Punaises de lit

Le service communal d’hygiène et de santé conseille les Antoniens dont le domicile est infesté par des punaises de lit. En quoi sont-elles nuisibles ? Comment les combattre ? Réponses aux questions les plus fréquentes.
 

Punaises de litQue sont les punaises de lit ?

Ces insectes figurent parmi les plus anciens parasites de l’Homme. Leur présence est démontrée dans des tombes égyptiennes datant de 3 550 ans. Mesurant entre 4 et 7 mm, elles sont de couleur brune et prennent une teinte rouge sang foncé lorsqu’elles se sont nourries. Elles sont très plates et s’apparentent à un confetti. Les jeunes et les adultes vivent la nuit et fuient la lumière du jour ou artificielle, ce qui ne facilite pas leur découverte. Dépourvues d’ailes, elles ne se déplacent qu’en marchant et ne vivent pas sur l’Homme.

Quel est leur impact sur la santé ?

Les punaises de lits se nourrissent du sang de l’humain en le piquant pendant son sommeil. La réaction chez l’Homme dépend de sa sensibilité. Certains ne sauront pas qu’ils ont été piqués. Pour d’autres, des lésions cutanées provoquent des démangeaisons. Parfois, elles se présentent sous forme de lignes de quatre à cinq piqûres. Enfin, des personnes connaissent une réaction allergique plus ou moins localisée et des boursouflures apparaissent. Les lésions disparaissent généralement sous dix jours. Évitez de vous gratter et nettoyez bien votre peau. Consultez un médecin si les démangeaisons persistent.

Où les trouve-t-on ?

Elles affectionnent le pourtour des matelas, les fissures des murs, du mobilier, l’intérieur des prises électriques ou l’arrière des tableaux électriques. Généralement, elles aiment les espaces sombres et les endroits calmes, comme les chambres à coucher ou les salons avec canapé. Elles sont aussi capables de se déplacer sur quelques mètres pour chercher du sang, du placard à linge vers le lit par exemple. Elles peuvent aussi être transportées dans un sac, des vêtements, des meubles…

Comment savoir si je suis concerné ?

Par les piqûres, d’abord. La présence de longues traces de sang sur vos draps sert aussi d’indicateur. Elles sont dues à leur écrasement lors de votre sommeil. Les déjections, petites taches noires sur le matelas, le sommier ou les murs, représentent également des signaux d’alerte.

Comment éviter leur propagation ?

Pour cela, il convient d’abord de connaître les causes de prolifération. La réutilisation d’objets usagés (meubles, appareils électriques), l’encombrement des pièces (cartons, papiers collés au mur) concourent à leur propagation. Soyez donc vigilant sur ces points. En voyage, inspectez éventuellement le lit de la chambre d’hôtel.

Que faire en cas d’infestation ?

N’utilisez pas un désinsectiseur sans réfléchir. Retracez d’abord l’historique des nuisances, leur localisation pour trouver la source de la prolifération. Si les piqûres sont exclusivement à vos pieds, cherchez vers le bas du matelas par exemple. Utilisez ensuite un aspirateur pour capturer les oeufs et insectes. Jetez son sac dans une poubelle extérieure pour éviter toute contamination. Nettoyez aussi son conduit. Lavez à la machine vos vêtements et linge de maison à plus de 55 °C. Le nettoyage à la vapeur à 120 °C de l’appartement est également efficace. Si le problème persiste, contactez un spécialiste de la lutte antiparasitaire.

Renseignements complémentaires auprès du Service communal d'hygiène et de santé

77, rue Prosper-Legouté
Tél. : 01 40 96 68 52
E-mail : hygiene_sante@ville-antony.fr