Allergies aux Pollens

Dernière modification le 23/05/2022

Les allergies aux pollens sont appelées "l'épidémie silencieuse" ; c'est une vraie souffrance, un vrai handicap qui touche aujourd'hui 25% de la population en France. "Pour lutter efficacement, le meilleur moyen reste la prévention et la surveillance des prévisions de pollinisation au sein de sa ville", explique Ioannis Vouldoukis, Conseiller Municipal délégué à l'Hygiène, à la Santé et aux Sciences.

Depuis le mois de décembre 2021, la Ville déploie un réseau de capteurs destinés à mesurer la présence de pollens dans l'air. Ils s'ajoutent au système de biosurveillance et aux indices de mesure de la pollution ambiante déjà mis en place par la ville. Dans cette dynamique, le Parc Raymon Sibille a été enrichi d'un sentier pollinique, composé de 66 panneaux d'informations qui permettent de connaître le potentiel pollinique des parcs et de mieux identifier les risques allergiques.

lify airUn système de capteurs reliés à une application pour mieux anticiper les pics polliniques

Afin de permettre aux antoniens d'accéder à une meilleure information sur les données polliniques de la Ville, Antony s'est équipée depuis décembre 2021 de 3 capteurs situés sur les toits de l'Hôtel de Ville, de l'Ecole des Rabats et de l'Ecole André Chénier. Stratégiquement installés, ces capteurs mesurent la concentration de particules polliniques en temps réel. Les données ainsi collectées sont ensuite diffusées de façon instantanée sur l'application Live Pollen. Graminées, chêne, bouleau, peuplier... l'application identifie ainsi 9 types de pollens à Antony et indique à l'utilisateur le risque allergique correspondant à chacun d'entre eux. L'utilisateur peut également créer un journal de bord qui lui permet de consigner ses ressentis et de mieux apréhender la gestion de ses allergies, mais aussi de retrouver des conseils personnalisés selon le type de pollens. L'objectif de ce dispositif : mieux anticiper les épisodes polliniques et ainsi prendre les dispositions nécessaires afin de limiter leur exposition.

L'application "Live Pollen" est capable d'émettre un diagnostic précoce et met en avant une prévention basée sur le suivi des mesures locales observées en temps réel, permettant à chacun, selon la présence ou la nature du pollen lors des périodes à risque pollinique, d'adapter une conduite personnalisée ou un traitement spécifique par anticipation, 3 à 4 jours avant l'apparition des symptômes d'une éventuelle crise allergique. Une large étude de "bêta testeurs", des Antoniens volontaires pour faire des retours d'expérience sur l'application, se poursuit actuellement à Antony autour de l'application, dans une démarche de prévention et d'information du grand public.


Un sentier pollinier et un jardin des herbes

Photographie du sentier pollinierLe parc Raymond Sibille, connu pour son arboretum, s’est enrichi d’un sentier pollinier et d’un jardin des herbes en 2012, avec infos sur la botanique et les pollens à la clé. Un parcours qui permet de mieux connaître le potentiel allergisant des arbres, des herbes et des fleurs et d'apprendre comment ne plus se priver de jardins.

Avec le printemps, les allergies sont de retour. Les promeneurs qui craignent l’envol des pollens à cette saison sont nombreux. Une personne sur quatre en France serait touchée par une allergie, en premier lieu respiratoire. Faut-il pour autant se priver de jardins ? Non, bien sûr, c’est si bon de s’y promener. Et de pollens ? Non plus. Ces grains minuscules sont l’avenir des plantes, leur descendance. La meilleure prévention est de s’informer.

Un sentier pollinier et un jardin des herbes vous permettront de mieux connaître le potentiel allergisant des arbres, des herbes et des fleurs. Tous les curieux se passionneront aussi pour ces leçons de nature, avec un détour par l’histoire, depuis l’Egypte ancienne jusqu’aux découvertes scientifiques les plus récentes.

Au cœur de ce parc urbain, vous découvrirez un sentier pollinier qui suit les très nombreux arbres du parc – bouleau, frêne, platane, pin, tulipier… dont le pollen de certains peut, à certaines saisons, être allergisant. Les 66 panneaux d’information placés près des arbres conjuguent informations sur la botanique, l’histoire des arbres, la pollinisation (la floraison) et le niveau allergisant du pollen noté sur une échelle de 0 à 5. Ils comportent chacun une ligne en braille donnant le nom de l'arbre en français, le ou les mois où apparaît le pollen et son potentiel allergisant. Ce risque allergique dépendra aussi de l’année et de la météo.

Photographie du jardin des herbesGraminées et autres herbacées, coupables du « rhume des foins », sont difficiles à identifier. Pour vous éclairer, 17 plantes herbacées dont 10 graminées sont rassemblées sous une structure géante, dite Grain de pollen. Par exemple, le plantain, l’armoise, le chénopode ou la pariétaire sont des herbacées au pollen allergisant. Ce jardin des herbes est là pour mieux vous faire connaître ces plantes ennuyeuses lors de la saison pollinique. Vous pouvez aussi retrouver une météo des pollens en cliquant ici !

Ce projet vise dans le même temps à valoriser les collections de l’arboretum du parc Raymond Sibille. Rassurez-vous, une bonne moitié d’entre eux ne sont pas allergisants. Les arbres qui ornent ce parc urbain furent sans doute plantés, pour les plus anciens, par la famille Ballainvilliers au début du XIXème siècle. La diversité et la rareté des essences témoignent d’une époque où les propriétaires de parcs et jardins se livraient volontiers à une « course à la curiosité botanique ». Ce domaine a vu se succéder de nombreux propriétaires et porte le nom de Raymond Sibille, maire d’Antony de mai 2002 à mars 2003. Faîtes-y donc un tour ce printemps !

Infos pratiques

Le parc Raymond Sibille, propriété du département, est situé en centre ville, dans la continuité de la rue Auguste Mounié. Il est accessible par la rue Maurice Labrousse et par l'avenue Léon Blum. Attention, il est interdit aux chiens.
Horaires d'ouverture : de 7 h 45 à 19 h 45 (du 1er octobre au 30 avril), de 7 h 45 à 21 h (du 1er mai au 30 septembre).