Ruches du parc des Alisiers

Dernière modification le 11/10/2016

En avril 2015, trois ruches ont été installées par la Ville au parc des Alisiers. Entre 10 000 et 15 000 abeilles ont élu domicile entre colchiques et autres joncs fleuris. Elles jouent un rôle capital dans la pollinisation des fleurs et la production des fruits des environs. Le miel récolté constitue la cuvée « Miel du rucher du parc des Alisiers ». La première année d'exploitation a permis de récolter 70kg de miel !

C’est au cœur du parc des Alisiers (ouvert de 6 h à 22 h), au nord-ouest d’Antony, cet espace de 4 hectares conçu au plus proche de la nature avec ses nombreux arbres, arbustes, plantes et fleurs sauvages, que la Ville a choisi d’installer trois ruches. Géré en zéro phyto, aucun produit chimique n’étant utilisé pour son entretien, le parc des Alisiers offre un espace idéal pour la promotion de l’apiculture urbaine.


Découvrez les espaces verts d'Antony en vidéo !
 

Développement durable

Les abeilles participent activement à la reproduction des plantes à fleurs et jouent, avec l’ensemble des insectes pollinisateurs, un rôle fondamental dans le maintien de la biodiversité. De l’activité des abeilles dépend aussi une bonne partie des productions fruitières de l’arboriculture. Or depuis quelques années, le nombre des abeilles est en fort déclin, avec des risques d’extinction avérés dans certaines régions du monde. En mars dernier, les apiculteurs d’Île-de-France ont constaté des pertes pouvant s’élever à plus de 50 % de leur cheptel. L’installation à Antony d’un rucher, qui s’enrichira l’an prochain de deux nouvelles ruches, participe à la volonté de la Ville de poursuivre ses actions pour promouvoir la biodiversité.
 

Des voisines inoffensives

L’installation d’un rucher en ville répond à une réglementation précise. C’est l’apiculteur Fabrice Bernard, fondateur de l’association altoséquanaise de promotion de l’apiculture urbaine (AAPU), qui a procédé à la pose des trois ruches et qui en assurera l’entretien ainsi que la récolte du miel. Calmes lorsqu’elles butinent, les abeilles peuvent toutefois se montrer agressives lorsque leur habitat est menacé. Si son miel est doux, sa piqûre est redoutable. Pour prévenir toute venue intempestive susceptible de les déranger, le service des Espaces verts a entouré le rucher d’un grillage de bonne hauteur. Pour une cohabitation des plus pacifiques !

Les étapes de l’installation

Pour transvaser les abeilles des ruchettes dans les ruches, voici les étapes suivies par l’apiculteur :

  • Enfumer la ruche pour rendre les abeilles inoffensives car quand elles sentent la fumée, les abeilles se mettent en bruissement (mouvement des ailes) et vont chercher du miel à cause du danger imminent ;
  • Ouvrir la ruchette à l’aide du lève-cadre en l’enfumant ;
  • Déplacer les cadres un par un de la ruchette vers la ruche en conservant le même ordre ;
  • Lorsque tous les cadres sont en place dans la nouvelle ruche avec l’essentiel de la colonie, il reste, bien sûr, des abeilles dans le fond et sur les parois intérieures de la ruchette. Reste à retourner la ruchette pour évacuer les dernières récalcitrantes.

Une nouvelle ruche au terrain des Castors

Le bilan de la première année d'exploitation des ruches du parc des Alisiers est positif. La Ville a donc décidé d'ouvrir un nouveau rucher, installé sur le grand terrain en friche des Castor, afin d'y accueillir de nouvelles abeilles.