The mind

Dernière modification le 18/07/2018

The Mind est un jeu paru en 2018 de Wolfgang Warsch éditéThe mind chez NSV et distribué en France par OYA. Wolfgang Warsch se distingue en 2018 avec la présence de trois de ses jeux dans la liste des nommés pour le Spiel des Jahres 2018 : Très futé (Ganz schön clever) et Die Quacksalber von Quedlinburg dans la catégorie « Expert » et donc The Mind dans la catégorie Grand public. Les illustrations sont signées Oliver Freundenreich qui a également réalisé celles de The game ou Qwixx. Nous pourrions être amenés à reparler de ces illustrations…

« Nous ne faisons plus qu’un... ». Ainsi commence la découverte de ce jeu. Sans parler ou communiquer d’aucune façon que ça ne soit, les joueurs doivent poser dans un ordre croissant des cartes numérotées au milieu de la table. Chaque joueur ne voit que ses cartes, serez-vous ne faire qu’un ? Lire dans les pensées des autres ?

Stupéfaction !

Première réaction normale à l’énoncé du principe du jeu : « C’est n’importe quoi  !! ». Et finalement, ça marche. Après la distribution des cartes et la synchronisation des joueurs à l’aide d’une main posée sur la table, un silence pesant prend place autour de la table, les joueurs se regardent dans le blanc des yeux... Il est difficile de garder son sérieux. Puis un joueur joue une carte, puis un autre et c’est la frénésie : les cartes s’enchainent, les exclamations victorieuses ou de rage retentissent. Ce jeu ne laissent pas indifférent.

The mindThe Mind n’a pas fait l’unanimité auprès des joueurs. L’aspect esthétique dans la lignée de The Game est très contestable. Il est vrai que le côté abstrait du jeu rend ses illustrations difficiles à concevoir pour l’éditeur, mais cela ne suffit pas à justifier l’aspect peu attirant du jeu. Cependant pour certains joueurs, l’aspect graphique passe au second plan car pour eux le problème est ailleurs. Je ne pense pas qu’il faille approcher ce jeu de manière trop stratégique ou précise. L’instinct et la légèreté font le ciment du jeu. Ne comptez pas, cela enlève le sel du jeu !

Un seul moyen de savoir si ce jeu vous plait : lancez-vous ! Ça tombe bien : il n’est pas cher, facile à expliquer, rapide et addictif. Ce jeu cherche ses joueurs, peut être en ferez-vous partie.

Arthur – Juin 2018