The game

Dernière modification le 03/11/2016

The game est un jeu de Steffen Benndorf paru en 2015 chez Spielkarten Verlag. Il est distribué en France par Oya. Steffe Benndorf est également le créateur de Qwixx. Les illustrations sont signées Oliver et Sandra Freudenreich.

The game est un jeu coopératif ayant pour objectif de poser un maximum de cartes sur la table. Le succès de la partie s’évaluera au nombre de cartes encore en main à la fin de la partie.
Les cartes sont numérotées en seul  exemplaire de 2 à 99. Les joueurs doivent  constituer quatre séries de cartes :

  • deux ascendantes (de 1 vers 99) sur lesquelles on ne pourra poser que des cartes strictement plus grandes ;
  • deux descendantes (de 100 vers 2) sur lesquelles on ne pourra poser que des cartes strictement plus petites.

À son tour, un joueur doit poser au moins deux des six cartes sur les séries en cours. Il faut essayer de rester proche des valeurs déjà sur la table. En effet, en posant le 17 sur le 2, toute les valeurs intermédiaires sont « sautées » et deviendront difficiles à placer.
Il existe bien sûr une exception sinon le jeu serait juste une réussite. Les joueurs peuvent poser une carte strictement inférieure de 10 à la carte présente dans une suite ascendante. Par exemple, on peut poser un 69 sur un 62, puis jouer un 59 è 58, 60, 62, 69, 59. Cela fonctionne également sur une série descendante avec une carte supérieure de 10 à la dernière posée. Avoir la carte au bon moment permettra ainsi de faire diminuer les valeurs et de poser plus de cartes.
La coopération dans ce jeu consiste à indiquer aux autres joueurs sur quelle pile ils ont l’intention de jouer mais sans donner de valeurs. Ainsi leurs partenaires vont essayer de prendre en compte leurs espoirs avant de devoir jouer.
Dans certaines variantes « maisons » (plus fun), il est possible de créer un code donnant une petite indication de valeur. Ce système peut être plein de surprises car tous les joueurs n’ont qu’à peu près le même code mais pas défini précisément.La ludothèque par exemple utilise les animaux :

  • un « chat » est une valeur comprise entre + 5 et + 9 ;
  • un « dromadaire » entre + 15 et + 50.

Ces approximations ne nuisent pas au déroulement de la partie et créent de l’interaction. Globalement, ce jeu est amusant et intéressant. C’est un jeu rapide (20 min), expliqué en 5 minutes mais qui vous demandera plusieurs parties avant de gagner. Dans The game, Hanabi ou Kréo, on trouve de la difficulté, beaucoup d’interactions entre les joueurs et un système de jeu coopératif intéressant. On ne retrouve pas le défaut de certains jeux coopératifs dans lesquels un joueur « Leader » réfléchit pour le groupe. Ce jeu ne parait pas attractif et semble très sérieux mais nous vous conseillons d’oublier cet aspect, afin d'apprécier ce jeu plein d’énergie et de rebondissements.

Arthur - novembre 2016