Monument Leclerc

Sous la conduite du général Philippe Leclerc de Hautecloque, la Deuxième division blindée libère Antony le 24 août 1944. La Ville lui rend hommage dès janvier 1945 en donnant à l’avenue d’Orléans le nom d’avenue de la Division-Leclerc.

Trois ans plus tard, peu après la mort accidentelle du général Leclerc, un comité local se forme pour ériger un monument à sa mémoire. Le terrain choisi est situé en bordure de la route empruntée par les libérateurs, à l’emplacement d’anciens dépôts du tramway L’Arpajonnais.

À l’issue du concours d’esquisses, c’est le projet présenté par les frères Joël et Jan Martel qui est retenu. Les sculpteurs s’inspirent d’une photographie du général Leclerc avançant à pied dans Antony, canne en main. Ils imaginent une statue du héros en marche se détachant d’un mur-écran où est figuré le parcours de la 2e DB. Leur création mêle une sobriété puisée à la tradition antique et une manière cubiste alors devenue consensuelle.

Ce monument, le premier en France honorant Leclerc, est inauguré le 15 octobre 1950, en présence de la famille et d’une assistance nombreuse.

Square du 8 mai 1945