Reinickendorf

Ancien secteur français de Berlin Ouest avant la réunification de l’Allemagne, Reinickendorf (250 000 habitants) est demeurée très attachée à ce passé partagé avec la France. C’est un vaste territoire (près de 10 fois la superficie d’Antony) très verdoyant avec des forêts, des lacs, des espaces ruraux. C’est une ville jumelle d’Antony depuis 1966.

PorteDepuis 1966, grâce à l’initiative de M. Jean Tschiéret (conseiller municipal d’Antony, décédé en 2005), soutenue par M. Georges Suant (maire), notre ville est jumelée avec Reinickendorf, un arrondissement au nord-ouest de Berlin, situé dans l’ancien secteur français.
La « Place de Reinickendorf », à l’intersection de l’avenue du Bois de Verrières et de la rue François Molé, avec son petit renard (Reinicke est le goupil du Roman de Renard) rappelle notre ville jumelle. Deux bancs dans le Parc Bourdeau sont un présent de la municipalité de Reinickendorf.
En 2004, notre municipalité a offert à Reinickendorf une plaque réalisée par « L’Outil en Mains » pour la « Place d’Antony ». En 2016, Antony et Reinickendorf ont fêté le 50e anniversaire de leur jumelage (cliquez ici pour en savoir plus !). La commission de  jumelage organise un voyage (pour adultes) de cinq jours à Berlin-Reinickendorf du jeudi 8 au lundi 12 juin 2017, cliquez ici pour en savoir plus !


Histoire

Dès 1980 ont eu lieu des échanges entre élus français et allemands. Le jumelage a vraiment pris son essor à partir de 1983, grâce à l’appui de M. Patrick Devedjian (maire) et de Mme Marie-Louise Marlet (maire-adjointe, chargée des jumelages). Mais la « cheville ouvrière » en a été le couple franco-allemand, Anne et Paul Eichner, entouré d’une équipe composée d’André Davier, Verena Gonin, Michèle Montel et Colette Valat. Des liens étroits se sont peu à peu noués entre les deux municipalités, principalement entre Detlef Dzembritzki et Patrick Devedjian, et les événements de l’histoire de Berlin les ont renforcés : le Mur et sa chute, puis la réunification. En 1996, du côté allemand, a été fondée par M. James Chapelle une association pour la promotion des relations franco-allemandes, dont les membres hébergent volontiers les Antoniens. Herbert et Ute Lompe continuent à la diriger.


Échanges

De nombreux échanges scolaires ont été organisés, notamment entre le lycée Descartes et le lycée Romain Rolland de Reinickendorf ou la Gabriele-von-Bülow-Oberschule, mais aussi entre écoles élémentaires. Les bons élèves de français du lycée européen Romain Rolland ont pu effectuer des stages en entreprises à Antony en 1998, 2001 et 2003. D’autres stages ont eu lieu : à Berlin, pour des étudiants de classe préparatoire, des bibliothécaires, ainsi que des échanges de stagiaires entre la Gesobau et la Société Efimo. Quelques échanges, initiés par Ingrid Bethke, ont concerné aussi les seniors.


Evènements sportifs

Ils ont impliqué dès 1983 des joueurs de foot, des marathoniens, des athlètes (par exemples, pour les Olympiades de Reinickendorf en 1987), des cyclistes (par ex. en 1988) etc. Plusieurs jeunes Antoniens ont participé aux Championnats du monde d’athlétisme à Berlin du 15 au 23 août 2009. En avril 2009, le Club de foot SC de Borsigwalde (25 participants) est venu jouer à Antony. Les jeunes Antoniens sont allés jouer à Berlin fin octobre 2010. À l’Ascension 2011, une équipe de Berlin est venue à Antony (13 jeunes + 3 entraîneurs).


