Safranito

Dernière modification le 24/10/2017

Safranito est un jeu de Marco Teubner publié chez Zoch en Safranito2010. Si le nom de l’auteur parait familier, c’est parce qu’il a créé une trentaine de jeux  que vous ne trouverez, à la ludothèque, qu’à l’espace enfants (0-10 ans). Il a notamment réalisé Mon premier Carcassonne et L’âge de pierre junior qui sont des versions plus simples de grands classiques qui permettent aux passionnés de jeux, de donner un aperçu à leurs enfants de leurs jeux préférés. Les illustrations sont signées Michael Menzel dont nous pouvons retrouver la plume dans Dominion, Bruges, Les colons de Catane, L’Âge de Pierre et de tant d’autres boîtes de l’espace ado-adultes. Il est intéressant de noter que M. Menzel est également passé du côté de la création avec Andor, puisque il en est le concepteur en plus de l’illustrateur.

Faire du commerce d’épices, c’est sympa dans Century. Si ce n’est pas encore fait, venez à la ludothèque pour rattraper ce manque !
Mais faire du commerce d’épices en jetant des jetons de poker, c’est d’un autre niveau. Safranito est un jeu qui combine adresse, stratégie et chance (il faut bien l’avouer).

Dans Safranito, les joueurs doivent donc lancer des jetons de poker afin que ceux-ci atterrissent dans les bols d’épices dessinées sur le plateau placé au centre de la table. Ces derniers, si ils ne sont pas expédiés ailleurs par des adversaires plus ou moins précis, vont alors permettre d’acheter des épices afin de constituer des plats. La préparation par un joueur de 3 plats met fin à la partie.

Un jeu d’adresse mais pas seulement

Une partie de SafranitoAlors attention, Safranito ne se résume pas à savoir bien viser. Il faut ensuite bien gérer son portefeuille pour pouvoir acheter les épices escomptées. Gare à ne pas se retrouver sur la paille ! Repartir de 0 après avoir tout dépensé est quasi impossible. Le stock des épices a une valeur fluctuante, il faut saisir(ou créer) les opportunités intéressantes afin de se renflouer.

Honnêtement au premier abord, la boîte de jeu ne fait pas spécialement envie. Dans l’univers ludique qui produit désormais des boîtes de plus en plus esthétiques et travaillées, on a ici quelque chose de très classique, presque rétro !

Heureusement le jeu a été ouvert, et c’est là que j’ai trouvé un jeu très original et drôle. Le mélange de stratégie et d’adresse est réussi. Pour moi, c’est la partie adresse qui ressort parce que la part de stratégie est simple et très accessible contrairement au fait d’envoyer des jetons exactement où l’on veut. Si vous n’aimez pas les jeux d’adresse, autant s’arrêter tout de suite, ce jeu ne vous plaira pas. Sinon, vous trouverez peut être comme moi, de l’interaction, une ambiance bonne enfant et conviviale et un jeu d’adresse rigolo. Le matériel est abouti : les jetons sont agréables et le plateau à assembler glisse bien et ne gêne aux jonctions que très rarement le déplacement des jetons.

Bref, ce jeu est beaucoup plus subtil qu’il ne peut paraître au premier regard. Bon voyage au pays des épices !

Arthur - octobre 2017