Frelon asiatique

Présent en France depuis 2003, le frelon asiatique (ou "frelon à pattes jaunes") est aujourd'hui bien acclimaté et prolifère sur le territoire national. Plusieurs nids ont été signalés à Antony. Cette rubrique vous permettra d'en savoir plus sur cet insecte et la marche à suivre pour la destruction d'un nid.
 


Qu'est-ce que le frelon asiatique ?

Aspect du frelon (Vespa velutina nigrithorax)

Le frelon asiatique est plus gros qu'une guêpe mais plus petit que le frelon européen. D'aspect sombre, son anneau abdominal postérieur est jaune orangé. Ses pattes et sa face sont également jaune orangé.

Nid primaireLe nid et son évolution

Il a l'aspect d'une boule de papier mâché de la taille d'un petit ballon. Le nid dit "primaire" dispose d'une entrée au-dessous. Il renferme une reine fondatrice et une dizaine d'indivus. Ce nid apparaît dès les premières douceurs du printemps dans des endroits protégés. La destruction des nids primaires est plus aisée.

Le nid "secondaire" présente une forme ovale et une taille plus importante (jusqu'à 80cm). Les ouvertures sont situées sur les côtés. On le retrouve généralement sur la cime des arbres, à grande hauteur, caché dans le feuillage. Il peut arriver qu'on les aperçoive près du sol. Chaque nid renferme plusieurs milliers d'individus et donnera plusieurs fondatrices. À la fin de l'automne, les nids visibles sont inactifs et ne seront plus réutilisés.

Faut-il s'en inquiéter ?

Les frelons asiatiques sont plus nombreux que leurs « cousins » européens lorsqu’ils attaquent. « Mais leur piqûre n’est pas plus dangereuse que celle du frelon commun », explique Jonathan Burel, de la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles d’Île-de-France (Fredon). Les personnes allergiques au venin d’hyménoptères doivent toutefois être très vigilantes. Son impact écologique est aussi préoccupant : il s’attaque aux abeilles de juillet à septembre, participe à la baisse de production de miel et provoque des dégâts sur la biodiversité.

Comment procéder en cas de découverte d'un nid de frelon ?

Si vous repérez un nid, il est impératif de respecter la procédure de déclaration d’un nid, consultable sur le site Internet de Fredon Île-de-France. Des référents apiculteurs bénévoles, répartis sur l’ensemble de la région, peuvent se déplacer sur le terrain pour confirmer la présence de l’espèce présumée mais ne sont pas en général équipés pour détruire le nid. Ni les pompiers, ni la Ville ne sont en mesure d’intervenir. Contactez un désinsectiseur, après avoir de préférence établi plusieurs devis. Le coût variera de 200 à 400 €. Pour les nids difficilement accessibles et certains cas complexes, comptez entre 500 et 1 200 €. Veillez à ce que le professionnel retire le nid après l’intervention pour éviter l’empoisonnement secondaire des oiseaux par les insecticides.
Attention : il ne faut appeler les pompiers qu'en cas de risque imminent pour l'homme, ou si une personne a été victime de piqûres. Sinon, les pompiers ne se déplaceront pas. La proximité immédiate d'un nid avec une école, une crèche ou un hôpital est considérée comme un risque.

Que faut-il éviter de faire ?

Ne cherchez pas à détruire un nid par vos propres moyens. « Les études ont aussi montré que les pièges artisanaux avaient peu d’effet », ajoute Jonathan Burel. Si vous repérez un nid, ne vous approchez pas à moins de cinq mètres. C’est la distance à partir de laquelle le frelon se sent menacé. Ne secouez pas non plus les branches sur lesquelles il est accroché.

Renseignements complémentaires

Charte régionale des bonnes pratiques de destruction des nids de frelon asiatique

Site internet : http://www.fredonidf.com/actualites.php#ancre38
Cliquez ici pour consulter la liste des professionnels ! (format PDF)

Annuaire des professionnels

Site internet : https://guepes.fr/societe/92-Hauts-de-Seine.htm

FREDON Île-de-France (Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles)

Site internet : http://www.fredonidf.com
E-mail : j.burel@fredonidf.com

Signaler à la Ville un nid et se renseigner 

Sur une propriété privée, au service Hygiène et Santé

Tél. : 01 40 96 68 52 / 51
E- mail : hygiene_sante@ville-antony.fr

Sur l’espace public communal, à la direction de la Sécurité

Tél. : 01 40 96 64 61
E-mail : bruno.baloche@ville-antony.fr.