Manifestations artistiques

Expositions :

À l’Hôtel de Ville et à la Maison des Arts ont eu lieu plusieurs expositions d’artistes berlinois et plusieurs artistes antoniens ont été reçus à Reinickendorf (par exemple, Anne Fontaine et Béatrice Salinas). Après la chute du Mur, des artistes de Berlin-Est et de Berlin-Ouest ont exposé leurs œuvres à Antony (en 1991, l’exposition « Berlin, l’art au travers du Mur » et en 1999 « Le Mur vit » (photos du Mur avec ses graffitis). Pour les 40 ans du jumelage, en avril 2006, ont été organisées à la mairie d’Antony une expo-photo sur « Le nouveau Berlin » et une autre sur les activités du Jumelage, avec le concours d’Yvon Mutrel. De nouvelles expositions auront lieu dans le cadre des 50 ans du jumelage en 2016.

Musique

La vie musicale a également connu de grands moments : en 1988 concert du Tegler Zupforchester (orchestre à plectres) à Antony.
Plusieurs années de suite, le groupe des Umbrella Jazzmen est venu animer la Foire aux Fromages et aux Vins.
Le Chœur d’Antony (Dominique Simonnet) a invité la Potsdamer Singakademie pour commémorer la libération des camps et a chanté à Berlin.
Des masters class ont réuni élèves et professeurs de chant de deux conservatoires des deux villes.

Danse

En 2001, 2002 et 2003 de jeunes danseurs allemands et français ont participé avec des Italiens de Collegno à des projets européens de danse contemporaine (initiés par Nathalie Roy et Mireille Grosjean). Ces rencontres ont été suivies d’expos-photos.

Théâtre

La compagnie « Theatropolis », issue du Feu Follet de Corinne Kémény, a, entre 2006 et 2010, donné, avec le concours du jumelage à Antony et à Reinickendorf, plusieurs représentations théâtrales en Français et en Allemand avec de très jeunes comédiens.


Autres projets

Burkina Faso

Entre 1990 et 1997, grâce à Anne Eichner en France et Ingrid Bethke en Allemagne, de jeunes Français et Allemands ont participé à l’aide au développement d’un village au Burkina Faso. Par des expositions au lycée Descartes et dans la ville d’Antony, par des conférences, de jeunes Européens ont été sensibilisés aux problèmes de l’Afrique. Le financement a été assuré en partie par des subventions, mais surtout par des ventes d’objets africains, des repas franco-burkinabés, etc. Une maternité fut rénovée, une cuisine de collège équipée…

« L’Outil en Mains »

Ce projet (du 6 au 12 octobre 2006), réalisé par M. Maugeais et Mme Grosjean, a permis à 9 filles et 3 garçons de Reinickendorf, âgés de 9 à 14 ans, de venir à Antony. Accueillis par des correspondants français, ils assistaient le matin à des cours dans leurs collèges ; l’après-midi, ils participaient à des ateliers de « l’Outil en Mains », au cours desquels ils ont élaboré, avec le concours de retraités bénévoles, des objets à emporter.


La Journée franco-allemande

Tous les ans, la commission de jumelage propose, pour la commémoration de la signature du Traité de l’Elysée (1963), une manifestation culturelle ou artistique :
Diverses « tables rondes » (sur Berlin, « la situation économique et politique de l’Allemagne », etc.).

  • En 2010 : café littéraire à la Médiathèque Anne Fontaine sur « la littérature contemporaine allemande avant et après la chute du Mur », animé par Mmes Monique Debaralle et Barbara Rousse-Lépine.
  • En 2011 : concert de la chorale franco-allemande de Paris (dirigée par M. Bernard Lallement) « Autour de la Cantate pour la Paix » au conservatoire Darius Milhaud.
  • En 2012 : café-société à la Médiathèque Anne Fontaine : « L’Allemagne et l’Europe », conférence-débat de M. Henri Ménudier, professeur de civilisation allemande à Paris III, organisé avec l’aide de Mme Sylvie Balantzian.
  • En 2013 : « Hommage à Jean Tschiéret » pour les 50 ans du Traité de l’Elysée (préparé par Verena Gonin et Hilde Lamby) : conférence de M. Dominique Bourel, historien de l’Université de Berlin, vice-président du BILD ; témoignages de MM. Wolf Preisner et Roland Mager.
  • En 2014 : programmation du film « Heimat », présenté par Hilde Lamby, au Sélect
  • En 2017 : organisation d'une conférence le samedi 28 janvier à 17 h 30 sur les "500 ans de la Réforme de Luther en Allemagne (aspects religieux, culturel, historique et politique)". Cliquez ici pour en savoir plus !

