BP2018, projet 5 : boîtes à lire

Dernière modification le 20/09/2019

Porté par Xavier M., Marie-Noëlle M., Henri-Georges S.N., Pauline B. Eric. F., le projet "Boîtes à livres" a été élu lors du budget participatif 2018. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur ce projet et les étapes de sa réalisation sur cette page.


La réalisation du projet : où en est-on ?

Septembre 2019

Une réunion a été organisée en juillet avec les services municipaux, les élus et les porteurs du projet. Elle a permis de déterminer la forme que vont revêtir les futures boîtes à lir, et préciser leur localisation. La réalisation des boîtes a été confiée à la PADAF d'Antony (Plateau Urbain). Un prototype sera proposé en fin du mois. La construction sera ensuite lancée, pour une installation des boîtes entre novembre et décembre.

Mai 2019

Le 20 mai, une réunion rassemblant les initiateurs du projet - renommé "Boîtes à lire" - des élus, et des membres des services municipaux, a eu lieu à l'hôtel-de-ville. Elle a permis de définir le cahier des charges pour la construction des boîtes mais également de déterminer les emplacements où elles seront proposées. Les modalités de suivi des boîtes à livres ont également été évoquées, en partenariat avec les porteurs du projet.

Cliquez ici pour télécharger le compte-rendu complet de la réunion ! (format PDF)

Les prochaines étapes sont la réalisation des plans puis d'un prototype des boîtes, les repérages pour définir les lieux précis d'implantation des boîtes, et la recherche de référents supplémentaires. Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à contacter le service culture (culture@ville-antony.fr)

AVril 2019

Le service culture effectue actuellement une étude approfondie sur le déploiement des boîtes à livres auprès d’autres communes qui ont mis en place une initiative similaire. Cette étape permettra d’identifier les meilleures pratiques, pour assurer le succès de ces nouveaux objets de partage (format, emplacements, etc.). Une réunion de travail avec le CCAS, le service de politique de la Ville, ainsi que les porteurs de projets aura lieu prochainement. Objectif : faire en sorte que les habitants se saisissent de ces boîtes pour faire vivre le projet à long terme. La Ville réfléchit également à la construction des boîtes par l’intermédiaire d’une structure locale.

Sélection du projet par les habitants

Le projet a été élu lors de la première édition du budget participatif. Il est arrivé en cinquième position avec 650 voix (pour : 686contre : 36). Il sera réalisé en 2019.


Le projet en détail

Budget estimé : 15 000€ - Projet porté par Xavier M., Marie-Noëlle M., Henri-Georges S.N., Pauline B. Eric. F.

Transmettre le plaisir de lire et faire connaître de nouveaux ouvrages, tel est le principe des boîtes à livres.

Répartis dans les espaces verts et à proximité de plusieurs équipements municipaux, 12 boîtes permettraient aux habitants de déposer, emprunter et échanger des livres de tous genres, dans le but de promouvoir la lecture dans une démarche de développement durable. 

Idées originales des porteurs de ce projet :

Xavier M. : "En "livre" service"

Le projet consiste à installer des boites de livres/revues en libre service à l'entrée des différents parcs de la ville avec une idée simple: chaque promeneur (des parcs ou de la ville) peut, à sa guise et gratuitement, emprunter un livre ou une revue et les replacer après les avoir lus (ou en placer d'autres).
Les objectifs principaux de ce projet sont de:

  • Redonner une seconde vie aux livres et revues
  • Transmettre le plaisir de lire et faire connaitre de nouveaux ouvrages, de nouveaux auteurs...
  • Valoriser des échanges (non marchands) et créer du lien social

Ce projet s'inscrit donc dans une démarche:

  • De développement durable : Beaucoup de gens ne savent pas quoi faire de leurs livres après les avoir lus et peuvent ainsi éviter de les jeter. Il s'agit donc de les partager avec d'autres lecteurs.
  • Solidaire : Les boites seront des espace de "livre"-échanges, chacun y est libre de déposer, d'emprunter gratuitement. Ce système moins formel que les bibliothèques traditionnelles peut permettre de toucher un public plus large
  • Culturelle : Ces boites peuvent venir compléter l'offre de lecture publique de la municipalité. Les usagers pourront se laisser surprendre par des ouvrages, des sujets, des auteurs qui ne font pas partie de leurs choix habituels.

Il peut donner envie de connaitre les bibliothèques de la ville et de s'y inscrire.

Réalisation

Les boites en "livre" service seraient installés à l'entrée des parcs de la ville (le parc Heller, le parc Sibille, le bois de l'Aurore, le parc des Alisiers, le parc Bourdeau, le parc La Fontaine, le Parc du Noyer Doré). Elles seraient donc répartis sur l'ensemble de la ville pour les rendre accessibles au plus grand nombre. Ces boites porteront une affiche indiquant, sous forme de charte, leur mode de fonctionnement.Ces boites seraient ouvertes aux horaires des ouvertures des parcs par les personnes responsables de ces parcs et refermées selon les horaires pour éviter les dégradations nocturnes.

