Sécurité et prévention

Antony fait partie des villes les plus tranquilles des Hauts-de-Seine, avec moins de vols avec effraction, de vols à la roulotte et de vols à main armée. Cette baisse de la délinquance est à rapprocher de la mise en place de caméras de vidéoprotection, qui agissent en complémentarité de l’action des forces de police nationale.


Vidéoprotection

Le Centre de Supervision Urbain concourt à la politique de sécurité et de sûreté de la Ville, dont il constitue un outil à part entière en matière de lutte préventive contre l'insécurité et d'aide à la gestion de l'espace public. Une expérimentation lancée dans les années 90 au parc Heller a montré que l’installation de caméras s’accompagnait d’une diminution des actes de malveillance. Le réseau a été étendu au centre-ville entre 2000 et 2002. Aujourd'hui, la ville compte 201 caméras (dont 100 en extérieur) qui contribuent activement à la sécurité des personnes et des biens. Elles participent efficacement à la diminution des incivilités et des actes de malveillance. D’ici à 2020, 150 caméras supplémentaires vont faire leur apparition sur la voie publique. Coût : 1,5 million d’euros. La municipalité bénéficiera de subventions de l’État, du Conseil départemental et, chose nouvelle, de la Région pour environ un tiers de cette somme.

Appui efficient pour les forces de police, la vidéoprotection a permis d'élucider un grand nombre de faits et d'en interpeller les auteurs. Le signalement des infractions constatées par les opérateurs est facilité par une liaison directe avec le Commissariat, qui optimise la réactivité des forces de police.

Par ailleurs, le programme de vidéoprotection ne nuit pas à la vie privée des Antoniens. La vidéoprotection est conforme à la loi n° 95-73 du 21 janvier 1995 d’orientation et de programmation relative à la sécurité. Le programme a obtenu l’autorisation préfectorale, après avis favorable de la commission départementale présidée par un magistrat du siège et validée par une commission départementale. Les enregistrements sont détruits dans un délai maximum de 7 jours, hormis le cas d’une enquête de flagrant délit ou d’une information judiciaire.



Explications autour de la vidéoprotection

Police municipale

Acteur principal de la police de proximité, c’est une police administrative qui privilégie la prévention et le contact avec le public. Les six agents de la PM sont agréés par le Procureur de la République et le Préfet et assermentés devant le tribunal d’Instance. Agents de police judiciaires adjoints, ils sont compétents pour constater plusieurs types d’infractions : code de la route, urbanisme, publicité...
Dotés d’un bâton de défense de type « tonfa», ils agissent en complémentarité de la police nationale en assurant :

  • la surveillance du stationnement et de la circulation, notamment aux abords des écoles maternelles et élémentaires (avec l’aide des ASVP et des vacataires) ;
  • l’assistance aux personnes en difficulté (accidents de la circulation, chutes, assistance aux personnes âgées...)
  • les patrouilles de surveillance générale sur l’ensemble de la commune,
  • la surveillance des domiciles inhabités l’été (OTV) : environ 1000 habitations par an sont surveillées par la PM et la police nationale.

D’une manière générale, les agents de la police municipale répondent à toutes les sollicitations des administrés relevant de leur compétence. Proches de la population de par leur présence constante, ils ont pour vocation de lui prêter assistance en toutes circonstances. Pendant les heures non ouvrables, une aide par «messagerie vocale» permet aux administrés d’être dirigés vers la police nationale. Les 10 agents de surveillance de la voie publique (ASVP) ont pour mission principale la surveillance du stationnement payant. Ils sont également chargés de renseigner les administrés et de transmettre aux agents de la PM les problèmes ou anomalies constatés sur la voie publique.

Police municipale

3, boulevard Pierre-Brossolette
Du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h 30
Tél. : 01 40 96 72 00

Voisins vigilants

Convivialité, sécurité, entraide : c’est le triptyque gagnant du dispositif Voisins vigilants, auquel la Ville a décidé d’adhérer. Celui-ci permet aux habitants d’une même résidence, rue ou d’un même quartier de veiller à leur sécurité grâce à un site Web, une application et un système de SMS.

Voisins vigilantsChacun peut s’inscrire en ligne pour participer à la formation d’une communauté. Lorsqu’un des membres constate un fait inhabituel, comme le passage d’un faux démarcheur ou une tentative de cambriolage, il avertit ses voisins sur la plateforme numérique. L’information est transmise à la Ville et à la police municipale. La Mairie peut également alerter les habitants instantanément par SMS ou par mail. Une messagerie privée permet de prévenir un voisin lors de son départ en vacances. Voisins vigilants a permis une baisse de 20 à 40 % des cambriolages dans les quartiers adhérents, selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Début juin 2017, 180 Antoniens étaient déjà inscrits. Pourquoi pas vous ?

Renseignements complémentaires

Site internet : voisinsvigilants.org