part et d’autre, des policiers observent la scène : peut-être cherchent-ils à découvrir la preuve de de l’entourloupe ?
 

Comme son titre l’indique, l’œuvre de Michel Lagarde s’inspire d’une peinture attribuée au célèbre peintre Jérôme Bosch, que vous pouvez découvrir sur Internet. En effet, de même que Nicolas Henry, le photographe s’inspire beaucoup des grands maîtres de la peinture, soit dans les thèmes, soit dans les techniques, les éclairages, etc. Vous aurez également reconnu l’influence du cinéma muet, notamment de Charlie Chaplin ou de Buster Keaton, dans le côté caricatural et humoristique des attitudes, qui donnent à la scène une lecture tragi-comique.
 

L’utilisation du noir et blanc favorise le travail sur les contrastes et les clair-obscur dont Michel Lagarde est friand. Ainsi, la source lumineuse provenant de la droite illumine progressivement la scène vers la gauche, aidant le spectateur à comprendre l’histoire.
 

Vous aurez enfin sûrement remarqué que les quatorze personnages composant la scène ont le même visage, celui de Michel Lagarde ! Les œuvres de cet artiste sont donc également une variation d’autoportraits. Ce dernier élément ajoute encore à la performance de cet artiste dans la réalisation d’œuvres uniques, tout à la fois drôles et touchantes.


Une semaine, un atelier

Articles recommandés

La Maison des Arts, chez vous : panier artistique du 1er avril 2020
Exposition
01.04.2020 au 08.04.2020

La Maison des Arts, chez vous : panier artistique du 1er avril 2020

Pendant la durée du confinement, la Maison des Arts vous propose chaque semaine un « panier artistique » à découvrir en famille dès le mercredi. Lire la suite

La culture, toujours là pour vous
Culture

La culture, toujours là pour vous

La culture, toujours là pour vous ! Prêt de livres numériques, visio-conférences, cinéma en VOD, découvertes d'œuvres photographiques ou encore jeux en ligne... Les équipements culturels... Lire la suite

Des bulles dans la ville - Concours de BD : à vos crayons !
Culture

Des bulles dans la ville - Concours de BD : à vos crayons !

Comme chaque année, un grand concours de BD est organisé pour le festival Des Bulles dans la Ville. Cette année, le thème est "Sciences et BD". À vos crayons ! Lire la suite