PIMMS - Maison de services au public

Le Point Info Médiation Multiservices, plus connu sous le sigle PIMMS, devient une Maison de services au public (MSAP). La mission de l’association ne change pas : aider chacun à accéder aux services publics et aux droits sociaux. Son offre, en revanche, est élargie à quatre nouveaux partenaires.

Comprendre sa facture de gaz, réserver un billet de train… Installé place des Baconnets depuis 2004, le PIMMS oriente et accompagne le public dans les démarches de la vie quotidienne. Pour cela, l’association s’est entourée de plus d’une quinzaine de partenaires (la Ville, le Département, la Région, Emmaüs Connect, La Poste, Veolia eau Île-de-France, EDF, Engie, Transdev, GRDF, Enedis, SNCF, Relais colis). Ces dernières années, certains organismes publics ont mis en place de nouvelles modalités d'accueil et parfois fermé des agences. Ces changements facilitent le traitement administratif des dossiers mais complexifient les démarches des personnes incitées à utiliser les services en ligne. Face à ces transformations, le PIMMS a vu son activité croître : 27 000 accueils physiques ont ainsi été comptabilisés dans ses locaux en 2015. Parallèlement, l’État s’est fixé l’ambition de créer 1 000 MSAP pour garantir l’égalité d’accès aux services publics, notamment pour ceux qui ne manient pas les outils numériques. Ces maisons permettent de mutualiser une offre de services dans un même endroit et d'y proposer un accueil physique pour accompagner les usagers.

Caf, CPAM, Cnav et Pôle emploi

Cette ambition inscrite dans la loi NOTRe (nouvelle organisation territoriale de la République) renforce l’action menée par le PIMMS depuis plus de dix ans. Partout où cela est possible, l’État souhaite donc s’appuyer sur les structures déjà en place. C’est le cas à Antony, où le PIMMS devient le PIMMS - Maison de services au public, la première MSAP des Hauts-de-Seine. Concrètement, de nouvelles démarches y sont possibles grâce aux partenariats noués par l’association avec la Caisse d’allocations familiales, la Caisse primaire d’assurance maladie, la Caisse nationale d’assurance vieillesse et Pôle emploi. Autant de possibilités de se faire épauler pour la demande d'allocations en ligne (logement, prime d'activité...), l'utilisation du site ameli-sante ou de l'espace personnel de recherche d'emploi, l'aide à la constitution du dossier retraite… Comme l’essentiel des opérations auprès de ces services s’effectue sur Internet, l’aide consistera à un accompagnement pour effectuer sereinement ces formalités en ligne. Pour cela, les locaux vont être réaménagés et de nouveaux bureaux de confidentialité seront créés grâce à l’aide de la Ville.

Maison de services au public (MSAP)

Place des Baconnets
Tél. : 01 55 59 00 94

Horaires :
  • Lundi-mardi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h ;
  • Mercredi-jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h ;
  • Vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h ;
  • Samedi de 9 h à 12 h.

Été 2017 : fermé du 14 au 20 août. En dehors de ces dates, ouvert le lundi et mardi de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, mercredi et jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h, le vendredi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h, le samedi de 9 h à 12 h. 

Quelques témoignages...

Amina, usagère

Lorsque j’effectue des opérations sur Internet, je me retrouve parfois bloquée à une étape. Je suis alors seule face à mon ordinateur, sans solution. Ici, les médiateurs arrivent à résoudre les problèmes. Parfois, ils appellent les organismes. Je viens déjà pour la Caf et Pôle emploi aujourd’hui. Si maintenant ce sont officiellement des partenaires, je ne peux que m’en réjouir, d’autant plus que c’est très pratique pour moi car j’habite juste à côté.
 

Maëva, médiatrice du PIMMS

L'essentiel de notre travail devrait rester le même, mais le flux de personnes qui viennent ici devrait augmenter car la Caf, Pôle emploi, la Cnav et la CPAM sont très sollicités. L’accès à ces services publics demande souvent de se connecter à Internet. Or, beaucoup d’usagers que nous accueillons ne sont pas autonomes face au Web et n’ont parfois pas d’adresse e-mail alors que c’est obligatoire sur certains sites. Notre mission est donc confortée avec ce passage en Maison de services au public.
 

Fatoumata, usagère

Je viens ici car je n’ai pas d’ordinateur chez moi. J’essaie parfois d’effectuer des démarches avec ma tablette, mais les possibilités sont limitées, notamment lorsque je veux imprimer des papiers. Aujourd’hui, il faut aller à Châtenay-Malabry pour accéder à la Caf. Or, je vais avoir besoin de la contacter car je suis en congé maternité. Le partenariat noué avec la Caf va être très pratique pour moi.