Pour poursuivre le projet...

  • De nombreuses villes ont mis en place ce système depuis des années et, malgré des démarrages parfois difficiles, les boites de livres se pérennisent. Vous trouverez pleins d'exemples de ces réalisations en tapant "Boite à lire" sur un moteur de recherche et également deux photos en pièce jointe.
  • Il pourrait être imaginé des boites à thèmes: la boite "poésie", la boite "Science Fiction", la boite "Aventures", la boite "Philosophie"...pour initier les lecteurs à d'autres univers que ceux auxquels ils sont habitués...
  • Les boites pourraient aussi être installées à proximité d'autres lieux fréquentant du public (gare, espace Vasarely, cinéma, abribus...)

Marie-Noëlle Meunier : "Pause lecteurs... pause douceur"

Il y a quelques années, j'avais émis le souhait de voir installer dans la ville des bancs ou des chaises afin que les personnes ne résidant pas tout à fait au centre-ville puissent faire une pause sur leur trajet. J'ai eu le plaisir de voir que quelques jolis sièges avaient surgi le long de l'avenue Aristide Briand...
Mon projet serait le suivant : pourquoi ne pas installer près de ces chaises des "boîtes à lire" où jeunes et moins jeunes pourraient déposer leurs livres afin de les voir circuler de main en main...? Par la même occasion, on pourrait ajouter quelques chaises ça et là et ces fameuses boîtes ?Des "boîtes à livres" expérimentales ont été installées aux abords de 15 gares franciliennes de la région Ile de France, nous pourrions nous appuyer sur leur initiative...
L'image ci-jointe est un exemple...Libre à nous de trouver d'autres idées... avec les ébénistes de la ville ?

Henri-Georges S. N. : "Zone de lecture prioritaire"

Avec le soutien de l’Association Antony Challenge City (A2C), je suis porteur d’un projet de création de Zones de Lecture Partagées (ZLP). Ce projet citoyen antonien consiste à lutter contre « les déserts littéraire et culturel » . Et ce, grâce à la mise à disposition gratuite de livres et du principe dit de “la lecture partagée”. 24 heures sur 24 et 7 Jours sur 7.
Ces Zones de Lecture Partagées aideront à créer et promouvoir le lien social dans les quartiers visés et ainsi, entre leurs habitants.
Concrètement des cabanes à livres seront construits dans des lieux choisis à dessein pour toute fin utile.

Pauline B. : "Boîtes à lire

Je propose la création de boites à lire, selon ce qui existe déjà dans de nombreuses communes : une boite clairement identifiée et sécurisée où sont entreposés des livres d'occasion que tout un chacun dépose et/ou emprunte.
Ce dispositif est très à la mode à échelle nationale. Il facilite l'accès à la culture sans nécessiter de budget conséquent.
Les boites peuvent être fabriquées grâce à différentes initiatives :

  • - soit par des élèves/étudiants dans un projet scolaire mis en valeur par la ville (implication dans ce cas des enseignants en arts appliqués par exemple) et/ou des élèves en formation d'ébénisterie
  • - soit par les services municipaux dans l'esprit de recycler un mobilier municipal désuet (exemple : à La Roche sur Yon c'est une cabine téléphonique qui a été transformée en boite à lire)

Les services de bibliothèque peuvent également être sollicités, s'ils en estiment le besoin, pour réguler les stocks. En cas de pénurie de livres, ils pourraient déposer dans les boites à lire les ouvrages destinés en interne au pilon (destruction). L'emplacement des boites à lire est stratégique : soit en centre-ville, soit dans des parcs fréquentés par des familles. Ces boites à lire offriraient à la ville d'Antony une vraie valeur ajoutée en terme d'accès libre à la culture.

Eric F. : "Tronc-bibliothèque"

Vu lors d'une balade en forêt en Allemagne (voir photo ci-jointe): un tronc-bibliothèque favorisant le concept de circulation des livres.
On pourrait faire la même chose dans les espaces verts d'Antony: parc Heller, Bourdeau etc. En plus, il y a déjà les bancs!
On pourrait aussi confier la conception, ou une partie, à l'outil en main. Je suis sûr que les jeunes artisans de cet atelier seraient fiers ​de participer à un tel projet, de voir leur oeuvre exposée dans la ville et d'utilité publique; c'est ça aussi la citoyenneté participative non?!

Remarques des services municipaux : 

Plusieurs idées ont été rassemblées pour constituer le projet "Boîtes à livres". Il s'agit, dans chacun des cas, d'une mise à disposition libre de livres. Le contenant (boîtes à livres, cabanes à livres, tronc-bibliothèque, mobilier urbain recyclé...) change selon les projets, mais l'esprit reste le même.