Voyages

Tous les ans a lieu un voyage d’Antoniens à Reinickendorf. Une délégation de Berlinois est accueillie à Antony lors de la Foire aux Fromages et aux Vins.
Ces voyages permettent, grâce à un hébergement dans des familles, aux habitants des deux villes-jumelles de mieux se connaître, voire de tisser des liens amicaux. Ils permettent également aux Antoniens de découvrir Berlin et à nos amis de Reinickendorf de visiter Paris.
Si vous souhaitez accueillir un Berlinois à cette occasion ou participer à un voyage à Berlin, contactez le service des Jumelages à l’Hôtel de Ville (01 40 96 71 72).


Découvrez Reinickendorf !

Hôtel-de-Ville

Depuis l’Hôtel-de-Ville de Reinickendorf, les élus et les services municipaux travaillent pour les habitants de onze quartiers. Tous forment Reinickendorf, un des douze arrondissements de Berlin. Situé au nord de la capitale allemande, il a fait partie de Berlin-Ouest lors de la séparation de la ville pendant la guerre froide. Bien avant cette période, l’ours était déjà le symbole de Berlin, puisqu’on en retrouve des traces sur des armoiries au Moyen Âge. Aujourd’hui, des sculptures de l’animal occupent les jardins de l’Hôtel-de-Ville.

Hôtel-de-Ville

Nouveau quartier

L’arrondissement de Reinickendorf est majoritairement composé de pavillons et de zones boisées. À l’exception de sa partie à l’est : Märkisches Viertel, le quartier nouveau, a été bâti entre 1964 et 1974. Environ 40 000 habitants y vivent dans de grands ensembles.

Nouveau quartier

Gratte-ciel et porte

L’histoire de Reinickendorf est marquée par le succès de la société de production de locomotives à vapeur Borsig, de la famille du même nom. Elle a été, à son apogée au XIXe siècle, le 2e plus grand fournisseur au monde. Le site de l’ancienne usine est délimité par le portail d’entrée. Dans son enceinte, le premier gratte-ciel de Berlin, la Borsigturm, a été construit en 1925. C’est un exemple d’architecture expressionniste, un mouvement qui s’est développé en Europe du Nord au début du XXe siècle. Il a servi de réservoir d’eau et aujourd’hui de bureaux.

Porte

Église

L’église luthérienne du village Alt- Reinickendorf, située au sud-est de l’arrondissement, est l’une des plus anciennes de Berlin. Les premiers éléments du bâtiment remonteraient au XVe siècle et la tour a été ajoutée en 1713.

Église

Centre commercial

Près de la station Berlin-Tegel, qui permet de rejoindre en train le centre-ville de Berlin, les anciens entrepôts de la société de production de locomotives à vapeur Borsig ont été reconvertis en centre commercial. Les halles de Borsig abritent de nombreuses enseignes, une discothèque, un bowling, un cinéma… Les bâtiments anciens en brique côtoient des constructions modernes, les parkings de forme cylindrique.

Centre commercial

Villa de Borsig Reiherwerder

La villa de Borsig Reiherwerder est une ancienne maison de campagne de la famille d’entrepreneurs Borsig. Le lieu appartient aujourd’hui au ministère des Affaires étrangères, qui y reçoit ses invités. Au nord de la villa, un jardin néobaroque s’étire au bord du lac de Tegel.

Villa Borsig Reiherwerder

Lac

À Berlin, Reinickendorf est réputé pour ses espaces boisés et son lac de Tegel. Il attire les Berlinois en quête de détente. Certains s’y baignent même en été. Plusieurs ports de plaisance sont installés sur ses rives. Le plus proche du centre de Reinickendorf jouxte une zone de loisirs comprenant un minigolf, une base nautique, des restaurants, des courts de tennis et la bibliothèque Humboldt.

Lac

Renseignements auprès du service des relations extérieures

Hôtel-de-Ville, porte 205
Tél. : 01 40 96 71 72
E-mail : jumelage@ville-antony.fr