Agorastore

Dernière modification le 09/12/2019

Le site Agorastore.fr permet aux organismes publics d’organiser la vente aux enchères de leurs matériaux usagés. Antony y prend part. Une nouvelle vente a ieu jusqu'au 23 décembre 2019, avec notamment du mobilier vintage Herman Miller. Profitez-en pour faire de bonnes affaires !
 

Fauteuil vintage années 1950-1960 designé par Charles et Ray Eames, édition Herman MillerIl n’y a pas que les particuliers qui organisent des vide-greniers. Connectez-vous donc sur agorastore.fr/antony. C’est un site de ventes aux enchères de matériaux exclusivement proposés par des collectivités locales ou des entreprises. Les enchères sont ensuite ouvertes à tous : particuliers, professionnels, organismes publics et associations. Exemple : une mairie met en vente sur le site un matériel usagé, non-utilisé, destiné à être détruit. À partir du prix de base qu’elle aura fixé, les internautes intéressés renchérissent pour acquérir le bien. Il sera au final vendu au plus offrant.

La foire aux bonnes affaires

Fauteuil vintage années 1950-1960 designé par Charles et Ray Eames, édition Herman Miller,Qu’y trouve-t-on ? Toutes sortes de biens usagés. Des ordinateurs, des bureaux, des tondeuses, des balayeuses de voirie, des tracteurs, des instruments de musique, des matériaux de sports… La Ville d’Antony est partie prenante de ce dispositif. Une nouvelle vente vous propose d'acquérir des fauteuils vintages des années 1950-1960, designé par Charles et Ray Eames, édition Herman Miller :

  • Modèle 1 (14 exemplaires) : Fauteuil vintage années 1950-1960 designé par Charles et Ray Eames, édition Herman Miller, pivotant, pied chromé en croix, pivotant, tissu marron foncé chiné, coque en fibre de verre beige, Largeur : 66 cm, Profondeur : 62 cm, Hauteur dossier : 75 cm, bon état.
  • Modèle 2 (8 exemplaires :  avec un pied à fixer au sol, pivotant, tissu marron foncé chiné, coque en fibre de verre beige, Largeur : 66 cm, Profondeur : 62 cm, Hauteur dossier : 75 cm, bon état.
     

Tout le monde est gagnant !

L’intérêt de la formule est double. Pour la mairie, c’est une manière nouvelle de remplir les caisses, mais aussi de diminuer les coûts de maintenance de vieux matériaux et des gains d’espace. Pour les internautes, c’est la possibilité de faire une (très) bonne affaire.