Suppression du passage à niveau du quartier Fontaine Michalon

Dernière modification le 28/03/2019

Vu l’accord tardif avec la Mairie, le démarrage du chantier de suppression du passage à niveau dans le quartier Fontaine Michalon ne démarrera qu’en avril (au lieu d’octobre 2018), ce qui décalera le planning des travaux. La SNCF s’est par ailleurs engagée à répondre aux attentes de la Ville ainsi qu’à celles des riverains et commerçants.

Passage à niveauPrévu pour durer quatre ans, le chantier de suppression du passage à niveau de Fontaine Michalon a été décalé. Le calendrier des travaux de terrassement et de construction des ouvrages d’art, prévu jusqu’à mi-2021, pourrait ne pas être respecté. La SNCF s’est toutefois engagée auprès de la Ville à transmettre chaque trimestre un planning détaillé des travaux et à en informer les habitants par voie d’affichage. Elle tient aussi des permanences régulières dans le quartier, en plus de la mise à disposition prochaine d’un numéro vert. Ces réunions publiques, programmées depuis février, se déroulent au Café de la Gare, au Tabac du Métro ou à l’espace Vasarely. Les dates sont indiquées sur le site internet de SNCF Réseau . Pour mémoire, cette opération d’envergure consiste à dévier la rue Mirabeau pour la faire passer sous les voies du RER C. Depuis l’été dernier, la Ville fait pression sur la SNCF pour qu’elle réalise des aménagements conséquents préservant le cadre de vie des Antoniens. Elle a obtenu gain de cause : un passage piéton sécurisé et un ascenseur pour personnes à mobilité réduite seront aménagés.

Mise en place d'un comité de suivi

Reste la question des nuisances sonores, sujet de longs débats entre le Maire, Jean-Yves Sénant, soucieux de préserver la tranquillité des riverains comme des commerçants, et la SNCF. Celle-ci a fini par accepter la totalité des conditions fixées par la Ville au prix d’âpres négociations. Par exemple, les fenêtres de plusieurs dizaines de logements à proximité du passage à niveau seront remplacées par des vitrages acoustiques. Ces protections s’avèrent d’autant plus indispensables que la majorité des travaux auront lieu de nuit. Autre point notable, une commission d’indemnisation va voir le jour pour aider les riverains et les commerçants impactés par une perte de leur chiffre d’affaires ou de la valeur immobilière de leur bien. Là encore, la Ville a demandé à la SNCF de distribuer rapidement une notice dans le quartier afin d’expliquer aux riverains et commerçants les démarches à effectuer. Enfin, un comité de suivi se tiendra tous les quinze jours. Il sera composé d’associations locales, de la SNCF et de la Ville, déterminée à maintenir une vigilance accrue sur ce dossier.


Wissam NehméQuestion à Wissam Nehmé, Conseiller municipal délégué à la Sécurité Routière et à la Prévention des Risques

Est-ce que la SNCF va tenir ses engagements ?

Le protocole d’accord que nous avons signé avec eux le 25 février dernier est clair. En cas de non-respect des engagements, la Ville retirera toutes les autorisations leur permettant de continuer le chantier. D’ailleurs, le 19 mars dernier et suite aux signalements des riverains de travaux gênants après minuit, la Police nationale, la Police municipale et moi-même, sur ordre du Maire, sommes intervenus sur site pour rétablir l’ordre même s’il s’agissait de travaux de maintenance à caractère d’urgence selon la SNCF non liés à la suppression du passage à niveau. La même opération a été menée le lendemain avec d’autres équipes de la SNCF dans la rue du Chemin de Fer. Nous resterons fermes et vigilants.

Renseignements complémentaires

Si vous avez une question sur ces travaux, écrivez à contact.securisation.pn9@scnf.fr (réponse de la SNCF sous 48h)
Site internet : www.sncf-reseau.com