Le devenir d’Orlyval, qui relie le centre d’Antony à l’aéroport d’Orly, est en suspens… Il est remis en cause par l'ouverture en 2024 de deux nouvelles lignes de métro desservant la plateforme aéroportuaire. La Ville entend au contraire valoriser autrement l’infrastructure.

OrlyvalQuatre nouvelles lignes, deux prolongements de tracés existants, 68 nouvelles gares… Le projet du Grand Paris Express prévoit un développement exponentiel des transports en commun dans l’agglomération parisienne dans les dix prochaines années. L’aéroport d’Orly sera notamment desservi par deux nouvelles lignes à partir de 2024 : la 14, prolongée depuis le centre de Paris, et la 18, qui passera par Antonypole. Avec cette nouvelle offre, la pérennité d’Orlyval, qui relie aujourd’hui la station RER d’Antony aux deux aérogares d’Orly, est remise en cause. C’est du moins la position du Syndicat des transports d’Île-de-France (Stif), l’autorité organisatrice, qui estime par ailleurs que son matériel roulant est vieillissant.

Une proposition de trois gares

Son avis n’est pas partagé par les collectivités desservies par Orlyval. Les Villes d’Antony et de Wissous, ainsi que la communauté Paris-Saclay, se sont associées pour inciter le Stif à valoriser cette infrastructure après la mise en service des métros du Grand Paris Express. La Mairie a saisi la présidente de la Région, Valérie Pécresse, le Stif et les autorités de l’État, pour leur demander d’engager une étude d’opportunité et de faisabilité. Les collectivités concernées plaident pour inclure Orlyval dans le réseau de transports francilien, en alignant le tarif au même niveau que celui des autres lignes, contrairement à aujourd’hui. Dans leur proposition de reconversion, elles avancent également l’idée d’une nouvelle gare à Chemin d’Antony, là où passe actuellement le RER C. Cela faciliterait les trajets vers le centre-ville pour les habitants des quartiers Guillebaud, Lavoisier et du parc de Tourvoie, qui ne seraient plus obligés de prendre le bus. Par ailleurs, la commune de Wissous, membre de Paris-Saclay, enclavée entre le réseau autoroutier, les voies ferrées et la plateforme aéroportuaire, souhaiterait disposer d’une nouvelle gare sur le tracé. Selon la communauté Paris-Saclay, la ville de Rungis pourrait également disposer d’une gare à La Fraternelle, ce qui créerait un lien direct entre Antony et cette importante zone d’emploi.

Reconversion de l&aposOrlyval - Proposition d&aposétude